En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 41 min 3 sec
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 1 heure 29 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 2 heures 59 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 4 heures 16 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 6 heures 37 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 8 heures 46 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 9 heures 43 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 10 heures 45 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 11 heures 8 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 12 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 1 heure 5 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 2 heures 15 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 3 heures 35 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 6 heures 34 sec
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 8 heures 12 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 9 heures 17 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 10 heures 18 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 10 heures 58 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 11 heures 29 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 12 heures 50 min
© Reuters
les femmes dépassent les hommes dans ce domaine.
© Reuters
les femmes dépassent les hommes dans ce domaine.
Au coeur de tout

Le secret de l’intelligence collective ? Les femmes

Publié le 20 janvier 2015
Une étude du Massachusset's institute of technology récemment publiée dans le New York Times s'est intéressée aux moteurs de l'intelligence collective. Selon ses résultats, l'intelligence des groupes n'est pas égale à la somme des intelligences individuelles qui la constituent, mais serait surtout liée aux capacités sociales de ces derniers, et les femmes dépassent les hommes dans ce domaine.
Christine Marsan est psycho-sociologue, co-auteur de l'intelligence collective, co-créons en conscience le monde de demain et Entrer dans un monde de coopération : Une néo-RenaiSens. Elle écrit régulièrement sur son blog.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christine Marsan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christine Marsan est psycho-sociologue, co-auteur de l'intelligence collective, co-créons en conscience le monde de demain et Entrer dans un monde de coopération : Une néo-RenaiSens. Elle écrit régulièrement sur son blog.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude du Massachusset's institute of technology récemment publiée dans le New York Times s'est intéressée aux moteurs de l'intelligence collective. Selon ses résultats, l'intelligence des groupes n'est pas égale à la somme des intelligences individuelles qui la constituent, mais serait surtout liée aux capacités sociales de ces derniers, et les femmes dépassent les hommes dans ce domaine.

Une équipe de recherche du Massachusset's Institute of technology a mené deux études (comprenant au total 669 personnes) sur l'intelligence collective. Selon les résultats, l'intelligence d'un groupe ne s'explique pas par la somme des intelligences individuelles. Parmi les différents facteurs impliqués, la sensibilité aux autres (communication non-verbale), et l'équité dans la prise de parole tiennent un rôle capital. Et les femmes enregistrant un score bien supérieur à celui des hommes, c'est donc dans les groupes où la parité a été correctement observée que les résultats ont été les meilleurs.

Atlantico : Comment expliquer les résulats de ces deux études ? Comment les interpréter ?

Christine Marsan : Tout regroupement de personnes ne crée pas toujours de l'intelligence collective. Ce qui permett une bonne intelligence collective, c'est tout d'abord une intention claire et partagée de travailler ensemble. Mais ce n'est pas suffisant : les leviers clés qui en assurent la réussite sont un ensemble d'attitudes qui entraînent des conséquences vertueuses profitables à l'ensemble du groupe. L'établissement d'une confiance se traduit par exemple par une structure de communication souple. Celle-ci permettra aux membres du groupe de parler en toute sécurité, et surtout, en toute sincérité. Cette première condition est une étape cruciale au partage des difficultés de chacun, et participera, outre à l'établissement d'un système de valeurs commun dans l'avancement du travail collectif, à des solutions co-élaborées et convenables à tous.

Qu'entend-on concrètement par intelligence collective, ou coopérative ?

L'intelligence "coopérative" est cette capacité à faire émerger d'un collectif de personnes, une intelligence supérieure -ou en tout cas inédite- à la somme des parties par l'émulation d'un groupe.

J'ai défini plusieurs Intelligences qui permettent la pratique et la manifestation de l'intelligence collective :

  • L'intelligence polychronique, qui est la capacité à combiner intelligence rationnelle et intuition,
  • L'intelligence de la maturité émotionnelle soit l'utilisation "mature" de l'Intelligence Emotionnelle (dont le concept a été évoqué par Daniel Goleman)
  • L'intelligence de la Présence, soit la conscience de soi, de l’autre et de la systémique du groupe, qui rejoint les résultats de cette étude.
  • L'intelligence de la complexité c’est-à-dire connaître et prendre en considération les lois de la systémique qui expliquent le non-visible des interactions entre les individus et les groupes, comme au sein de plusieurs systèmes.
  • L'intelligence du sens soit la capacité à créer du sens, à développer une cohérence entre sa singularité et sa contribution au monde. Elle correspond au quotidien à ce que l'on pourrait appeler "sagesse", c'est à dire le fait d'ajouter à une idée rationnelle une perspective existentielle (Howard Gardner).
  • L'intelligence de reliance qui correspond à la capacité de coopérer les uns avec les autres, en étant débarrassé des réflexes de comparaison et de compétition : il est alors possible d’apprendre les modalités d’intelligence coopérative : attitudes, méthodes, démarches qui rendent possibles la coopération et le travail en réseau. 

En quoi les femmes sont-elles plus aptes à comprendre les autres que les hommes ?

Il n'y a pas de préférence privilégiée par sexe de manière innée, c'est davantage une prédisposition de caractère renforcée par l'éducation. La question de l'éducation demeure primordiale, c'est ce qui permet de comprendre ce qui a conduit les femmes à développer leur côté émotionnel et relationnel. On peut sans doute faire mettre en parallèle cette aptitude avec leur rapport privilégié avec les enfants.

Dans uns société où les rôles propres à chaque genre tendent à s'effacer, les hommes peuvent-ils espérer rattraper leur retard ?

Les hommes ont été interdits de manifester leurs émotions (à part la force ou l'agressivité, qui étaient quant à elles très valorisées) depuis des milliers d'années. Par conséquent, il ne leur est pas habituel d'être attentifs aux signes manifestes de l'Intelligence Emotionnelle (non verbal, manifestations des sentiments et émotions).

Mais les hommes peuvent de plus en plus jouir d'une acceptation sociale à exprimer leurs émotions. Cette "autorisation" les ouvre à l'empathie, au ressenti, et de ce fait permet de croire que leur intelligence émotionnelle augmente de manière significative.

Les femmes auraient donc une capacité à l'empathie plus importante que les hommes. Qu'est-ce que cette information remet en cause ? 

Cela nous conduit à prendre conscience que l'intelligence collective repose principalement sur les compétences relationnelles : empathie, confiance, lecture et gestion des émotions et que ceci s'acquiert, s'apprend et s'expérimente.

On touche là à un niveau de conscience qui va conduire des hommes tels que le Dalaï-lama à prôner la compassion et la bienveillance (Matthieur Ricar, Christophe André.. sont tous des hommes !). En réalité bien sûr, ces valeurs et ces compétences n'ont pas de genre ou de sexe mais qui s'acquièrent pour autant que nous soyons éduqués dans ce sens.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Dr Guy-André Pelouze
- 20/01/2015 - 21:47
Un sujet intéressant mais vous êtes passé à côté, dommage!
1/ pas de lien
2/ happily Google does exist
3/ malheureusement pour l'interviewée les auteurs ne disent PAS DU TOUT ce qu'elle nous raconte... Ce n'est pas grave mais il vaut mieux étayer ses dires et ne pas annoncer qu'on commente le MIT...
4/ petite idée/
"Instead, the smartest teams were distinguished by three characteristics.
First, their members contributed more equally to the team’s discussions, rather than letting one or two people dominate the group.
Second, their members scored higher on a test called Reading the Mind in the Eyes, which measures how well people can read complex emotional states from images of faces with only the eyes visible.
Finally, teams with more women outperformed teams with more men. Indeed, it appeared that it was not “diversity” (having equal numbers of men and women) that mattered for a team’s intelligence, but simply having more women. This last effect, however, was partly explained by the fact that women, on average, were better at “mindreading” than men."
Mais au fait qui des deux a lu les papiers d'Anita Woolley?
...
Anouman
- 20/01/2015 - 21:03
Intelligence collective
Content de savoir que les femmes sont plus aptes. Mais l'intelligence collective ça n'existe pas. L'intelligence se dissout dans le nombre, l'histoire de l'humanité le prouve. De manière bien plus simple Brassens disait: dès qu'on est plus de quatre on est une bande de cons. Et l'expérience m'a prouvé qu'il n'avait pas tort.
bjorn borg
- 20/01/2015 - 09:38
Il faut rire
de tout paraît-il, là, je m'esclaffe! Je me tape sur le ventre!