En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

05.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

06.

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

07.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

01.

Zone euro : la crise continue

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Surprises

Surprises à la carte : ce que la géographie de l’euroscepticisme nous apprend des racines du trouble politique qui ébranle l’Union

il y a 11 min 37 sec
décryptage > Terrorisme
Incompréhension

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

il y a 3 heures 32 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

il y a 3 heures 54 min
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 11 heures 4 min
pépites > Media
Justice
Discours de la Convention de la droite diffusé sur LCI : Eric Zemmour sera jugé à la fin du mois de janvier
il y a 12 heures 41 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 9 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 23 min
light > Culture
Principe de précaution pour Disney
Le prochain opus de la saga Star Wars présenterait des risques d’épilepsie
il y a 16 heures 52 min
pépites > Politique
Crise
Levallois-Perret : Sylvie Ramond, adjointe de Patrick Balkany, démissionne de la majorité municipale
il y a 18 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Soyez gentils" de George Saunders : un discours à contre-courant bien réconfortant

il y a 20 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rouge impératrice" de Léonora Miano : au XXIIème siècle, une Afrique pacifiée et prospère accueille des “Sinistrés”, descendants des colons européens

il y a 20 heures 49 min
décryptage > Science
Découverte

Quand le simulateur énergétique du MIT montre qu’il demeure possible de limiter à la hausse des températures à 1,1°C sans décroissance tout en passant des énergies fossiles

il y a 52 min 29 sec
décryptage > Economie
Génération 1975

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Politique
To Reforme or not To Reform

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

il y a 3 heures 59 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 11 heures 53 min
pépites > Sport
Drapeau neutre
Exclusion de la Russie des compétitions sportives : Vladimir Poutine dénonce une décision politique
il y a 13 heures 30 min
pépites > Social
Mobilisation en baisse
Retraites : 339.000 personnes ont défilé dans toute la France en ce mardi 10 décembre, 885.000 selon les syndicats
il y a 16 heures 17 min
pépites > Politique
Grand oral
Edouard Philippe prévient qu'il n'y aura "pas d'annonces magiques" sur la réforme des retraites
il y a 17 heures 31 min
pépite vidéo > France
Heures de pointe
Grève SNCF - RATP : les images des quais bondés et de la tension entre les usagers à Gare du Nord notamment
il y a 19 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous pour un moment" de Arne Lygre : une vingtaine de personnages se croisent dans six séquences enchaînées dans lesquelles les acteurs inversent les rôles qu’ils jouent

il y a 20 heures 35 min
light > France
Réseaux sociaux
L'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été l'événement le plus commenté de l'année sur Twitter
il y a 21 heures 10 min
© Reuters
L'Education Nationale lance une grande campagne pour le recrutement de 25 000 professeurs dans toute la France.
© Reuters
L'Education Nationale lance une grande campagne pour le recrutement de 25 000 professeurs dans toute la France.
Bonnets d'âne

Recherche profs désespérément : cette pénurie à la croisée de toutes les difficultés de la société française

Publié le 09 janvier 2015
Alors que l'Education Nationale lance une grande campagne pour le recrutement de 25 000 professeurs dans toute la France, la question de la pénurie d'enseignants se pose. Dans une société française qui valorise peu la profession, les vocations se font de plus en plus rares.
Jean-Paul Brighelli est professeur agrégé de lettres, enseignant et essayiste français. Il est l'auteur ou le co-auteur d'un grand nombre d'ouvrages parus chez différents éditeurs, notamment  La Fabrique du crétin (Jean-Claude Gawsewitch, 2005) et La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Brighelli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Brighelli est professeur agrégé de lettres, enseignant et essayiste français. Il est l'auteur ou le co-auteur d'un grand nombre d'ouvrages parus chez différents éditeurs, notamment  La Fabrique du crétin (Jean-Claude Gawsewitch, 2005) et La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que l'Education Nationale lance une grande campagne pour le recrutement de 25 000 professeurs dans toute la France, la question de la pénurie d'enseignants se pose. Dans une société française qui valorise peu la profession, les vocations se font de plus en plus rares.

Atlantico  : Les difficultés à recruter des professeurs cristallisent-elles les difficultés de la société française ? 

Jean-Paul Brighelli : Pas particulièrement. Mais elles cristallisent notre problème avec l'Education nationale en général.

Le niveau de rémunération peut-elle expliquer le manque de professeurs de maths qui peuvent grâce à leur formation prétendre à des professions plus rémunératrices ?

Dans les disciplines scientifiques, les "bons élèves" se tournent massivement vers les classes préparatoires et les grandes écoles, en tel nombre qu'il est rarissime qu'ils sortent de prépas sans avoir été reçu à un concours. Ce qui laisse aux facs, dans ces spécialités, les étudiants les moins doués — d'où la baisse caricaturale, certaines années, des moyennes des derniers admis au CAPES. Dans les autres disciplines, la main-mise, en ce moment, des ESPE sur la formation (quasi obligation de faire un master des métiers de l'Education dont le moins que l'on puisse dire est que le souci disciplinaire n'est pas primordial, mais surtout, master qui ne donne rien si l'on ne réussit pas aux concours — d'où le nombre affligeant de "reçus-collés") dissuade certainement les candidats, qui préfèrent s'orienter vers les métiers de la communication, moins sûrs mais souvent plus rentables.

Le rapport à l'autorité et la difficulté à gérer les jeunes peuvent-ils démotiver les aspirants professeurs ?

Un étudiant, c'est un ancien élève — il était encore en collège trois ou quatre ans avant. Il sait parfaitement que dans son collège, souvent, les enseignants avaient le plus grand mal à se faire entendre, étaient moqués, conspués, parfois agressés. C'est assez dissuasif, non ? Par ailleurs, quand ce ne sont pas les élèves, ce sont les parents qui vous agressent sous divers motifs. Ceux qui réprimandaient leur enfant, il y a trente ans, quand il ramenait de mauvaises notes viennent demander des comptes à l'enseignant, aujourd'hui, pour ces mêmes mauvaises notes. Et je ne parle même pas de cas fortement médiatisés d'enseignants physiquement agressés — voire tués — par des parents irascibles. Et la question financière reparaît alors : dans un monde ultra-libéral où l'on est ce que l'on gagne, que vaut un prof qui commence, après cinq ou six ans d'études, à 1500 € par mois ?

Quelle est la part dédiée à la transmission des valeurs ? 

Ce qui fut longtemps (jusque dans les années 1930) "Ministère de l'Instruction publique" est aujourd'hui "Ministère de l'Education". En une cinquantaine d'années, il s'est passé entre Instruction (en fait, Transmission) et Education un système de vases communicants. Tout est mis en place aujourd'hui pour que la dominante Education soit essentielle — voire unique. On entre dans ce métier parce qu'on aime les Lettres ou les Maths. Pas forcément parce qu'on est doué pour amadouer des sauvageons.

Plutôt que d'inciter au métier d'enseignant avec des arguments émotionnels, le ministère pourrait se soucier de parler au portefeuille des étudiants — ça nous changerait. Mais tout le monde sait que les fonctionnaires sont la première cible des restrictions financières : le point d'indice de la profession n'a pas bougé depuis sept ans. Il pourrait aussi décréter la Tolérance zéro — mais nous en sommes loin, il y a plus d'électeurs parents (et, potentiellement, d'électeurs-élèves) que d'électeurs enseignants, c'est donc aux premiers que l'on donne la parole et le dernier mot.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

05.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

06.

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

07.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

01.

Zone euro : la crise continue

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 10/01/2015 - 08:21
plus de prof ?
Pas compliquer, allez donc voir ou sont nommer les nouveaux profs, de plus se sont pour la plupart des femmes, comment voulez vous qu'ils soient respecter.
Plus de respect,plus d'autorité du père, pression des asso de parent d'élèves gauchiste. Bref comme tout le reste en France ,tout va a vaulo!
vangog
- 10/01/2015 - 01:30
Ouvrez les yeux , M. Brighelli!
Votre monde "ultra-libéral", vieux fantasmes d'une gauche archaïque et totalement dépassée par la réalité est une France où 57% du PIB est consacré à la seule dépense de l'état, dont un tiers de transferts sociaux...un monde ultra-gauchiste serait plus juste, mais peut-être plus difficile à avaler...
Mandataire
- 09/01/2015 - 14:26
N'y aurait-il pas un peu de gras?
http://www.education.gouv.fr/cid57111/l-education-nationale-en-chiffres.html
839.700 Enseignants / 1.039.900 Effectif Enseignement National = 80,75%
N'y aurait-il pas moyen d'améliorer la rémunération des Enseignants en diminuant l'effectif total de l'Enseignement National?