En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Atlanti-culture

Jeff Koons: beaucoup plus qu'un rigolo

Publié le 26 décembre 2014
L'expo du Centre Pompidou le montre: encore plus qu'Andy Warhol, une génération plus tôt, Jeff Koons a formidablement su capter l'air du temps.
Dina Bakhoum est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dina Bakhoum pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dina Bakhoum est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'expo du Centre Pompidou le montre: encore plus qu'Andy Warhol, une génération plus tôt, Jeff Koons a formidablement su capter l'air du temps.
THEME

Universellement connu, autant adulé que décrié, Jeff Koons réalise des œuvres monumentales et colorées, qui n’ont pas fini de faire débat.  Profondément inspiré par la culture pop, l’artiste élabore depuis plus de trente cinq ans un vocabulaire plastique qu’il veut « accessible à tous ».  Après avoir été présentée au Whitney Museum de New York, la rétrospective Jeff Koons  s’installe au Centre Pompidou, réunissant quelques cent sculptures et peintures. Une bonne occasion de découvrir ou redécouvrir l’oeuvre de l’artiste vivant le plus cher au monde.

POINTS FORTS

1/ Notre immersion dans l’univers de Jeff Koons commence sous les meilleures auspices avec une scénographie simple, bien pensée, s’appuyant sur un parcours chronologique. Le résultat est des plus efficaces : les sources d’inspirations de l’artiste et l’évolution de son processus de création sont d’emblée mises en avant. Jeff Koons aime l’art figuratif et le kitsh. Partant presque systématiquement d’objets existants, issus de la culture populaire, Koons joue du décalage entre l’objet proposé et son contexte de réception. La série « pre new /the new » en est une bonne illustration : en exposant des aspirateurs sous vitrines, Koons cherche à synthétiser sa vision de la société américaine : entre pragmatisme domestique, rêve de réussite individuelle et course effrénée à la nouveauté.

2/ Une vraie gaieté, une vraie légèreté se dégage de cette exposition. Popeye, Hulk, Mickael Jackson et les sculptures géantes colorées, en acier inoxydable, participent directement à cette atmosphère désinvolte, comme un retour en enfance.

3/ L’exposition s’achève par les sculptures « gazing ball », répliques en plâtre des chefs d’œuvres de la culture classique, greffées d’une boule en verre soufflé. Cette série ouvre la voie à toutes sortes de questions : Quel est le rapport entre le passé et le présent ? Quel est le statut de la copie face à l’original ? Quelle est la place de l’art contemporain dans l’histoire de l’art ? Une bonne occasion de rappeler que les artistes s’inspirent inexorablement les uns des autres.

POINTS FAIBLES

1/ Cette quête permanente, voire viscérale, d’un art accessible au plus grand nombre, pourra en agacer certains, qui trouveront ce parti pris trop facile, voire même relevant d’une stratégie commerciale et marketing.

2/ La salle interdite aux moins de 18 ans,  dédiée aux photographies mettant en scène les ébats sexuels de Koons et son ex-épouse Cicciolina, n’apporte rien à l’exposition.

3/ Au même titre qu’un Anselm Kiefer, qu’un Murakami ou qu’un Damien Hirst, Koons conçoit ses œuvres mais ne les réalise pas. Il confie la réalisation à son atelier et à des artisans réputés. Rappelons cependant que cette pratique d’atelier et de travail à la chaîne était monnaie courante à la Renaissance.

EN DEUX MOTS...

Il est difficile de passer à côté de cette exposition qui présente l’un des artistes les plus connus au monde. Bulle spéculative ou génie du XXIème siècle, cette exposition permettra à tout un chacun de se forger sa propre opinion.

RECOMMANDATION

En priorité En priorité

INFORMATIONS

Centre Pompidou 

75191 Paris cedex 04

https://www.centrepompidou.fr/fr/Le-Centre-Pompidou/Espace-professionnel/Espace-Presse

Exposition ouverte de 11h à 21h tous les jours, sauf le mardi

Jusqu’au 27 avril 2015

Suivre @culturetops

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Jeff Koons
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

05.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
quesako
- 26/12/2014 - 20:58
Très bonne idée de réunir des oeuvres abordables !
C'est une exposition qui donne un coup d'air frais anti stress !
Je l'ai vu 2 fois et certainement je profiterai encore de mon pass !