En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

05.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

06.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 3 min 9 sec
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 25 min 49 sec
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 1 heure 21 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 5 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 19 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 19 heures 44 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 20 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 10 min 57 sec
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 47 min 15 sec
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 2 heures 25 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 3 heures 12 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 19 heures 58 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 21 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
Camarade président !

Lettre de Karl Marx à François Hollande

Publié le 11 mars 2015
Le pire ennemi de la révolution prolétarienne et la classe ouvrière n'est pas le capitaliste, lui au moins se déclare, mais bien le social-traître. Et Karl Marx semble faire rentrer François Hollande dans la deuxième catégorie ...
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le pire ennemi de la révolution prolétarienne et la classe ouvrière n'est pas le capitaliste, lui au moins se déclare, mais bien le social-traître. Et Karl Marx semble faire rentrer François Hollande dans la deuxième catégorie ...

Monsieur le président,

Je vous écris ce mot, car vous me désespérez. Au début, cette "finance sans visage" qui était votre "seul ennemi" m’avait intéressé. J’avoue. Bien-sûr, j’aurais préféré quelque chose de plus courageux : "capitalisme financier cosmopolite", "monopoles bancaires internationaux" par exemple. Je suis pourtant bien placé pour le savoir : quand on ne nomme pas son ennemi, c’est qu’il ne l’est pas vraiment. En Allemagne, un autre grand leader socialiste, Lassalle est entré dans l’histoire de la collaboration de classe avec sa "loi d’airain des salaires". Une belle formule, encore plus virile, mais derrière : pas d’idée. Car ce ne sont pas des lois physiques qui forment les salaires, mais les conditions économiques et sociales, en premier lieu la lutte des classes. Mon cher Engels avait bien moqué ce Lassalle et sa loi, "d’airain ou d’éponge" disait-il !

Pourquoi dis-je cela ? Parce que, Monsieur le président, vous avez tombé le masque. Rose avec les bourgeois, vert avec les petit bourgeois, vous êtes de la couleur des grands bourgeois, qui plus est internationalisés. Vous le savez au fond de vous, mais vous pensez peut-être, pour dormir la nuit (autant qu’il vous est possible, me dit-on), que vous œuvrez pour le bien de la majorité du peuple. Or le prolétariat industriel français a quasi disparu, lui qui ne vous fut jamais favorable. Les catégories intermédiaires salariées sont sous pression croissante, et votre base (électorale), ce sont les salariés du public. Pour eux, vous maintenez protections et avantages, sachant qu’ils ne sont plus tant payés par un prélèvement croissant sur les profits capitalistes (l’impôt sur les sociétés et les riches), comme devrait le faire un vrai socialiste, que par les impôts levés sur les salariés du privé eux-mêmes. Ce que je vous reproche, c’est d’avoir développé une auto-exploitation des salariés, plus précisément une exploitation de ceux du privé par ceux du public.

Pour autant, mes analyses demeurent. La loi de baisse tendancielle du taux de profit moyen est de plus en plus vraie, désormais mondiale. La création de la zone euro n’est alors rien d’autre qu’une opération retard d’un capitalisme européen agonisant sous la botte américano-chinoise. Alors, à l’exploitation du salarié du secteur privé par les capitalistes mondiaux, régionaux et nationaux que j’ai partout décrite, se superpose celle des salariés, qui vient de l’impôt national. C’est "l’austérité".

Mais ceci ne vous suffit pas. En effet, le capitaliste s’ajuste toujours au profit du moment pour se développer, tandis que le salarié du public, lui, demande toujours plus pour entretenir sa "force de travail", indépendamment du profit privé. Ceci implique un prélèvement croissant et permanent pour le satisfaire. Il y a donc contradiction entre profit et coûts publics, une contradiction qu’un vrai socialiste traiterait en nationalisant et/ou en pressurant le profit privé bien sûr, mais aussi et surtout en réduisant la dépense publique. Tel n’est pas du tout votre choix. Ceci vous pousse d’abord, à la suite de vos prédécesseurs de droite, à augmenter l’impôt sur les salariés et la dette publique, autrement dit la charge que vous faites porter sur les salariés du secteur privé. Mais ensuite, vous-même, vous augmentez le nombre et les revenus des salariés du public, au moment même où l’économie demande et permet le contraire ! A l’exploitation directe du salarié privé par le salarié public, vous ajoutez son exploitation, accrue et différée dans le temps, par la dette.

La bourgeoisie française a si bien réussi son emprise idéologique qu’elle se poursuit au-delà de son déclin économique – par votre entremise. Son vote la pousse évidemment à droite, de plus en plus même, mais ceci ne change rien au vote des salariés du public qui font votre réélection, permettant ainsi la hausse de leurs revenus actuels et futurs. Le tragique est que, désormais, les salariés du privé, désespérés, trahissent leur classe et rejoignent la bourgeoisie nationaliste et protectionniste. Les ouvriers votent FN. Être social-traître est une chose, pousser les prolétaires dans les bras de leurs pires ennemis en est une autre !

Voilà pourquoi je me reproche ma faiblesse ces derniers mois. J’aurais dû éclairer plus tôt et plus fort les masses laborieuses et leurs leaders syndicaux et politiques, désormais qualifiés de "frondeurs", ce qui en dit long sur leur équipement idéologique et militaire.

Karl Marx

>>> Article publié à l'origine sur le site internet de Jean-Paul Betbèze 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

05.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

06.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 11/03/2015 - 21:50
Karl suite
ponctionnant la rémunération des salariés et entretenir la rente du secteur public. C'est d'ailleurs pourquoi elle ne se distingue plus vraiment de la droite style UMP, UDI qui est d'accord sur les même principes.
Anouman
- 11/03/2015 - 21:47
Karl
Il préconisait de donner les moyens de production aux salariés afin qu'ils ne soient plus exploités. Certainement pas de les pressurer d'impôts pour redistribuer leur salaire à ceux les plus mal payés afin de conforter les bénéfices d'entreprises mal dirigées et donc peu performantes. Mais il est vrai qu'à son époque il y avait de vrais capitalistes, aujourd'hui il n'y a plus que des actionnaires diluées dans la masse, et manipulés par les banquiers. La gauche française n'a rien de marxiste, tout ce qu'elle sait faire c'est préserver les avantages des plus riches en ponctionna
2bout
- 11/03/2015 - 11:39
Ajoutons à ce billet,
que nos dirigeants assoient et continueront d'asseoir leurs pouvoirs sur cette Fonction Publique d'Etat qui les protège. Ainsi, il restera nécessaire d'assurer pour elle son revenu présent et futur. Présent par du taux zéro gonflant la dette de l'Etat, réduisant les capacités de croissance, d'emploi notamment des plus jeunes, au détriment de l'épargne que constitue les réserves approvisionnées pour les retraites des "exploités" du Privé. Et futur, par une ponction fiscale toujours et encore plus importante ? Jusqu'à, puisque Hollande remercié, Juppé sera légitimé par les mêmes qu'il s'empressera de protéger, jusqu'à ce que la démocratie (la vraie, celle des urnes Mme Taubira, et non celle de la rue, des Zadistes ou des syndicalistes) ne jette tout au feu.... Mr Betbeze, qui légitime ? Qui légifère ? Qui se protège ??? Qui doit-on exclure du champ législatif ?