En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 7 heures 51 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 8 heures 22 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 9 heures 15 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 10 heures 42 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 14 heures 14 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 14 heures 35 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 16 heures 1 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 16 heures 4 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 8 heures 5 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 8 heures 33 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 9 heures 42 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 10 heures 12 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 11 heures 8 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 14 heures 24 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 16 heures 1 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 16 heures 1 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 16 heures 4 min
© Reuters
© Reuters
L'argent du contribuable

La dette de la sécu financée par les Chinois ou la vraie histoire d’une fausse bonne nouvelle

Publié le 24 février 2015
Malgré un taux de remboursement supérieur à celui qui aurait été appliqué si elle s'était cantonnée au marché traditionnel, la Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale s'est félicitée fin janvier de l'émission d'un emprunt en monnaie chinoise équivalent à 420 millions d'euros. Une anomalie de plus pour un organisme dont les coûts financiers et de gestion laissent à désirer.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré un taux de remboursement supérieur à celui qui aurait été appliqué si elle s'était cantonnée au marché traditionnel, la Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale s'est félicitée fin janvier de l'émission d'un emprunt en monnaie chinoise équivalent à 420 millions d'euros. Une anomalie de plus pour un organisme dont les coûts financiers et de gestion laissent à désirer.

Atlantico : La CADES (Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale) s’est récemment félicitée par la voix de son président Patrice Ract-Madoux de son tout premier emprunt en monnaie chinoise (3 milliards de yuans, soit 420 millions d’euros). Y a-t-il vraiment lieu d’en être satisfait ? Pourquoi ? 

Philippe Crevel : La Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale a été créé en 1996 par Alain Juppé. Elle a pour mission de récupérer et de rembourser les dettes des régimes sociaux. Depuis près de vingt ans, elle a récupéré pour plus de 236 milliards d’euros de dettes. Pour le remboursement, la CADES perçoit la CRDS et une partie de la CSG. Elle bénéficie depuis 2010 du concours du Fonds de Réserve des Retraites. Mais, la CADES recourt à l’emprunt pour restructurer les dettes récupérées. Elle hérite d’emprunts à court terme qu’elle transforme en emprunts à long terme. La CADES a une tradition de placement de ses emprunts à l’international. En 2014, la France n’a représenté que 8 % des émissions contre 46 % pour l’Asie, 11 % le Royaume-Uni et 9 % l’Amérique du Nord.

Le placement de l’emprunt en Chine répond à un souci de diversification et correspond également à un acte politique. L’emprunt porte sur 423 millions d’euros à deux ans et est rémunéré à 3,8 %. Ce taux est élevé au regard des taux pratiqués en Europe mais en phase avec les taux de la Chine où l’inflation et la croissance sont plus élevées qu’en France. Mais, il faut souligner que l’Etat emprunte à taux négatifs jusqu’à deux ans. L’emprunt dont le poids est assez faible au regard du programme de financement de la CADES en 2015 s’inscrit dans le cadre du 50ème anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine. C’est aussi une manière de fidéliser les épargnants chinois au moment où la France doit veiller à diversifier son endettement.

Pourquoi cette volonté de diversification, si celle-ci n’est pas intéressante au final ?

L’émission de la CADES vise à faciliter l’internationalisation du Yuan et à faire de la monnaie chinoise un véhicule monétaire acceptée sur la place financière de Paris. Le Président de la CADES a annoncé qu’il y aurait d’autres opérations avec la Chine. C’est un ballon d’essai que la CADES entend réaliser avec le soutien de l’Etat. De ce fait, elle accepte de payer un petit surcoût.

Peu de critiques ont été faites jusqu’ici. Pourtant, qu’est-ce que cet emprunt de la CADES nous enseigne sur la gestion qui est faite de l’argent du contribuable ? Faut-il s'en inquiéter ?

Emprunter en monnaie chinoise, monnaie qui n’obéit pas aux mêmes standards que l’euro, le dollar ou la livre sterling est source de risques. Il y a évidemment le précédent des emprunts en francs suisses… Certes, la diversification chinoise de la CADES est modeste mais, dans les faits, son exposition internationale est très élevée. Elle est supérieure à celle de l’Etat ce qui est assez surprenant de la part d’un établissement public qui semble avoir une politique étrangère de l’emprunt. Si la CADES est assez loquace sur ces souscriptions du nouveau monde, elle l’est moins sur ses coûts financiers et ses coûts de gestion. Avec notre dette sociale qui s’accroît d’une dizaine de milliards d’euros, la CADES n’a pas fini de chercher de l’argent au-delà des frontières pour rembourser… Nous sommes dans la politique du sapeur Camember.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires