En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Distorsion de la réalité
Quand l’Etat islamique tord le Coran pour voir les Chrétiens comme une abomination polythéiste
Publié le 02 mars 2015
Les persécutions faites aux Chrétiens récemment, dont 21 coptes égyptiens assassinés, ont choqué la communauté internationale. Dans une vidéo de l'Etat islamique, ces derniers ont justifié leurs atrocités en qualifiant les Chrétiens de Mushrikun, c'est à dire de polythéistes.
Ghaleb Bencheikh préside la Conférence mondiale des religions pour la paix. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ghaleb Bencheikh
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ghaleb Bencheikh préside la Conférence mondiale des religions pour la paix. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les persécutions faites aux Chrétiens récemment, dont 21 coptes égyptiens assassinés, ont choqué la communauté internationale. Dans une vidéo de l'Etat islamique, ces derniers ont justifié leurs atrocités en qualifiant les Chrétiens de Mushrikun, c'est à dire de polythéistes.

Atlantico : Comment la lecture du Coran a-t-elle pu amener à envisager les Chrétiens sous cette "accusation" de polythéisme ?

Ghaleb Bencheikh : En réalité, leur attitude pourrait à l'extrême rigueur trouver une justification dans les polémiques qui eurent lieu entre le prophète de l'islam et certaines sectes chrétiennes qui évoluaient dans la péninsule Arabique. Sans prendre le mot avec la charge émotionnelle et suspicieuse de nos jours, il y avait en Arabie au VIIème siècle quelques sectes chrétiennes dont les docètes, les jacobites, les collyridiens, les mariamites, les monophysites, les nestoriens et les arianistes pour ne citer que celles-là. Prendre aujourd'hui comme "directive" atemporelle et anhistorique telle réponse faite par le Prophète et ses compagnons à leurs interlocuteurs chrétiens - à supposer que les ignares du prétendu Etat islamique en aient pris connaissance est de l'imbécilité incarnée.

Les persécutions qui frappent les chrétiens d'Orient nous révulsent et heurtent nos consciences. C'est que le cauchemar se poursuit et l'abjection continue à sévir. Nos condamnations se succèdent et la communauté internationale, au-delà du choc, paraît tétanisée. L'ennui réside dans les fait que les avanies que subissent les chrétiens d'Orient ne datent pas depuis l'apparition de cette monstruosité idéologique dénommée Daesh. C'est qu'un discours anti-chrétien s'est développé avec virulence dans la mouvance islamiste fondamentaliste, un peu partout de par le monde islamique, depuis notamment l'invasion de l'Irak par Georges Bush junior suite à un mensonge éhonté.

Aussi, toutes les accusations d'impiété, de polythéisme et d'associationnisme portées par les criminels de Daesh contre les chrétiens ne sont-elles qu'une exagération des allégations contenues déjà dans l'antienne fondamentaliste islamiste ressassée depuis plus d'une décennie. Et de ce point de vue, tout est versé dans le dossier du terrible réquisitoire contre le pseudo-polythéisme des chrétiens à cause du dogme trinitaire. Certes, il y a une christologie coranique. Elle n'autorise en aucun cas et d'aucune manière les exactions auxquelles se livrent les terroristes de ce "califat de la terreur". 

Non, c'est tout simplement de la haine personnifiée dédoublée d'une volonté de spolier les chrétiens de leurs biens avec cette idée qu'il vaut mieux régner par la terreur et occire tout ce qui est autre....

Dans quelle mesure s'agit-il davantage d'une vision très déformée du texte plutôt que d'une simple interprétation ?

Rappelons, cette évidence: tout discours peut être manipulé et tout texte peut être réorienté dans des sens autres. En l'occurrence, c'est malheureusement une distorsion du texte à laquelle nous assistons. C'est un texte plié à leurs dessein mortifère. On ne peut pas parler, en l'espèce de simple interprétation. A titre d'exemple, je pourrais lire dans le coran: "Malheur aux priants, ceux qui sont distraits quant à l'accomplissement de leur prière..." et je m'en irais me mettre à persécuter tous ceux qui accomplissent la prière. Parce qu'il me plairait de mettre un point là où il y a une virgule. Nous voyons bien que ce n'est pas une affaire d'interprétation. C'est une volonté délibérée de tronquer le passage et de ne garder que ce qui sert mon projet, par fanatisme ou par manipulation froide idéologique.

A supposer, là aussi, que nous nous livrions à ce qu'on appelle désormais l'exégèse sauvage. En ce sens qu'on exhibe un verset coranique hors contexte, alors qu'il est toujours en tension linguistique avec celui qui le précède et avec celui qui le suit, je pourrais vous lire une pléthore de passages qui sont très bienveillants à l'égard des Gens du Livre. Cette expression, désigne dans la phraséologie coranique, essentiellement les juifs et les chrétiens. Je le ferai à visée pédagogique en reconnaissant l'abus méthodologique.

Un passage comme: "... Et, tu trouveras certes les plus proches des croyants par l'amitié sont ceux qui disent: "nous sommes chrétiens". C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines dont le cœur ne s'enfle pas d'orgueil...", (sourate 5, verset 82), ou bien ce verset:" Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, les Sabéens et quiconque d'entre eux a cru en Dieu, au jour dernier et accompli de bonnes œuvres, sera récompensé par son Seigneur; Ils n'éprouveront nulle crainte ni tristesse." Sourate II, verset 62. Ou bien cet autre verset:" Dis:" Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre vous et nous: que nous n'adorions que Dieu sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns et les autres pour seigneurs en dehors de Dieu". Puis, s'ils tournent le dos, dites: "soyez témoins que nous, nous nous remettons [à Dieu]."  sourate 3, verset 64. Il n'est pas dit qu'il faut les tuer ou leur livrer bataille, il y a lieu simplement de témoigner de cette remise de soi à Dieu. Nous ne comprenons donc jamais la cécité de ces criminels qui refusent de lire par exemple toute la sourate de Marie ou méditer l'épisode des chrétiens de Najran qui sont venus célébrer l'eucharistie dans la mosquée du Prophète. S'il y avait une volonté exprimée dans le coran de se débarrasser de tous les chrétiens, ils ne seraient pas restés quatorze siècles chez eux dans leurs contrées en présence des musulmans y compris en Arabie jusqu'à l'avènement de la monarchie des Al Saoud et le wahhabisme qui sous-tend leurs tentatives de pallier le manque de légitimité démocratique. 

Une dévitalisation de certains mots, ou des précisions de contexte pourraient-ils trouver une pertinence pour éviter les confusion comme celle-ci ? Que faudrait-il changer ?

Non, malheureusement pas pour les criminels de Daesh. Face à une telle barbarie et devant un tel fanatisme, je crains fort que rien n'y fasse. Il faut tout faire pour que cette tragédie cesse. Ces criminels se sont mis au ban, de l'humanité par leur comportement ignominieux. Leurs exactions ont fait beaucoup de dégâts. A quoi pourrions-nous nous attendre de la part de ceux qui cassent  et démolissent tout sur le passage. Après les crimes contre l'humanité ce sont les crimes contre la culture et l'histoire qui sont perpétrés.

En revanche le travail de la refondation de la pensée théologique islamique que j'appelle de mes vœux notamment en France passe par la dévitalisation et la "déminéralisation" des passages belligènes du Coran au delà de leur mise en suspension temporelle. Il doit être mené sérieusement. Il ne suffit pas de souligner que leurs incidences éthiques sont frappées d'obsolescence et devenues caduques. C'est à dire qu'il faut dépasser le discours qui consiste à dire qu'il faut savoir relativiser le texte à son contexte sans jamais le prendre comme un prétexte pour un nouveau contexte. Non, il faut aller encore plus loin en affirmant que la charge mortifère de ces passages coraniques n'est absolument pas une norme. Mais tout simplement expliquer qu'ils constituent un récit dénué de toute injonction. C'est ainsi que nous parviendrons à la dé-dogmatisation de l'histoire.

Quel dessein idéologique cette déformation sert-elle ?

Rien, si ce n'est la folie meurtrière et l'ivresse de la puissance du moment, adjointes à une logorrhée dégénérée pour asseoir une "légitimité" aux exactions fondées sur des artefacts fallacieux. Il faut bien, trouver des mots d'ordre mobilisateurs pour donner du sens à une entreprise meurtrière. Malheureusement, les fous furieux de ce prétendu Etat islamique accomplissent en actes ce que d'aucuns parmi ceux qui les bombardent théorisent depuis longtemps. C'est le wahhabisme et le fondamentalisme islamiste entre autres qui sont à l'origine de la catastrophe que nous connaissons.

Les criminels de Daesh n'ont jamais, de leur vie, entendu la parole de  Saladin lorsqu'il reprit Jérusalem le 2 octobre 1187  trois mois après la bataille de Hattin près de Tibériade, il dit:" Pardonnez. Parce que pardonner cela fait convertir les cœurs...". Tout comme , ils n'ont jamais entendu parler de l'émir Abdelkader qui avait dû intercéder en juillet 1860 pour que les chrétiens, Grecs et maronites, de Damas fussent sauvés d'un véritable pogrom. Et, à l'étonnement de monseigneur Pavy, successeur de monseigneur Dupuch évêque d'Alger, il répondit dans l'échange épistolaire qu'il n' a rien fait de particulier. Il s'est conformé, comme homme de foi, à l'aphorisme prophétique qui enseigne que :" les hommes sont enfants de Dieu et le plus proche parmi eux de Dieu est le plus utile à ses enfants." 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
Loi Alimentation : sans surprise, les effets pervers s'accumulent
04.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
05.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
06.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
07.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
Déjà 10 ans de croissance record aux Etats-Unis : voilà les erreurs françaises et européennes qui nous en ont privé
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
SOS partis disparus : quand la démocratie française s’abîme dans une crise d’immaturité collective
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
06.
La droite après Les Républicains
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 03/03/2015 - 18:52
@Zouk
Bien reçu.
JonSnow
- 03/03/2015 - 12:38
Pas d'accord!
M. Bencheikh est certainement bien intentionné. Mais quand j'ai lu le Coran, je me suis justement fait la réflexion que sa logique amenait à considérer le christianisme comme un polythéisme, en cause, le principe de la Trinité qui est fermement condamné par le Coran.
4:48: "Dieu ne pardonne point qu’on Lui associe d’autres divinités (...), car celui qui associe à Dieu d’autres divinités commet un forfait d’une exceptionnelle gravité !"
5:17: "Certes ils sont incroyants ceux qui disent : Dieu, c’est le messie fils de Marie."
5:73: « Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent: "En vérité, Allah est le troisième de trois." Alors qu' il n' y a de divinité qu' Une Divinité Unique! Et s' ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d' entre eux.» .
De nombreux versets sont sur la même ligne. Le simple fait de considérer que Jésus soit le fils de Dieu est pour le Coran une "monstruosité" (Coran 18:4 - Trad. M. Chébel)
D'après ces versets, les chrétiens sont donc des mécréants.
D'un autre côté, certains versets sont plus tolérants il est vrai. Mais, a minima, on peut conclure que le Coran se contredit sur le sujet, et c'est un problème!
zouk
- 03/03/2015 - 10:44
Ghaleb Bencheikh
Article remarquable, qui rétablit la véritable lecture du Coran, mais inquiétant: même lui n'a pas de remède à proposer au fanatisme barbare de Daesh.
Réponse au Gorille: essayons de rétablir un peu de vérité, Abdel Kader a en effet conduit une révolte contre nous en Algérie, mais il a eu la vraie générosité de distinguer la répression de la révolte de l'Evangile et d'intervenir pour protéger les chrétiens du Liban et de Syrie menacés par les musulmans, avec l'approbation du gouvernement turc, càd le Califat dont Daesh fait le rêve ultime et la collaboration active d'une partie des Kurdes. Vous ignorez certainement qu'il existe des groupes de rapprochement chrétiens- musulmans et que nombreux sont les pieds noirs et les militaires qui peuvent témoigner de la parfaite loyauté de musulmans. Ghaleb Bencheik en fait partie. N'oublions pas que cet écrit met sa vie en danger.