En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 11 min 53 sec
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 3 heures 56 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 4 heures 41 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 5 heures 27 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 6 heures 4 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 20 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 19 min 38 sec
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 1 heure 42 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 3 heures 31 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 4 heures 9 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 4 heures 23 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 5 heures 53 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 18 heures 15 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 20 heures 57 min
Diktat de la pensée

Dolce & Gabbana, les "enfants synthétiques" et le boycott de la marque : le respect mutuel victime collatérale de nos guerres idéologiques

Publié le 17 mars 2015
Pour avoir déclaré ne pas être "très convaincu par les enfants nés de la chimie, les bébés synthétiques, les utérus à louer, le sperme choisi sur catalogue", le couturier Domenico Dolce, en couple pendant de nombreuses années avec Stefano Gabbana, s'est attiré les foudres du chanteur Elton John, qui a appelé au boycott de la marque. Christian Combaz lui répond.
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour avoir déclaré ne pas être "très convaincu par les enfants nés de la chimie, les bébés synthétiques, les utérus à louer, le sperme choisi sur catalogue", le couturier Domenico Dolce, en couple pendant de nombreuses années avec Stefano Gabbana, s'est attiré les foudres du chanteur Elton John, qui a appelé au boycott de la marque. Christian Combaz lui répond.

Sir Elton,

Moi qui n'ai presque rien à vendre, deux ou trois livres à peine, et donc rien à craindre de vos grotesques consignes de boycott, je voudrais attirer votre minuscule attention sur l'anomalie que représente le fait de trépigner hystériquement dès que quelqu'un critique vos choix de procréation pour le menacer aussitôt de vos foudres, qu'il s'agisse d'un archevêque, d'une mère de famille ou d'un couturier international. Le sujet est sérieux il concerne de vrais gens (real people) qui n'ont ni conseils ni consignes à recevoir d'un orgueilleux sur talonnettes auquel sa fortune permettait déjà toutes les fantaisies en matière de paillettes et qui a tenu à acheter aussi l'éprouvette. Il y a cinquante ans quand un homosexuel voulait s'occuper d'un enfant il adoptait celui de sa soeur, ou de la concierge, ou d'un orpelinat, il ne se livrait pas à des acrobaties chromosomiques entre deux paparazzades.

La procréation assistée en elle-même n'est pas à interdire absolument par principe, comme rien de ce qui peut réussir, mais elle est risquée, elle est délicate, son terme heureux psychologiquement représente une sorte de miracle et d'exception, qui relève dans tous les cas d'un rapport triangulaire de gré à gré, de particulier à particulier. Mais votre attitude tend à exiger qu'elle devienne disponible sur catalogue en agence comme s'il s'agissait d'un droit d'accession à la procréation. Je comprends bien que votre statut de rockstar vous aura permis de débarquer partout depuis trente ans pour acheter la moitié d'un magasin de vêtements, une villa, deux voitures, ou un île déserte, dans le même après-midi, en disant "voyez cela avec mon homme d'affaires". Or il reste partout dans le monde des gens qui jugent que la naissance d'un enfant ne s'achète pas comme un loft. S'ils ont une opinion réservée sur votre genre vestimentaire, vos moeurs tapageuses, vos choix de vie, ça ne leur ôte pas le droit de vivre, de commercer, de manifester leur réticence à l'égard de certaines acrobaties, sans se faire taper sur les doigts parce qu'ils ne sont pas acrobates. Que Dolce ait rappelé ses origines siciliennes, sa culture d'origine, qu'il ait déclaré presque humblement qu'il avait du mal avec ces choix-là ne vous donne aucun droit de lancer contre lui une campagne de représailles façon Castafiore sous le prétexte qu'il est homosexuel comme vous. Sauf si vous voulez coller à votre réputation de vilaine capricieuse, auquel cas vous n'avez qu'à continuer.

En outre, puisque j'ai peut-être réussi à susciter la curiosité d'un lecteur ou deux sur cette question qui dépasse votre cas de tous côtés, j'en profite pour me demander à la cantonade si les "avancées sociétales" le sont vraiment dès lors qu'on s'en sert pour museler, pour blâmer, pour humilier ceux dont l'opinion n'est pas devenue majoritaire. Leur liberté de choix et de conscience reste entière même si leur camp  n'a pas remporté la bataille de la modernité . La nostalgie dont je viens de faire preuve quant à l'adoption "à  l'ancienne" n'est pas fasciste, elle est légitime. Le fait d'être  révulsé par les nouvelles méthodes ne saurait être considéré comme un motif de rééducation. Le fait de dire qu'on préfère se garder, pour soi-même et ses proches, de ce qui se fait en ce moment est un droit de l'homme. Respectez-le et invitez vos amis à en faire autant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jardinier
- 17/03/2015 - 20:55
Oui, bravo pour votre article.
Je suis pour tout ces changements. Si c'est possible, il faut le faire, ce sont les gènes de l’espèce humaine que de tenter l'aventure en terrain inconnu. Mais de grâce, reconnaissons que c'est aventureux, et que les avis contraires ne sont peut être des avis de bon sens, des gardes-fou. Et qu'en tout cas, leur expression est plus que légitime, elle est indispensable.
pale rider
- 17/03/2015 - 15:18
Bravo pour votre article
!
cloette
- 17/03/2015 - 15:00
L'Eugenisme ?
C'est une horreur à ne pas confondre avec les efforts et progrès de la médecine pour vaincre les maladies . Pour s'en convaincre il suffit de s'informer sur le programme eugéniste nazi et le " lebensborn " , motivations et résultats sont édifiants ! Il y en a cependant qui semblent ne pas l'avoir compris !