En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 14 heures 37 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 15 heures 9 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 16 heures 13 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 17 heures 54 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 20 heures 39 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 21 heures 3 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 21 heures 49 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 21 heures 52 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 14 heures 52 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 15 heures 36 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 16 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 17 heures 51 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 46 sec
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 20 heures 56 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 21 heures 15 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 21 heures 34 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 21 heures 53 min
Mauvais choix

Liberté d'expression : pourquoi on ne gagnera jamais la bataille contre les préjugés racistes et antisémites en les censurant

Publié le 25 janvier 2015
Manuel Valls a trouvé un écho dans le monde entier en dénonçant le nombre croissant d'actes antisémites en France, et à juste titre. Mais il se fourvoie lorsqu'il appelle à réprimer plus sévèrement les discours antisémites et négationnistes.
Brendan O'Neill est rédacteur en chef du magazine Spiked, et chroniqueur pour Big Issue et The Australian.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Brendan O'Neill
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Brendan O'Neill est rédacteur en chef du magazine Spiked, et chroniqueur pour Big Issue et The Australian.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Manuel Valls a trouvé un écho dans le monde entier en dénonçant le nombre croissant d'actes antisémites en France, et à juste titre. Mais il se fourvoie lorsqu'il appelle à réprimer plus sévèrement les discours antisémites et négationnistes.

Quand nos dirigeants apprendront-ils que la censure est la pire outil possible pour lutter contre les préjugés ? Manuel Valls a trouvé un écho dans le monde entier en dénonçant le nombre croissant d'actes antisémites en France, et à juste titre : dans un discours passionné, plein de vigueur, la question qu'il a posé devait retentir partout en Europe : "Où est donc passé l'indignation contre l'antisémitisme ?" La réponse qu'il propose pour combattre ce fléau - une répression plus sévère à l'encontre des discours antisémites et négationnistes - quant à elle, est dangereuse, car elle induit le fait que les Français sont incapables de contrer les délires anti-juifs en utilisant la raison, l'intelligence et le débat.

Lire aussi : 17% des Français pensent que les attentats de Charlie Hebdo et de la porte de Vincennes relèveraient d’un complot: un thermomètre de l’état de la société

Valls s'est enchaîné dans ses propres contradictions. Il avait l'intention de défendre les valeurs de la République française comme la liberté, et même la "liberté d'impertinence". Mais il a appelé les tribunaux français à punir ceux qui comme Dieudonné "incitent à la haine raciale". Il a rappelé que le discours antisémite, la négation de l'Holocauste sont des "crimes, [que] les tribunaux doivent punir avec la plus grande sévérité". Il a réaffirmé sa foi en la liberté d'expression, mais... "pas pour les racistes, pas les extrémistes, ni pour ceux dont l'opinion déplaît aux honnêtes gens". En réalité, il croit en la liberté d'expression, mais uniquement pour ceux qui ont une vision convenable, ce qui ne ressemble plus tout à fait à de la liberté de parole : mais plutôt une liberté accordée comme un privilège exclusivement à ceux dont le discours est jugé acceptable par l'Etat.

Malheureusement, l'attitude de Valls s'inscrit dans une idée largement répandue. Un sondage a récemment montré qu'un Français sur deux est pour une restriction de la liberté d'expression, et 42% pensent que nous devrions éviter de caricaturer le prophète Mahomet. Il n'a pas été le seul dirigeant européen à réagir au massacre de Charlie Hebdo en rappelant l'importance de la liberté d'expression, mais il s'est compromis peu de temps après en demandant des mesures répressives à l'égard des discours de haine. Angela Merkel a, elle aussi, rejoint le "Je Suis Charlie". Pourtant, elle dirige un pays où le négationnisme est illégal. David Cameron a quant à lui défendu le droit d'être offensant, mais il reste le Premier ministre d'une nation qui n'hésite pas à arrêter des gens pour avoir écrit des tweets offensants, ou qui emprisonne ceux qui ont critiqué l'armée britannique sur leurs pages Facebook. L'Europe est parsemée de politiciens qui n'arrivent pas à saisir la vraie définition de la liberté d'expression.

Ce que Valls, Merkel et Cameron ont en commun, c'est la croyance en l'idée que les préjugés peuvent être endigués par la censure, par la mise sous silence de ceux qui crachent leur haine. Non seulement c'est faux, mais c'est surtout l'effet inverse qui se produit. Proscrire certaines idées, les retirer de l'espace public a deux conséquences terribles. Premièrement, ces idées sont retranchées dans l'ombre où elles peuvent s'envenimer et croître en toute tranquillité car elles n'ont pas à s’embarrasser de la critique rationnelle. Cela peut même les rendre plus séduisantes pour ceux qui sont en marge de la société : en fait ces idées deviennent une sorte de fruit défendu, un acte de transgression, donnent une vision exotique d'un monde dangereux, que ceux qui sont contre l’État et la société n'ont plus qu'à embrasser. La France le démontre bien: le négationnisme y a été interdit il y a 25 ans mais le pays est aujourd'hui confronté à un sérieux problème avec la négation de l'Holocauste, en particulier dans certaines communautés d'immigrants étrangères à la société française.

Le deuxième problème posé par la censure, c'est qu'il affaiblit l'autorité morale de ceux qui sont rationnels, ceux qui savent que l'Holocauste s'est réellement produit et que la haine pour les Juifs est une position fétide. La censure nous prive du droit à en découdre avec les préjugés dans la rigueur de l'arène du débat public. Nous en sommes réduits, comme des enfants, à avoir les yeux recouverts et les oreilles bouchées plutôt que de jouer notre rôle de citoyen engagé, traquant les préjugés pour les révéler, et les rosser avec notre rigueur.

Essayer d'écraser les préjugés avec des interdictions implique d'abandonner ce que nous avons hérité des Lumières. John Milton, dans son plaidoyer pour la liberté de la presse, a déclaré: "Laissons la vérité combattre le mensonge ; Qui a déjà vu la vérité essuyer un échec dans une lutte libre et ouverte ?". Vous voulez affaiblir les préjugés ? Sortez-les de la clandestinité, des profondeurs d'Internet, laissez-nous les voir, les connaître et lutter contre elles dans une lutte libre et ouverte."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bjorn borg
- 25/01/2015 - 18:21
Exact tout ça
et si on demandait à Eric Zemmour ce qu'il pense de cette liberté? Zemmour et quelques autres assez rares d'ailleurs.
vangog
- 25/01/2015 - 16:42
La Liberté des individus est garantie
par un ensemble de contraintes minimales appliquées à la collectivité...toute la collectivité! Les gauchistes (UMP et UDI inclus) n'ont cessé de pervertir la notion de Liberté en créant des niches sociales, de la discrimination positive et du communautarisme, le fameux apartheid qu'a reconnu Valls, ou encore Égalitarisme. Or, nul ne peut pervertir la Liberté impunément! La France doit revenir à un ensemble de règles appliquées à tous, indistinctement et cesser d'accentuer les différences entre Français, comme font les gauchistes...je les crois incapables de se remettre en question, d'où les gesticulations et l'inflation des attributs sexuels de Valls devant le bon peuple de France, qui n'en a rien à battre, excepté quelques midinettes en chaleur...
Ex abrupto
- 25/01/2015 - 16:00
J'ai passé ma période
d'opposition pubertaire depuis largement plus d'un demi siecle. J'ai toujours été d'une indifférence totale à l'homosexualité. Puis on a voté des lois punissant l'homophobie. Alors, depuis, j'aimerai bien pouvoir dire que je suis homophobe, rien que pour le principe de la liberté d'expression......