En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

07.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Leçons du confinement

Dépendance et pertes d’exploitation : les assureurs battus sur tous les fronts face à la crise du coronavirus…

il y a 1 heure 11 min
pépites > Politique
Soutien
Deuil après la mort d’un enfant : l’Assemblée nationale approuve enfin et à l’unanimité le congé de 15 jours
il y a 2 heures 36 min
pépites > Europe
Solidarité
Covid-19 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise
il y a 3 heures 22 min
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 4 heures 18 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 9 heures 3 min
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 21 heures 46 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 23 heures 58 min
light > Science
Cratère de Chicxulub
L'astéroïde à l’origine de l’extinction des dinosaures aurait suivi la trajectoire la plus dangereuse possible
il y a 1 heure 23 min
décryptage > Société
Lutte contre le virus

StopCovid : les dangers d’un mirage

il y a 2 heures 38 min
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 3 heures 50 min
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 8 heures 3 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 8 heures 45 min
décryptage > Politique
Zombie qui s’ignore

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

il y a 9 heures 16 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 22 heures 57 min
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 1 jour 57 min
© Reuters
© Reuters
Chaud devant

El Nino, le retour officiel est déclaré : à quoi s’attendre pour l’édition 2015 ?

Publié le 10 mars 2015
Avec des anomalies inférieures à 0,5°C, le Niño de 2015 est lui-même anormal. Beaucoup moins important que celui qui a par exemple pu être observé en 1998, il risque tout de même d'avoir une influence sur les températures mondiales. A condition que le phénomène se poursuive pendant tout le printemps et l'été.
Climatologue à Météo France
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Viel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Climatologue à Météo France
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec des anomalies inférieures à 0,5°C, le Niño de 2015 est lui-même anormal. Beaucoup moins important que celui qui a par exemple pu être observé en 1998, il risque tout de même d'avoir une influence sur les températures mondiales. A condition que le phénomène se poursuive pendant tout le printemps et l'été.

Atlantico : La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a declaré officiellement le 5 mars dernier la présence d'un phénomène El Niño. A quoi doit-on se préparer ?

Christian Viel : On constate des anomalies relativement faibles, de l'ordre de 0,5°C. Les anomalies observées ne sont pas classiques pour un événement Niño. Le couplage entre océan et atmosphère reste relativement faible. Cela signifie que les impacts sont relativement limités. Surtout, dans les situations Niño très fortes, on peut avoir des répercussions bien au-delà du bassin Pacifique, avec des anomalies climatiques jusque sur les moyennes latitudes. Les conséquences dans ces circonstances-là ne sont pas seulement visibles sur le Pacifique équatorial, mais également sur l'Amérique du sud, l'Australie, etc. Compte tenu du fait que l'épisode est faible cette année, il y a peu de chances que les impacts ressemblent à cela. Par ailleurs, la persistance de l'événement reste une probabilité, non une certitude. Dans le cycle normal d'évolution des anomalies, le printemps et l'été constituent un creux pour les anomalies. Généralement, lorsque celles-ci sont déclarées, elles s'affaiblissent au cours du printemps. Or, les prévisions actuelles donnent une probabilité de 50 à 60% de persistance de l'événement au cours de l'été 2015.

Quelles sont les conditions d'émergence d'un phénomène El Niño ?

Ce phénomène apparait de manière assez irrégulière, tous les deux à sept ans. Il se traduit par un réchauffement sur la partie centrale ou est du bassin pacifique équatorial. Cela implique des anomalies de température sur la surface de la mer qui peuvent être très importantes et atteindre plusieurs degrés. Une modification des conditions de circulation atmosphérique est couplée à ces anomalies. Les zones de convection se décalent vers la partie centrale du bassin pacifique. A l'inverse, sur la partie ouest du bassin pacifique, vers l'Indonésie, on assiste à un déficit de précipitations par rapport à ce que l'on peut observer habituellement. C'est la configuration du bassin qui explique la présence à cet endroit précis du phénomène El Niño. Le Pacifique est beaucoup plus large que tous les autres océans présents sur terre. C'est la raison pour laquelle des anomalies beaucoup plus importantes peuvent apparaître. Elles sont liées à la circulation océanique et atmosphérique. La qualification d'événement Niño ne peut se faire que lorsque l'on observe des anomalies depuis un long moment. C'est le cas actuellement, puisque l'on constate la présence d'anomalies chaudes au milieu du Pacifique depuis septembre dernier.

Quelles sont les conséquences d'un Niño très violent, comme celui de 1998 ?

On peut atteindre 4 à 5°C d'anomalies. El Niño est un phénomène que l'on dit couplé océan-atmosphère. Il ne suffit donc pas d'avoir des anomalies de température, il faut aussi que la circulation atmosphérique soit modifiée. Cela signifie que l'on doit avoir un décalage des zones de précipitation. Les impacts classiques correspondent à des conditions beaucoup plus sèches que la normale dans les régions touchées. Ce sont des conséquences que l'on a observées lors du Niño 1997 / 1998. Il y a eu des sécheresses très fortes sur l'Indonésie, le nord de l'Australie avec des incendies, etc.

L'existence de ce phénomène Niño va-t-il jouer un rôle sur les températures à l'échelle mondiale ?

Cela va effectivement jouer un rôle puisque la température de surface du Pacifique a évidemment un impact sur la température globale, compte tenu de la taille de cet océan ! Lorsque l'on observe les années en-dessus (Niño) ou dessous (Niña) de la température moyenne du globe, on constate que les plus chaudes sont souvent les années Niño. Donc généralement, on a plus de chances d'avoir une année plus chaude que la normale en cas de présence d'un phénomène. Compte tenu de la présence en 2015 d'un phénomène Niño, on va avoir tendance à avoir une année plus chaude. Cela étant, il reste la deuxième partie de l'année. La probabilité annoncée est de 50 à 60% de persistance de l'épisode El Niño. Si l'on retrouve donc des conditions neutres, la deuxième partie de l'année ne va pas conduire à ce que le résultat sur l'année soit très chaud. Il faut donc attendre encore un peu avant de pouvoir dire si 2015 sera une nouvelle année de record de chaleur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

07.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires