En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

05.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

06.

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

07.

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 12 min 36 sec
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 48 min 42 sec
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 2 heures 4 min
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 5 heures 56 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 6 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 7 heures 13 min
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 17 heures 51 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 20 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’empreinte du dieu" (Tome 4 de la saga "Gens du Nord") de Maxence Van der Meersch : cet été 2020 marchez en Flandres dans les empreintes du dieu

il y a 28 min 24 sec
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 1 heure 26 min
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 2 heures 34 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 4 heures 31 min
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 6 heures 5 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 6 heures 52 min
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 7 heures 41 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 18 heures 5 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 21 heures 17 min
© Reuters
L’humour a été invoqué à de multiples reprises ces derniers jours pour faire face à la tragédie de Charlie Hebdo.
© Reuters
L’humour a été invoqué à de multiples reprises ces derniers jours pour faire face à la tragédie de Charlie Hebdo.
C'est remboursé par la sécu ?

Ne pas rire tue : pourquoi la santé publique doit vraiment se préoccuper du sens de l'humour

Publié le 14 janvier 2015
Le drame qui s'est abattu sur Charlie Hebdo n'a pas eu pour effet de départir les membres survivants de la rédaction de leur sens de l'humour, bien au contraire ! C'est la nature humaine qui reprend ses droits, tout simplement.
Martine Medjber-Leignel, psychothérapeute et enseignante à l’Ecole Internationale du Rire est co-auteure avec la journaliste Joëlle Cuvilliez de Le rire pour les nuls (First Editions). Elles co-animent le club de rire de Vincennes tous les mardis de 19H...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Martine Medjber-Leignel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Martine Medjber-Leignel, psychothérapeute et enseignante à l’Ecole Internationale du Rire est co-auteure avec la journaliste Joëlle Cuvilliez de Le rire pour les nuls (First Editions). Elles co-animent le club de rire de Vincennes tous les mardis de 19H...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le drame qui s'est abattu sur Charlie Hebdo n'a pas eu pour effet de départir les membres survivants de la rédaction de leur sens de l'humour, bien au contraire ! C'est la nature humaine qui reprend ses droits, tout simplement.

Atlantico : L’humour a été invoqué à de multiples reprises ces derniers jours pour faire face à la tragédie de Charlie Hebdo. Certaines études (voir ici) ont mis en évidence le rôle du rire dans le soulagement de cas de dépression ou d’anxiété : pourquoi l’humour, et par extension, le rire, nous soulagent-ils ainsi ?

Martine Medjber-Leignel : Le fait de rire permet de relâcher la pression, de conduire le plus directement au lâcher-prise. Cet acte oblige à expirer tout le gaz carbonique qui se trouve dans les  poumons, puis à inspirer de nouveau de l’oxygène, ce qui permet de régénérer le sang, les cellules nerveuses et les neurones. Eclater de rire, c’est donc un peu comme ouvrir grand les fenêtres d’une maison !

La dépression, les ruminations, les pensées négatives sévissent au niveau de la tête. Le rire, lui, permet de revenir au corps et à l’instant présent. Même s’il est possible de rire seul, généralement cela se fait à plusieurs. Partager le rire avec autrui crée une ouverture d’esprit et de cœur qui permet de se soustraire à la pression et à l’autocritique. Fondamentalement, le rire est une prise de recul sur nous-même, sur la vie et les événements, même les plus graves.

L’organisation d’une soirée consacrée à Charlie Hebdo et à l’humour dimanche 11 janvier sur France 2, ainsi que le fait que des chroniqueurs radio et télé aient tout de même cherché à faire rire, sont donc des réactions naturelles ?

C’est une façon de relâcher la pression émotionnelle car le choc à été violent pour tous ; c’est aussi une manière d’offrir une respiration salvatrice au milieu de cette tragédie et de célébrer la vie quoiqu’il arrive. Que faire de mieux que d’éclater de rire lorsque les mots ne suffisent plus ? Il se trouve que j’ai participé à la Marche républicaine de dimanche dernier en compagnie de quelques membres du club de rire de Vincennes : comme tout le monde, nous partagions la même énergie pacifique, ce qui n’a pas empêché des éclats de rire de s'inviter. Le rire fait partie de la vie, en parallèle de tous les désespoirs.

D’autres études ont montré que lorsque des personnes hospitalisées rient devant un film, elles ressentent moins de douleur physique. Comment expliquer que l’humour devienne un palliatif à la morphine ?

Le fait de rire permet de sécréter des endorphines, ce sont les hormones du plaisir et du bien-être, elles ont une action antalgique. C’est par exemple la fonction des clowns qui se rendent auprès des enfants hospitalisés pour créer une sorte de parenthèse dans la douleur. En Amérique du Sud, lorsqu’un enfant se fait mal, les adultes l’invitent à rire, justement pour que son corps sécrète les hormones qui lui permettront de dissiper la douleur. Le journaliste Norman Cousins, rédacteur en chef du Saturday Review a même décrit dans son livre : comment je me suis soigné par le rire comment, grâce à une cure de  rire, il a pu lâcher ses médicaments et guérir d’une spondylarthrite ankylosante réputée incurable.

Maladies cardiovasculaires, déficiences pulmonaires, fécondation in vitro… L’humour aurait des effets bénéfiques dans toutes ces situations. Dans quelle mesure peut-il se substituer au traitement médicamenteux ?

L’organisme, normalement, s’autorégule et sait apporter les anticorps nécessaires à la vie et à la bonne santé. Mais parfois des stagnations de toxines se produisent, et une respiration qui ne prend pas sa source dans le ventre entraîne une inertie du diaphragme et un grand nombre de maladies aussi bien digestives qu’émotionnelles. Apprenons à respirer comme les chats et les bébés, c'est-à-dire totalement : l’inspir démarre en soulevant le ventre, puis l’oxygène remplit nos poumons, c’est une respiration dite complète ou diaphragmatique. Le rire permet de remettre du mouvement dans les systèmes sanguins, lymphatiques et nerveux et ainsi de renforcer le système immunitaire. En observant l’activité cérébrale des rieurs, des chercheurs ont pu constater que les "centres de récompense", situés dans la partie gauche du cerveau étaient activés. Ce sont les zones cérébrales qui libèrent la dopamine, un neurotransmetteur essentiel dans les sensations de plaisir. Cette observation devrait permettre de mieux comprendre les mécanismes de la déprime et de trouver ainsi des traitements révolutionnaires pour la soigner.

Le docteur Patch Adams, clown médecin rendu célèbre grâce au film Docteur Patch, interprété par Robin William a créé aux Etats-Unis, grâce aux six millions de dollars de droits d’auteur, une clinique du rire gratuite qui a soigné 15 000 patients en douze ans. Le personnel fournissait des moyens de se divertir aux patients, ceci afin de doper leur santé : "le nez rouge est ma thérapeuthique favorite" disait Patch Adams. Le docteur généraliste indien, Madan Kataria a pour sa part créé le yoga du rire en 1995. Les médecins sont donc nombreux à avoir conscience du fait que le rire peut prévenir, mais aussi, dans certains cas, guérir. Ainsi depuis Aristote on préconise de rire au moins dix minutes par jour. A quand remonte votre dernier fou-rire ?

L’humour est souvent présenté comme un bouclier, mais y a-t-il des effets négatifs à trop en user ?

Effectivement, l’humour, s’il est trop sardonique, peut se "dévoyer". Mais il faut bien avoir conscience que l’humour étant mental est culturel, il n’est pas partout le même dans le monde et que notre collègue peut ne pas nous amuser du tout , alors qu’il est persuadé d’être drôle ! Ce qui est universel en revanche et bénéfique pour tous c’est le rire, qui est un acte de liberté totale, une forme de reprise de pouvoir sur sa vie et une ouverture envers les autres

Comment faire pour développer et entretenir ce sens de l’humour si salutaire ?

Le décalage, la surprise provoquent le rire, l’humour est  un angle de vue qui se construit selon la sensibilité et l’éducation de chacun, son rôle n’est donc pas de fédérer mais de nous ouvrir les yeux, de nous offrir un regard complémentaire grâce à sa pertinence et son acuité. Mais la provocation ne suffit pas, il est indispensable pour une bonne santé sociale de partager des moments de fraternité, de rire et de bienveillance, le rire relationnel, toutes générations confondues, ouvre les cœurs et nous rapproche les uns des autres, rire ensemble sans raison et pour le plaisir de rire tisse un terreau social d’espoir et de joie, ce dont nous avons je pense grand besoin.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 15/01/2015 - 18:32
LA RICHARDIERE - 14/01/2015 - 10:09 Je n'en suis pas aussi sûr
j'ai l'impression qu'il suit la culture des différents peuples, l'intelligence de chacun pour élaborer des concepts. Des gens sans rire cela n'existe pas même un Amérindien en Amazonie et bien rigole et à de l'humour. Je ne connais aucune religion sans rire(sans rire) mais je ne connais pas le Shintoïsme, ni les Aborigènes d'Australie, ni les réducteurs de tête de Bornéo. J'ai pas osé y aller car je suis une petite tête. Bon tu me diras ils auraient eux moins de boulot!
jurgio
- 14/01/2015 - 14:21
Je ne connais qu'un seul rire véritable
celui qui arrive quand on ne l'attend pas.
LA RICHARDIERE
- 14/01/2015 - 10:09
Confusions et mélanges
L'humour est une dimension supérieure de l'intelligence, c'est quasi une discipline, qui certes, peut faire rire ou simplement sourire, selon le degré dudit humour. Tout le monde n'en est pas doté, et pour certains peuples ou religions, les individus en sont complètements dépourvus. Le rire, lui, est mécanique, c'est une réaction positive de l'organisme, dont les effets thérapeutiques sont majeurs. Les 2 combinés, c'est la belle vie! L'humour n'a pas le monopole du rire, qui est déclenché par moulte autres facteurs déclenchants.