En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

02.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 34 min 47 sec
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 heure 37 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 2 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 3 heures 18 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 6 heures 10 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 7 heures 29 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 10 heures 5 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 59 min 23 sec
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 2 heures 3 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 2 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 3 heures 34 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 5 heures 38 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 7 heures 50 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 8 heures 32 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 9 heures 42 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
A la page

Salon du livre : ces auteurs qui assurent à eux tout seul la santé du livre français

Publié le 20 mars 2015
Alors que s'ouvre le Salon du livre à Paris, se pose la question du marché français. Constamment en déclin depuis 10 ans, il est aujourd'hui la chasse presque gardée de quelques ouvrages à succès.
Nicolas Gary est directeur de la publication du magazine ActuaLitté. Après un cursus universitaire dans le bordelais et les langues anciennes, il entre dans le webjournalisme, avant de fonder ActuaLitté en février 2008.Il est Intéressé par le monde de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Gary
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Gary est directeur de la publication du magazine ActuaLitté. Après un cursus universitaire dans le bordelais et les langues anciennes, il entre dans le webjournalisme, avant de fonder ActuaLitté en février 2008.Il est Intéressé par le monde de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que s'ouvre le Salon du livre à Paris, se pose la question du marché français. Constamment en déclin depuis 10 ans, il est aujourd'hui la chasse presque gardée de quelques ouvrages à succès.

Atlantico : En 2014, le chiffre d'affaires du secteur du livre a reculé de 1,3% pour atteindre 3,9 milliards d'euros et les achats de livres ont reculé de 1,4% avec 351 millions d'exemplaires écoulés, selon une récente étude du cabinet GfK. Quel sont les livres qui se vendent le mieux en France ? Et ceux qui ne séduisent pas ?

Nicolas Gary : Les meilleures ventes sont circonstancielles. En ce qui concerne Eric Zemmour, avec Le suicide français (Albin Michel, octobre 2014), comme Valérie Trierweiler, avec Merci pour ce moment (Les Arènes, septembre 2014), ils font écho à des événements sociétaux. Pour le reste, il faut savoir qu'un quart des ouvrages vendus sont destinés à la jeunesse et qu'un livre acheté sur cinq est un thriller. Il faut aussi noter que l’année 2014 est symptomatique : on s’oriente vers une best-sellerisation du marché du livre. C'est-à-dire que seules les meilleures ventes trouvent de la place en librairie. Les libraires aiment ce qu’ils vendent mais n’ont plus le temps de vendre ce qu’ils aiment.

Par ailleurs, les top des meilleures ventes ne manquent pas : dans les auteurs bankables, on retrouve systématiquement un quatuor de Levy, Musso, Pancol, Gavalda avec quelques variations. Mais ce n’est pas ce qui est intéressant. Ces écrivains vendent très bien, gagnent très bien leur vie, et finalement, représentent les trains qui arrivent à l’heure.

Aujourd’hui, un auteur gagne en moyenne mal, voire très mal sa vie, et s’ils sont 70% à travailler à côté de leur pratique de l’écriture, c’est qu’il y a un réel problème. Selon des chiffres du ministère de la Culture, 10 000 livres réalisent 44% du chiffre d’affaires de l’édition française – qui commercialise 68 000 nouveautés. Parler des 10 plus gros vendeurs, c’est voir le doigt, quand le sage pointe la Lune.

Qui sont les Français qui lisent ? Comment cela a-t-il évolué dans le temps ?

Nicolas Gary : Il semble que les statistiques s’accordent à dire que les femmes lisent plus que les hommes, et qu’elles préfèrent des ouvrages de fiction. Une étude d’IPSOS indique également que les jeunes ont du mal à trouver des ouvrages qui leur conviennent, ou tout du moins, leur plaisent.

C’est intrigant : comment est-il possible qu’avec les outils de prescription, qu’ils soient des algorithmes ou des humains, les jeunes constatent que les bons livres pour eux, manquent ? 

Ce qui est remarquable, c’est que le temps de lecture est de moins en moins pris. On peut le qualifier d’incompressible, et affirmer que les écrans polluent notre existence : il n’en reste pas moins qu’un bon livre sait captiver, et faire revenir le lecteur. La question est : le lecteur a-t-il évolué, ou la production s’est-elle modifiée ? 

Quels sont les secteurs les plus porteurs pour l'avenir ?

Nicolas Gary : Personne n’aime jouer à la boule de cristal : soit les projections se réalisent, et c’est  rare, soit elles tombent à côté, et… bref. Rien ne sera jamais aussi porteur que ce qui est universel. Les histoires les plus simples enchantent : Harry Potter, Twilight, La liste de mes envies… Tous ces titres ont en commun de pouvoir parler à chacun. Il n’y a aucune honte à aimer la littérature populaire, ni grand public. Marc Levy écrit des histoires d’amour, classons-le dans la Romance, qu’importe.

L’audace éditoriale sera porteuse. Aujourd’hui, elle se conjugue avec une appréhension/compréhension du public. C’était certainement moins le cas, voilà une dizaine d’années. D’ailleurs, à cette époque, on ne faisait pas des études d’impact avant de sortir un livre. Et on publiait moins.

Comment s'en sortent les éditeurs ? Lesquels tirent leur épingle du jeu ?

Nicolas Gary : Il faudrait revenir aux meilleurs vendeurs du moment, pour le voir. Et dans ce cas, on se demanderait si les revenus des 10 meilleurs auteurs sont liés à leurs maisons respectives : l’éditeur fait-il la littérature, ou la commercialisation ? On raconte que chez Grasset, les avances sur droit sont très importantes, par rapport à d’autres maisons. Pourtant, les auteurs ne figurent pas régulièrement sur les listes des Best-Sellers – sauf erreur de ma part.

Globalement, l’édition perd 1% de chiffre d’affaires depuis plusieurs années. C’est un recul épatant, si l’on considère que l’on produit de plus en plus : certes l’industrie du livre se préserve, et la loi sur le prix unique y contribue largement, mais elle creuse également un fossé dont on se demande s’il ne s’agit pas d’une forme de tombe, avec le temps.

Que représente le numérique ? Est-ce une lueur d'espoir pour les éditeurs ?

Nicolas Gary : Le numérique ne représente rien, en soi : c’est un format. De même qu’un journal imprimé ou on-line. Les éditeurs qui ont choisi pour des raisons économiques, pratiques, logistiques, morales, d’opter pour ce médium de diffusion rencontrent les mêmes problèmes que les maisons d’édition traditionnelles. Il faut se faire connaître, déployer un catalogue qui puisse retenir l’attention, et attirer l’attention des lecteurs, depuis les réseaux sociaux, par des opérations insolites.

Le livre numérique, pour les maisons traditionnelles, c’est une source d’interrogation, permanente. Mais revenons-en toujours aux auteurs : le numérique peut représenter entre 10 et 15% des ventes de nouveautés chez un éditeur. Souvent les fichiers sont trop chèrement vendus, souvent les auteurs ne perçoivent pas même une rémunération juste. Le numérique, c’est un fameux panier de crabes, alors que tout devrait être simple : qu’un lecteur choisisse son format, pour lire. Parce que, ce qui importe le plus, c’est de lire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

02.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires