En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

03.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 9 heures 21 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 10 heures 54 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 13 heures 11 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 17 heures 3 min
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 17 heures 33 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 18 heures 12 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 18 heures 54 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 19 heures 19 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 19 heures 53 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 20 heures 7 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 10 heures 19 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 11 heures 16 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand un gros œil surveille les minutes et quand le ricin tisse les bracelets : c’est l’actualité des montres
il y a 14 heures 7 min
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 17 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 18 heures 11 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 18 heures 27 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 19 heures 11 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 19 heures 31 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 19 heures 54 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 20 heures 16 min
© Reuters
© Reuters
Suicide de l'école républicaine

Et pour vous Alain Finkielkraut, s’il n’y avait qu’une idée à retenir de 2014, ce serait laquelle ?

Publié le 26 décembre 2014
Pour le philosophe et écrivain, auteur de l'Identité malheureuse, la principale idée à retenir de 2014 se situe en fin d'année. Le fait pour l'éducation nationale d'exprimer sa volonté de supprimer le système de notation actuel illustre le maquillage - voire le déni-, d'une société qui courant à l'ignorance, juge plus commode de préférer la compétence technique au savoir.
Alain Finkielkraut
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Finkielkraut est professeur à l’École polytechnique. Il anime l’émission "Répliques" sur France Culture. Son dernier ouvrage : L'identité malheureuse (Stock, 2013)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour le philosophe et écrivain, auteur de l'Identité malheureuse, la principale idée à retenir de 2014 se situe en fin d'année. Le fait pour l'éducation nationale d'exprimer sa volonté de supprimer le système de notation actuel illustre le maquillage - voire le déni-, d'une société qui courant à l'ignorance, juge plus commode de préférer la compétence technique au savoir.

L'idée forte de 2014 est à mes yeux, et ce de manière incontestable, la volonté exprimée quant à la suppression de notre système de notation à l'école. Comme le dit Michel Houellebecq dans Soumission, son roman à paraître, on ne peut plus dire aujourd'hui "Après moi le déluge", car le déluge c'est maintenant. L'école se meurt, la France se meurt, et l'Europe ne se définie plus par sa culture, mais par le respect des autres cultures, au premier rang desquelles celles qui ne la respectent pas. Ce qui complète la catastrophe, la rend totale, c'est l'oubli organisé de la catastrophe. Il est interdit de regarder derrière soi, et nous préférons faire confiance aux associations bien pensantes. Ainsi, la nostalgie sera bientôt passible des tribunaux.

>> Lire également Et pour vous Alexandre Adler, s’il n’y avait qu’une idée à retenir de 2014, ce serait laquelle ?

L'école, aujourd'hui, a de plus en plus de mal à transmettre le savoir. Dans la société actuelle, il n'est question que de communication -tout va très vite-, et l'école, au lieu de défendre sa spécificité dans un environnement qui lui est de plus en plus hostile, a encore une fois signé sa rédition, initiée par les réformes frénétiques qu'elle accomplit depuis bientôt 40 ans. Elle s'aligne sur les normes, les valeurs des médias. Le résultat, c'est que le niveau s'effondre, et nous choisissons alors de maquiller cette faillite générale par la suppression des notes. Nous avons affaire à une ignorance massive, que nous préférons décomposer en une myriade de petites compétences. Ainsi, la suppression des notes est le village Potemkine de notre désastre scolaire.

C'est en quelque sorte le triomphe de la technique, qui met tout à disposition, et qui remplace l'acquisition réelle. Acquérir un savoir exige de l'exercice, de la patience, mais pour avoir tout à disposition, il suffit d'allumer son ordinateur. Aujourd'hui, l'école en tant qu'institution choisit elle-même la mise à disposition contre l'acquisition, puisqu'elle se numérise, considère que pour résoudre ses problèmes, il lui faut s'ouvrir aux nouvelles technologies qui bien sûr ne feront que les aggraver.

C'est ce qui me pousse à croire que le salut de l'école viendra du dehors des institutions, de l'extérieur. L'enseignement public est en train de tuer l'école républicaine, et peut-être y aura-t-il des initiatives, des expériences privées qui redonneront à l'école sa véritable vocation.

Voilà pourquoi j'ai choisi entre plusieurs idées fortes de notre époque celle-ci, car elle me paraît -malheureusement- la plus emblématique.

>> Et pour approfondir le sujet Vers une suppression des notes à l'école : 10 ans après l'avoir fait, les Suisses, eux, le regrettent

Propos recueillis par Alexis Franco

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bjorn borg
- 27/12/2014 - 10:25
Finkie
aussi lutte contre la bien pensance. Tout comme Eric Zemmour, les gens ne l'aiment pas plus que ça. S'il a été élu à l'académie, ce n'est quand même pas pour des prunes! Moi, j'aime bien écouter Finkie. Il est un peu énervant avec son débit un peu lent. Mais, que celui qui n'a pas de défauts, lui lance la première pierre!
cremone
- 26/12/2014 - 18:52
Promotion
«l’Europe ne se définie plus par sa culture », «les réformes frénétiques qu'elle accomplie » : les verbes du 2ème groupe ont été promus verbes du 1er groupe ?
Karg se
- 26/12/2014 - 09:48
" il suffit d'allumer son ordinateur"
Encore faut il savoir chercher, avoir envie de consulter autre chose que des sources qui confirment l'opinion que les médias ont déjà imposé et savoir faire le tri entre le vrai et le faux. De nombreuses compétences que l'école modernisé se garde bien de transmettre aux enfants des classes inférieures. Pour les filles et fils de ça sera école Montessori etc.