En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 13 min 5 sec
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 2 heures 48 sec
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 5 heures 20 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 5 heures 58 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 6 heures 28 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 6 heures 50 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 7 heures 34 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 8 heures 4 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 8 heures 38 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 9 heures 4 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 55 min 27 sec
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 4 heures 49 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 5 heures 53 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 6 heures 29 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 6 heures 55 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 9 heures 31 min
Diktat de la pensée

Dolce & Gabbana, les "enfants synthétiques" et le boycott de la marque : le respect mutuel victime collatérale de nos guerres idéologiques

Publié le 17 mars 2015
Pour avoir déclaré ne pas être "très convaincu par les enfants nés de la chimie, les bébés synthétiques, les utérus à louer, le sperme choisi sur catalogue", le couturier Domenico Dolce, en couple pendant de nombreuses années avec Stefano Gabbana, s'est attiré les foudres du chanteur Elton John, qui a appelé au boycott de la marque. Christian Combaz lui répond.
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour avoir déclaré ne pas être "très convaincu par les enfants nés de la chimie, les bébés synthétiques, les utérus à louer, le sperme choisi sur catalogue", le couturier Domenico Dolce, en couple pendant de nombreuses années avec Stefano Gabbana, s'est attiré les foudres du chanteur Elton John, qui a appelé au boycott de la marque. Christian Combaz lui répond.

Sir Elton,

Moi qui n'ai presque rien à vendre, deux ou trois livres à peine, et donc rien à craindre de vos grotesques consignes de boycott, je voudrais attirer votre minuscule attention sur l'anomalie que représente le fait de trépigner hystériquement dès que quelqu'un critique vos choix de procréation pour le menacer aussitôt de vos foudres, qu'il s'agisse d'un archevêque, d'une mère de famille ou d'un couturier international. Le sujet est sérieux il concerne de vrais gens (real people) qui n'ont ni conseils ni consignes à recevoir d'un orgueilleux sur talonnettes auquel sa fortune permettait déjà toutes les fantaisies en matière de paillettes et qui a tenu à acheter aussi l'éprouvette. Il y a cinquante ans quand un homosexuel voulait s'occuper d'un enfant il adoptait celui de sa soeur, ou de la concierge, ou d'un orpelinat, il ne se livrait pas à des acrobaties chromosomiques entre deux paparazzades.

La procréation assistée en elle-même n'est pas à interdire absolument par principe, comme rien de ce qui peut réussir, mais elle est risquée, elle est délicate, son terme heureux psychologiquement représente une sorte de miracle et d'exception, qui relève dans tous les cas d'un rapport triangulaire de gré à gré, de particulier à particulier. Mais votre attitude tend à exiger qu'elle devienne disponible sur catalogue en agence comme s'il s'agissait d'un droit d'accession à la procréation. Je comprends bien que votre statut de rockstar vous aura permis de débarquer partout depuis trente ans pour acheter la moitié d'un magasin de vêtements, une villa, deux voitures, ou un île déserte, dans le même après-midi, en disant "voyez cela avec mon homme d'affaires". Or il reste partout dans le monde des gens qui jugent que la naissance d'un enfant ne s'achète pas comme un loft. S'ils ont une opinion réservée sur votre genre vestimentaire, vos moeurs tapageuses, vos choix de vie, ça ne leur ôte pas le droit de vivre, de commercer, de manifester leur réticence à l'égard de certaines acrobaties, sans se faire taper sur les doigts parce qu'ils ne sont pas acrobates. Que Dolce ait rappelé ses origines siciliennes, sa culture d'origine, qu'il ait déclaré presque humblement qu'il avait du mal avec ces choix-là ne vous donne aucun droit de lancer contre lui une campagne de représailles façon Castafiore sous le prétexte qu'il est homosexuel comme vous. Sauf si vous voulez coller à votre réputation de vilaine capricieuse, auquel cas vous n'avez qu'à continuer.

En outre, puisque j'ai peut-être réussi à susciter la curiosité d'un lecteur ou deux sur cette question qui dépasse votre cas de tous côtés, j'en profite pour me demander à la cantonade si les "avancées sociétales" le sont vraiment dès lors qu'on s'en sert pour museler, pour blâmer, pour humilier ceux dont l'opinion n'est pas devenue majoritaire. Leur liberté de choix et de conscience reste entière même si leur camp  n'a pas remporté la bataille de la modernité . La nostalgie dont je viens de faire preuve quant à l'adoption "à  l'ancienne" n'est pas fasciste, elle est légitime. Le fait d'être  révulsé par les nouvelles méthodes ne saurait être considéré comme un motif de rééducation. Le fait de dire qu'on préfère se garder, pour soi-même et ses proches, de ce qui se fait en ce moment est un droit de l'homme. Respectez-le et invitez vos amis à en faire autant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jardinier
- 17/03/2015 - 20:55
Oui, bravo pour votre article.
Je suis pour tout ces changements. Si c'est possible, il faut le faire, ce sont les gènes de l’espèce humaine que de tenter l'aventure en terrain inconnu. Mais de grâce, reconnaissons que c'est aventureux, et que les avis contraires ne sont peut être des avis de bon sens, des gardes-fou. Et qu'en tout cas, leur expression est plus que légitime, elle est indispensable.
pale rider
- 17/03/2015 - 15:18
Bravo pour votre article
!
cloette
- 17/03/2015 - 15:00
L'Eugenisme ?
C'est une horreur à ne pas confondre avec les efforts et progrès de la médecine pour vaincre les maladies . Pour s'en convaincre il suffit de s'informer sur le programme eugéniste nazi et le " lebensborn " , motivations et résultats sont édifiants ! Il y en a cependant qui semblent ne pas l'avoir compris !