En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

05.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

07.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

ça vient d'être publié
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 1 heure 1 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 2 heures 30 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 5 heures 55 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 7 heures 58 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La genèse de Huaweï : comment le génie et les idées de Ren Zhengfei ont révolutionné les télécoms et l'industrie en Chine

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

Lutte et prévention contre le terrorisme : l'impérieuse nécessité d'adopter une vision globale afin d'éviter l'impression du pansement sur une jambe de bois

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Santé
Avancées médicales

Un nouveau traitement capable de prévenir la moitié des cancers du sein produit des effets même longtemps après avoir été pris

il y a 11 heures 10 min
décryptage > Politique
Répartie

Retraites : on peut être de droite et préférer la répartition

il y a 11 heures 57 min
décryptage > Politique
Déclaration d’intérêt

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Politique
Triomphe électoral

Libéral, conservateur, insensible à la "raison des élites" : la recette Johnson pratiquée par la droite française… à son exact inverse

il y a 13 heures 44 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 1 heure 33 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 5 heures 20 min
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 6 heures 35 min
pépites > Social
Prévisions
Grève SNCF : Edouard Philippe exige un "plan de transport" pour les fêtes
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

Comment Daech est né sur les décombres de l'Etat irakien

il y a 9 heures 46 min
rendez-vous > Politique
Zone Franche
Mélenchon et les élections britanniques : le grand rabbin, le Crif et le Likoud ont-ils fait chuter la gauche ?
il y a 10 heures 21 min
décryptage > Education
Négociations

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Europe
Le retour de l'ennemi héréditaire

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

il y a 12 heures 49 min
décryptage > Economie
Vraie mère de toutes les réformes

Cette réforme monétaire sans laquelle aucune réforme d’ampleur ne pourra vraiment être réussie en France

il y a 13 heures 27 min
décryptage > Europe
Atlantico Business

Brexit : en Grande-Bretagne, tout va donc changer pour que rien ne bouge

il y a 14 heures 1 min
© Reuters
L'Observatoire national contre l'islamophobie, instance membre du Conseil français du culte musulman, a recensé 116 actes antimusulmans en France depuis les attentats.
© Reuters
L'Observatoire national contre l'islamophobie, instance membre du Conseil français du culte musulman, a recensé 116 actes antimusulmans en France depuis les attentats.
Psychose collective

+110% sur les actes anti-musulmans selon l’observatoire de l’islamophobie : radiographie de ce en quoi ils consistent exactement

Publié le 20 janvier 2015
Le président de l'Observatoire national contre l'islamophobie, Abdallah Zekri, a dénoncé dans un communiqué des "actes de haine à l'égard des Français de confession musulmane qui, dans leur immense majorité, respectent les valeurs de la République et la laïcité".
Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL L’Harmattan, Sous la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guylain Chevrier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL L’Harmattan, Sous la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de l'Observatoire national contre l'islamophobie, Abdallah Zekri, a dénoncé dans un communiqué des "actes de haine à l'égard des Français de confession musulmane qui, dans leur immense majorité, respectent les valeurs de la République et la laïcité".

L'Observatoire national contre l'islamophobie, instance membre du Conseil français du culte musulman, a recensé 116 actes antimusulmans en France depuis les attentats et demande aux pouvoirs publics "de passer aux actes" face à ce "fléau". Médiapart parle de "déferlante". Le média Algérien "Tout Pour l’Algérie" titre : "les actes islamophobes explosent : Être musulman en France est devenu très risqué".  Le Président du Rassemblement des musulmans de France, invité sur BFM ce lundi soir, parle en conséquence d’une psychose fondée chez les musulmans… Une peur diffuse des musulmans serait en train de s’installer dans les quartiers, en raison d’un amalgame entre eux et les terroristes, qui se répandrait comme une trainée de poudre. Sur la même chaine d’information, on pouvait entendre interrogé sur ces faits, Abdelaziz Chaambi, à la tête de la Coordination contre "l’islamophobie", un communautariste notoire qui ne cesse de mettre en accusation de racisme notre République en attisant contre elle la haine, un comble !

Un renversement de la situation au moment où Charlie Hebdo continue de recevoir des menaces, le Canard enchaîné ou Libération, que la menace terroriste est loin d’être retombée et que dans la plupart des pays musulmans on manifeste en brulant des drapeaux français, en appelant comme à Téhéran "A mort la France" ; A Gaza, on défile avec des portraits des assassins de Charlie hebdo et de l’épicerie cachère, portés en héros, en appelant à égorger les Français de Palestine ; Au Niger, on a brûlé 45 Eglises, fait 5 morts et 128 blessés... Où est la peur ?

Si aucun de ces actes antimusulmans ne saurait rester impuni, est-il  bien sérieux de parler de "fléau", et de créer précisément une psychose qui ne l’est pas par ces actes, mais par la façon dont ils sont retranscrits comme "une déferlante", avec un effet de généralisation à quoi participent certains grands médias. En regardant les choses de plus près, sur les 116 actes, 88 sont des menaces. Combien de menaces ont reçu les défenseurs de la laïcité et les caricaturistes, régulièrement accusés "d’islamophobie" et désignés à la vindicte des musulmans sans aucune précaution et contre le principe de nos libertés, et de la liberté d’expression et de pensée tout particulièrement. Des milliers ! Où étaient ceux qui aujourd’hui crient au loup !

Une démarche de victimisation outrancière qui prend le risque d’exciter au passage les extrémistes de tous bords, alors que nous avons besoin de mesure et de responsabilité dans cette période, alors que le risque terroriste bien réel peut être galvanisé par cette façon de mettre en parallèle les victimes de Charlie Hebdo, avec un rejet massif des musulmans hors de propos, dont l’argument ne règle rien à l’affaire.

Nous savons le risque d’amalgame, entre des musulmans respectueux de la République, qui peuvent se sentir légitimement blessés, l’air de rien, par le jet d’une oreille de cochon dans leur maison qui est un acte de rejet envers eux, et les intégristes islamistes qui passent à l’acte. Mais il y a un autre risque d’amalgame que crée de toute pièce le terme "d’islamophobie". Derrière ce terme qui a fait tant de mal à Charlie Hebdo, se dissimule l’intention du rejet de la critique de la religion qui fait le lit de tous les risques en pointant la République et ses libertés du doigt du blasphème. Ce terme qui entend par contamination faire passer la critique de l’islam pour de la xénophobie, entretient toutes les confusions à haut risque, terme derrière lequel c’est le délit de blasphème qui est en embuscade.

Ce terme devrait être proscrit et remplacé par le terme "antimusulmans" concernant ces actes, afin de lever toute ambiguïté entre un combat contre le racisme qui condamne toute exclusion de l’autre pour sa différence et le droit d’ignorer, de mettre au pilori de la critique une religion, ses symboles. Le Pape François, en déclarant "la liberté d’expression ne donne pas le droit d’insulter la foi d’autrui" montre très bien l’enjeu, en soufflant ainsi sur les braises et en réalité, par ces mauvais mots, condamnant la liberté d’expression et consacrant le délit de blasphème.

Le président de l'Observatoire national contre l'islamophobie, Abdallah Zekri, dans un communiqué "dénonce ces actes de haine à l'égard des Français de confession musulmane qui, dans leur immense majorité, respectent les valeurs de la République et la laïcité". Mais pourquoi avant même ces événements, n’a-t-il pas dénoncé avec le CFCM ce que l’enquête de l’institut Sociovision avait révélé en décembre dernier, à savoir, que 56% des musulmans "trouvent normal qu’on suive d’abord les règles de sa religion avant celles de la société", alors que seulement  27% des non-musulmans partagent cette idée. C’est bien à un litige avec la laïcité, voire son rejet, que correspond cette façon de voir leur rapport à la société française pour ces musulmans, qui ne sont pas en nombre négligeable. On voit là un problème de cohésion nationale et de tension, entre une France de la sécularisation du religieux qui va dans le sens de plus de liberté pour tous, et des musulmans trop nombreux qui font passer leur religion avant tout.

N’est-ce pas le reflet du problème que nous rencontrons avec une partie importante des musulmans de France : tels que les centaines d’incidents relatifs au refus de la minute de silence en témoignent ou les "ils l’ont bien cherché", ou plus banalement encore, l’impossibilité de faire cours sur certains thèmes pour les enseignants, de parler sereinement de la diversité de la presse, dont celle irrévérencieuse à laquelle appartient Charlie Hebdo ou le Canard enchainé, s’inscrivant dans une histoire très française des idées, d’expliquer ce qu’est la Shoah, l’histoire de la colonisation ou la laïcité, sans parler encore des appels repris en cœur par des milliers de manifestants pro-palestiniens à Paris et ailleurs, à plusieurs reprises depuis l’été dernier, de "Morts aux juifs" suivis par des "Allah akbar" !

N’est-ce pas le reflet du problème des attaques incessantes envers la laïcité : à l’hôpital ou les cas se multiplient de refus que des femmes musulmanes ne soient soignées ou accouchées par un homme ; la demande d’ouverture de piscine à des horaires spécifiques uniquement pour les femmes soulignant une discrimination bafouant l’égalité hommes-femmes ; les problèmes posés par la pratique du ramadan de certains animateurs musulmans dans des colonies de vacances diminuant leur faculté physique au mépris du risque pris vis-à-vis de la sécurité des enfants, alors que pour toute autre motif cela serait inimaginable ; dans l’entreprise, la demande de salles de prière ou du halal, y faisant entrer en grand la religion au risque de créer de l’assignation par pression communautaire envers ceux qui ne veulent pas, comme musulmans, se voir imposer leur façon de pratiquer leur culte; lorsqu’il ne s’agit pas encore d’éducateurs qui prient avec les enfants qu’ils sont censés encadrer normalement en toute neutralité ou refusent certaines missions relatives à la prévention contre le Sida ou l’IVG…

Ni le CFCM ni cet Observatoire n’ont joué leur rôle pour favoriser l’intégration républicaine, mais au contraire, on encouragé en soutenant une partie des musulmans dans leurs revendications communautaires à caractère religieux, qui se multiplient, une séparation inquiétante pour notre cohésion et notre vivre-ensemble. L’extension du voile n’est que la conséquence de cette situation, le signal de l’installation d’une communauté qui se ferme sur le principe du refus du mélange au-delà de la communauté de croyance. Tout le contraire de la laïcité qui fait se voir les membres de notre communauté nationale d’abord comme des égaux pour pouvoir se mélanger, s’ouvrir aux autres. Ces actes antimusulmans, inacceptables, sont sans doute malheureusement aussi le reflet de cette situation, commis par certains membres de notre société qui se trompent de colère, voire gagnés par le racisme et la bêtise, une minorité heureusement.

La prévention contre le risque de radicalisation qui conduit au terrorisme, ne commence-t-elle pas dans un changement de discours qui est toujours du côté de la victimisation tout en querellant les lois de la Républiques à coup de demande d’aménagement de la règle commune, pour obtenir plus de place pour l’islam, s’imposant dans l’espace de la cité sur tous les plans. Il y a une modération de la religion qui seule est compatible avec nos libertés, c’est un fait. Dans les pays musulmans où on manifeste contre Charlie, on n’a pas séparé le religieux du politique ni laïcisé la société. Toutes les religions lorsqu’elles occupent la place du politique pratiquent le délit de blasphème. Dans ces pays musulmans où on manifeste, c’est la prison pour le moindre écart vis-à-vis du dogme, voire cinquante coups de fouets par semaine comme pour ce blogueur d’Arabie Saoudite, en faveur duquel circule sur internet une pétition pour arrêter cette barbarie due à la religion et ses excès, dès qu’elle n’est pas contenue par une démocratie qui impose le respect des libertés et des droits individuels.

Pour prévenir le risque de la dérive radicale et favoriser l’intégration des Français ou étrangers musulmans dans notre pays, il faut arrêter de vouloir faire de la religion une liberté au-dessus des autres, il faut passer à une volonté de se ressembler avant de se faire différents pour se séparer. Pour cela, il faut arrêter cette façon de faire qu’en toutes circonstances, dès que l’islam est mis en cause, on cherche la paille dans l’œil de l’autre.

On veut déjà nous faire oublier que des choses sont à mettre sur la table derrière cette victimisation, dans le piège de laquelle il ne faut pas tomber, ni les musulmans ni les autres, tout en réagissant sans fermer les yeux sur le moindre fait, mais sans généraliser. Car, ce dont il s’agit, c’est d’avancer ensemble en posant un certain nombre de questions qui fâchent et doivent être clarifiées concernant les rapports de l’islam et de la République, pour que l’on ne voit plus le rejet de l‘intégration républicaine conduire certains jeunes des quartiers de nos banlieues à l’islamisme, ni d’actes antimusulmans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

04.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

05.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

07.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 21/01/2015 - 01:21
Nous qui avons été victimes de patriotophobie...
et d'ostracisation pendant des dizaines d'années, savons-très bien ce qu'est la haine de la nomenklatura gauchiste et des médias à sa botte pour une minorité de Français...nous n'avons pas pleurniché comme les islamistes et avons continue à nous battre....pour nous, pacifiquement!
evy
- 20/01/2015 - 16:21
Insultes verbales
Quand on qualifie tout les délits avant les meurtres (attaque à main armée ) de petits délits et les insultes aux non musulmans de rien alors on se trompe gravement. Chaque délit grave doit être relevé et il faut arrêter de ne recenser que ce qui arrive aux musulmans. Voyez également chez les chrétiens, les juifs les hindouistes etc. Soyez objectifs et justes. Ce sont les politiques et les médias qui font le lit du racisme.
Gilly
- 20/01/2015 - 14:46
Il faut lire
"contre les jeunes des banlieues". Eux non pas besoin d'incitation pour haïr la "race" des Français de souche.