En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 10 min 57 sec
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 1 heure 50 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 3 heures 6 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 7 heures 39 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 1 jour 24 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 1 jour 1 heure
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 4 heures 42 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 7 heures 27 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 19 heures 21 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
L'Education Nationale lance une grande campagne pour le recrutement de 25 000 professeurs dans toute la France.
© Reuters
L'Education Nationale lance une grande campagne pour le recrutement de 25 000 professeurs dans toute la France.
Bonnets d'âne

Recherche profs désespérément : cette pénurie à la croisée de toutes les difficultés de la société française

Publié le 09 janvier 2015
Alors que l'Education Nationale lance une grande campagne pour le recrutement de 25 000 professeurs dans toute la France, la question de la pénurie d'enseignants se pose. Dans une société française qui valorise peu la profession, les vocations se font de plus en plus rares.
Jean-Paul Brighelli est professeur agrégé de lettres, enseignant et essayiste français. Il est l'auteur ou le co-auteur d'un grand nombre d'ouvrages parus chez différents éditeurs, notamment  La Fabrique du crétin (Jean-Claude Gawsewitch, 2005) et La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Brighelli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Brighelli est professeur agrégé de lettres, enseignant et essayiste français. Il est l'auteur ou le co-auteur d'un grand nombre d'ouvrages parus chez différents éditeurs, notamment  La Fabrique du crétin (Jean-Claude Gawsewitch, 2005) et La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que l'Education Nationale lance une grande campagne pour le recrutement de 25 000 professeurs dans toute la France, la question de la pénurie d'enseignants se pose. Dans une société française qui valorise peu la profession, les vocations se font de plus en plus rares.

Atlantico  : Les difficultés à recruter des professeurs cristallisent-elles les difficultés de la société française ? 

Jean-Paul Brighelli : Pas particulièrement. Mais elles cristallisent notre problème avec l'Education nationale en général.

Le niveau de rémunération peut-elle expliquer le manque de professeurs de maths qui peuvent grâce à leur formation prétendre à des professions plus rémunératrices ?

Dans les disciplines scientifiques, les "bons élèves" se tournent massivement vers les classes préparatoires et les grandes écoles, en tel nombre qu'il est rarissime qu'ils sortent de prépas sans avoir été reçu à un concours. Ce qui laisse aux facs, dans ces spécialités, les étudiants les moins doués — d'où la baisse caricaturale, certaines années, des moyennes des derniers admis au CAPES. Dans les autres disciplines, la main-mise, en ce moment, des ESPE sur la formation (quasi obligation de faire un master des métiers de l'Education dont le moins que l'on puisse dire est que le souci disciplinaire n'est pas primordial, mais surtout, master qui ne donne rien si l'on ne réussit pas aux concours — d'où le nombre affligeant de "reçus-collés") dissuade certainement les candidats, qui préfèrent s'orienter vers les métiers de la communication, moins sûrs mais souvent plus rentables.

Le rapport à l'autorité et la difficulté à gérer les jeunes peuvent-ils démotiver les aspirants professeurs ?

Un étudiant, c'est un ancien élève — il était encore en collège trois ou quatre ans avant. Il sait parfaitement que dans son collège, souvent, les enseignants avaient le plus grand mal à se faire entendre, étaient moqués, conspués, parfois agressés. C'est assez dissuasif, non ? Par ailleurs, quand ce ne sont pas les élèves, ce sont les parents qui vous agressent sous divers motifs. Ceux qui réprimandaient leur enfant, il y a trente ans, quand il ramenait de mauvaises notes viennent demander des comptes à l'enseignant, aujourd'hui, pour ces mêmes mauvaises notes. Et je ne parle même pas de cas fortement médiatisés d'enseignants physiquement agressés — voire tués — par des parents irascibles. Et la question financière reparaît alors : dans un monde ultra-libéral où l'on est ce que l'on gagne, que vaut un prof qui commence, après cinq ou six ans d'études, à 1500 € par mois ?

Quelle est la part dédiée à la transmission des valeurs ? 

Ce qui fut longtemps (jusque dans les années 1930) "Ministère de l'Instruction publique" est aujourd'hui "Ministère de l'Education". En une cinquantaine d'années, il s'est passé entre Instruction (en fait, Transmission) et Education un système de vases communicants. Tout est mis en place aujourd'hui pour que la dominante Education soit essentielle — voire unique. On entre dans ce métier parce qu'on aime les Lettres ou les Maths. Pas forcément parce qu'on est doué pour amadouer des sauvageons.

Plutôt que d'inciter au métier d'enseignant avec des arguments émotionnels, le ministère pourrait se soucier de parler au portefeuille des étudiants — ça nous changerait. Mais tout le monde sait que les fonctionnaires sont la première cible des restrictions financières : le point d'indice de la profession n'a pas bougé depuis sept ans. Il pourrait aussi décréter la Tolérance zéro — mais nous en sommes loin, il y a plus d'électeurs parents (et, potentiellement, d'électeurs-élèves) que d'électeurs enseignants, c'est donc aux premiers que l'on donne la parole et le dernier mot.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 10/01/2015 - 08:21
plus de prof ?
Pas compliquer, allez donc voir ou sont nommer les nouveaux profs, de plus se sont pour la plupart des femmes, comment voulez vous qu'ils soient respecter.
Plus de respect,plus d'autorité du père, pression des asso de parent d'élèves gauchiste. Bref comme tout le reste en France ,tout va a vaulo!
vangog
- 10/01/2015 - 01:30
Ouvrez les yeux , M. Brighelli!
Votre monde "ultra-libéral", vieux fantasmes d'une gauche archaïque et totalement dépassée par la réalité est une France où 57% du PIB est consacré à la seule dépense de l'état, dont un tiers de transferts sociaux...un monde ultra-gauchiste serait plus juste, mais peut-être plus difficile à avaler...
Mandataire
- 09/01/2015 - 14:26
N'y aurait-il pas un peu de gras?
http://www.education.gouv.fr/cid57111/l-education-nationale-en-chiffres.html
839.700 Enseignants / 1.039.900 Effectif Enseignement National = 80,75%
N'y aurait-il pas moyen d'améliorer la rémunération des Enseignants en diminuant l'effectif total de l'Enseignement National?