En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 10 heures 24 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 11 heures 2 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 13 heures 45 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 18 heures 42 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 19 heures 3 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 19 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 10 heures 44 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 12 heures 46 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 14 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 15 heures 40 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 18 heures 24 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 18 heures 39 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 18 heures 54 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 19 heures 45 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 19 heures 49 min
Deux pièces de théâtre jouées actuellement en France injurient le Christ.
Deux pièces de théâtre jouées actuellement en France injurient le Christ.
Anti-Christ

La France sombre-t-elle dans la "christianophobie" ?

Publié le 20 octobre 2011
Avec Koz
Deux pièces de théâtre jouées actuellement en France injurient le Christ. Pour le blogueur Koz, même critiqués, les chrétiens ne doivent pas "se placer aussi au rang des minorités maltraitées" et se contenter plutôt de répliquer par le dialogue.
Koz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Koz est le pseudonyme d'Erwan Le Morhedec, avocat à la Cour. Il tient le blog koztoujours.fr depuis 2005, sur lequel il partage ses analyses sur l'actualité politique et religieuse
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux pièces de théâtre jouées actuellement en France injurient le Christ. Pour le blogueur Koz, même critiqués, les chrétiens ne doivent pas "se placer aussi au rang des minorités maltraitées" et se contenter plutôt de répliquer par le dialogue.
Avec Koz

Deux pièces de théâtre, toutes deux subventionnées. L’une, Sur le concept du visage du fils de dieu, voit des enfants lancer des grenades sur un grand portrait du Christ, avant qu’un vieillard, personnage central, ne vienne y déverser ses excréments. L’autre, Golgota Picnic, voit une scène remplie de hamburgers. « Le Christ est passé par là, il a multiplié les pains », dit-on. Le Christ y est appelé « el puto diablo ». Autant on peut encore déceler dans la première pièce un message qui ne soit pas antichrétien, autant ce serait trahir la seconde que de ne pas y trouver un antichristianisme revendiqué.

Et l’on hésite une fois encore entre l’apitoiement et la colère. Certains, toujours les mêmes, ont choisi d’emblée la seconde, et appellent à une manifestation nationale contre la « christianophobie ». Mais la Conférence des évêques de France a également - le fait est plus rare –  fait part de sa colère à propos de Golgota Picnic. Mgr Vingt-Trois, lui, a traduit sa position ainsi : "on peut exprimer sa blessure, mais cela ne peut pas devenir un argument de combat organisé" .

C’est qu’il est requis du chrétien qu’il agisse chrétiennement. C’est sacrément contraignant, quand le bourre-pif aurait pour lui le mérite de la clarté mais, sans cela, le chrétien est moins chrétien et sa défense du christianisme devient vaine. Faute, donc, de multiplier les pains, on pourra toutefois s’enhardir jusqu’à confesser, en plus de la blessure, son plus profond mépris. L’insulte – « el puto diablo » - explicite et subventionnée légitime également les protestations.

Faut-il pour autant aller jusqu’à dénoncer une christianophobie ambiante ? J’en doute. Les chrétiens sont-ils donc menacés, détestés, brimés, en France ? Ils sont raillés, oui : la belle affaire. Et puis, n’est-il pas logique qu’une religion porteuse d’un message fort suscite des oppositions ? Il y a des anticommunistes, des antilibéraux, même des anticorridas. Ce serait bien… le diable… qu’il n’y ait pas d’antichrétiens.

Car jouons un peu sur les mots : trouver de l’antichristianisme dans le monde, c’est une évidence. René Rémond lui-même y a consacré deux opuscules. Mais depuis quand évoque-t-on de la christianophobie ? Comment ne pas y voir une façon de broder autour de l’islamophobie ? Manière de se placer aussi au rang des minorités maltraitées, façon de se situer encore par rapport aux musulmans.

D’ailleurs, puisqu’on en parle : des islamistes ont manifesté vendredi contre la diffusion de Persépolis et la représentation de Dieu sous les traits d’un vieillard barbu. Ils ont attaqué le domicile du directeur de la chaîne TV. Est-ce à cela que les catholiques veulent ressembler (même sans violence) ? « Puisqu’ils le font, faisons-le aussi » ? Et vive le syncrétisme dans la réaction au « blasphème » !?

Si le christianisme ne suscite pas à une réaction différente de celle du monde et du tout-venant, alors à quoi bon ? Si être chrétien ne change rien, quel est ce christianisme que l’on défend ?

On pourrait tenter plutôt la fameuse stratégie de la limonade : noyer l’acidité du citron dans une boisson sucrée. Informer, dialoguer. Ridiculiser de piètres créateurs au propos sommaire. Mettre les rieurs avec nous. Être disponible devant le Théâtre du Rond-Point pour informer ceux qui le souhaitent ? Distribuer l’1visible aux abords ?

Pour cela, il faut de la coordination.

De vous à moi, je sens que ça vient.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (91)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
alain jugnon
- 21/10/2011 - 18:47
Téléologie et tautologie
En même temps, chers chrétiens, l'avenir de la chrétienté est clairement chrétienne : sacrificielle et abandonnique. Il vous a abandonné, c'est un sacrifice. Foutez donc la paix aux artistes ! ils ont toujours raison.
Alex de M.
- 21/10/2011 - 17:49
La haine est bien à l'oeuvre
A voir les jeunes catholiques tabassés par les CRS, un jeune écrasé par un car de police, l'armée ne nous tire pas encore dessus comme en égypte mais nous sommes déjà les coptes de France.
Jamais les forces de l'ordre n'ont reçu de tels ordres lors des émeutes des cités, mais contre des catholiques pacifiques, la férocité la plus odieuse est ordonnée.
Il est temps de se battre !
Francois Ier
- 21/10/2011 - 10:36
Islamisation reellle
Les socialistes detestent le christianisme comme la plupart des gauchos par contre ils supportent activement l'islamisation de la France a l'image du PS. Il faudrait un jour juger le socialisme et ses 100 millions de morts. On peu d'ailleurs remarquer que tout pays ayant connu le socialisme a perdu en avance technologique et s'appauvrit.