En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© TeleGeography
La carte des 299 câbles de l'Internet mondial.
Ping
150 ans de câbles sous-marins : les cartes qui montrent que l’internet d’aujourd’hui suit les routes commerciales d’hier
Publié le 16 mars 2015
La société d'études TeleGeography a mis en ligne une carte mondiale interactive des câbles sous-marins qui connectent l'Internet mondial. Elle ressemble étrangement à une carte des routes maritimes datant de 1912.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La société d'études TeleGeography a mis en ligne une carte mondiale interactive des câbles sous-marins qui connectent l'Internet mondial. Elle ressemble étrangement à une carte des routes maritimes datant de 1912.

Demandez à votre voisin par quel moyen transite la majorité des communications internationales : il y a de fortes chances qu’il réponde, après avoir réfléchit quelques instants, "les satellites". La réponse est pourtant très terre à terre. "Pour les communications internationales, plus de 99% du trafic passe par les câbles sous-marins", a expliqué Alan Mauldin, directeur de la recherche de la société d’études TeleGeography, dans une interview accordée à CNN. La raison est simple : les câbles peuvent transporter beaucoup plus d’information, pour un coût minime.

Autre raison : "Dans un monde où chaque milliseconde compte, l'aller-retour vers les satellites représente une perte de temps inutile", a indiqué au Monde Benjamin Bayart, spécialiste des télécommunications et porte-parole du fournisseur d'accès à Internet associatif FDN.

Depuis l’année dernière, TeleGeography tient à jour une carte de l’ensemble des câbles qui permettent à nos réseaux de communication de fonctionner. Au 15 mars, elle montre 299 câbles déjà construits ou qui seront mis en service d’ici la fin de l’année.

Cliquez sur la carte pour accéder à la version interactive.



Un zoom permet de réaliser que la "fracture numérique géographique", popularisée en France par Jacques Attali en 2008, est une réalité pour de nombreux pays entier. Ainsi, les îles Tonga, mais aussi plusieurs villes de Nouvelle-Zélande ou de Polynésie française, ne sont reliées au reste du monde que par un seul câble. "En Europe, aux Etats-Unis et en Asie les gens n'ont plus à se demander “que se passe-t-il si internet tombe et que je ne peux pas envoyer un email important?” Cela a disparu. Vous n'y pensez plus. Mais si êtes au Bangladesh, vous vous inquiétez encore", souligne Alan Mauldin.

 


 

La société d’études vient de réaliser une version vintage de la carte, à l’image des planisphères du début du 20e siècle. Au-delà de l’aspect esthétique (des posters sont en vente), elle permet de se rendre compte d’un phénomène intéressant : beaucoup de ces câbles se superposent parfaitement aux routes commerciales d’avant la première guerre mondiale.

Cliquez sur la carte pour afficher sa version interactive

Le site Vox.com a réalisé une animation qui permet de superposer la carte de TeleGeography avec une carte des routes maritimes de 1912. On voit que Brest, les îles Canaries, Philadelphie ou le Panama restent des hubs importants. "L’interdépendance économique est restée, mais les méthodes et moyens ont changé", note le site.



Peut-on pourtant comparer le commerce maritime du début du 20e siècle à l’échange de données du 21e siècle ? Non, répond le site. Mais dans les deux cas, pour que le système fonctionne, il faut des investisseurs, des partenaires commerciaux, et une volonté de prendre des risques. Ceux-là sont toujours à New-York, Boston, ou Londres… Même si les porte-containers de marchandises viennent maintenant de Chine ou du Bangladesh.

Les premiers câbles de télécommunications sous-marins ont été installés dans les années 1850 et servaient au réseau mondial de télégraphie, comme le montre cette carte du réseau en 1858.



La méthode de pose a, elle, peu évolué : une étude documentaire est menée pour choisir le tracé potentiel de la liaison, en fonction des cartes géographiques et bathymétriques, lois et réglementations dans les zones traversées, activités humaines (pêche, zones pétrolières...). Les câbles sont ensuite chargés sur un navire et « déroulés » sur des centaines de kilomètres. Une charrue sous-marine permet de les enfouir, rappelle Slate.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
03.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
06.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
07.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
01.
Procès Chirac
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 16/03/2015 - 20:08
Internet et routes maritimes
Aucune surprise! la très grande majorité du trafic Internet concerne des activités économiques, comme les routes maritimes du XIX° siècle correspondaient et correspondent toujours aux flux de marchandises ou matières premières, vraiment pas de quoi justifier un article en Une.