En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 8 heures 4 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 10 heures 45 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 12 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 13 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 14 heures 12 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 15 heures 11 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 7 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 17 heures 21 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 17 heures 53 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 18 heures 26 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 10 heures 26 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 11 heures 31 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 14 heures 3 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 14 heures 25 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 15 heures 36 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 18 heures 59 min
© Reuters
A quand un droit du travail en France ?
© Reuters
A quand un droit du travail en France ?
Besoin de refonte

Condamné parce qu’il voulait travailler trop : à quand un droit au travail ?

Publié le 13 février 2015
La récente condamnation d'un boulanger travaillant sept jour sur sept est symptomatique d'une réglementation aveugle des contraintes économiques. L'inversion de la courbe du chômage devra pourtant passer par une refonte du droit du travail.
Pierre Haas, après avoir servi comme officier dans les Forces françaises libres du Général de Gaulle, a fait carrière de 1950 à 1965 comme directeur général de Continental Grain France, puis à partir de 1963 à la Banque Paribas comme directeur des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Haas
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Haas, après avoir servi comme officier dans les Forces françaises libres du Général de Gaulle, a fait carrière de 1950 à 1965 comme directeur général de Continental Grain France, puis à partir de 1963 à la Banque Paribas comme directeur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La récente condamnation d'un boulanger travaillant sept jour sur sept est symptomatique d'une réglementation aveugle des contraintes économiques. L'inversion de la courbe du chômage devra pourtant passer par une refonte du droit du travail.

Après une campagne présidentielle couronnée de succès, dont la principale promesse avait été celle de l’inversion de la courbe du chômage, on était en droit d’attendre du nouveau Président de la République, qu’il acte, d’urgence, des mesures capables de susciter une reprise de l’emploi.

Près de trois ans plus tard, la rente des bénéficiaires d’emplois n’a pas été entamée, le marché du travail, du fait de son absence de flexibilité, demeure fermé aux chômeurs.

Le nombre de ces derniers, inscrits en catégorie A, à Pôle Emploi, a augmenté de 602.500 depuis Mai 2012, selon des statistiques publiées dans Le Figaro du 10 Février dernier.

L’urgente nécessité d’accorder la priorité à une politique de l’emploi n’a été mise en œuvre que sous la forme d’un émiettement de dispositions dont le chiffre, mentionné ci-dessus, montre l’inutilité.

Les emplois aidés en sont dépourvus. Escroquer des jeunes dans une atmosphère surchauffée par le terrorisme ne peut être un facteur de paix sociale, inventer la prise en compte de la pénibilité par des entreprises menacées par la chute de la demande et déjà accablées par le poids des réglementations existantes, découragent l’effort productif et contribuent à accélérer une désindustrialisation plus forte en France que chez ses voisins, quant au débat sur le travail du Dimanche, il prend une tournure où le ridicule dispute sa place à l’incompréhension des contraintes économiques par nos élus.

Inventaire, désespérant, confirmant la perte de ses repères par un Parti Socialiste qui, tout en se voulant défenseur de la justice sociale, la met à mal en ignorant un fléau, engendrant misère matérielle, morale, familiale, stigmatisation sociale, perte d’estime personnelle et, au final, facteur de désagrégation de la société.

Situation mise au grand jour de l’opinion publique mondiale par un article, publié dans le New-York Times International du 11 Février, décrivant la mésaventure d’un boulanger de Saint-Paul-Lès-Dax.

Monsieur Cazeneuve, le boulanger en question, en travaillant sept jours sur sept, a contrevenu à la loi obligeant les boulangeries à fermer un jour par semaine.

L’argumentaire utilisé par M. Cazeneuve pour justifier sa décision montre le caractère dérisoire de celui employé par les adversaires du travail le Dimanche, aussi bien que leur mauvaise foi, puisqu’ils prétendent que cette réforme ne susciterait pas de nouveaux emplois.

Selon notre boulanger, cesser de contrevenir à la loi ferait perdre, annuellement, 250.000 euros de chiffre d’affaires et l’obligerait à se séparer de plusieurs employés et ce dans une bourgade où trouver du travail ne doit pas être facile.

Cette relation, chiffrée, de l’incidence positive d’une micro-libéralisation du marché du travail mérite d’être prise en compte par un Pouvoir dont le souhait de perdurer sera d’autant mieux exhaussé qu’il aura réussi à inverser la courbe du chômage.

Légiférer par Ordonnances permettrait une mise en œuvre rapide d’une loi supprimant le seuil des 50 travailleurs, autorisant l’ouverture d’un commerce sept jours sur sept, subordonné à l’octroi de compensations adéquates aux travailleurs volontaires et adaptant certaines règles du Code du Travail pour assurer la flexibilité indispensable à l’embauche et au débauchage et enfin simplifiant l’excessive réglementation des CD’S et CDI’S.

Aux critiques que sécrétera cette façon de procéder, le Chef de l’Etat pourra objecter que, cette fois-ci, on ne pourra lui reprocher de faire un cadeau aux patrons puisqu’il s’agit d’offrir, enfin, une chance aux exclus du marché du travail.

Ces mesures représenteront une occasion de relance pour une économie européenne menacée par la déflation.

La France en prenant des mesures que tous ses voisins, conscients de l’importance de sa position de seconde puissance économique de l’Union Européenne, attendent, depuis longtemps, retrouvera sa crédibilité politique et économique.

Crédibilité ne permettant plus à l’Allemagne de différer le financement de la rénovation de ses infrastructures vétustes et ainsi d’additionner sa part de PIB de la zone euro à celle de la France, soit au total 40% ce qui, avec le Quantitative Easing (QE) de la Banque Centrale Européenne, donnerait à la croissance sur le Continent le combustible nécessaire pour en assurer la reprise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 13/02/2015 - 12:19
Nouvel article sur le même sujet et
Disparition des commentaires sur le 1 er article, c'est trop fréquent sur Atlantico.