En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

03.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

04.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

05.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

06.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

07.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 2 heures 47 min
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 4 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 7 heures 17 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 8 heures 25 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 9 heures 24 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 11 heures 50 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 13 heures 45 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 14 heures 35 min
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 15 heures 35 min
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 16 heures 8 min
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 3 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 7 heures 8 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 7 heures 51 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 9 heures 7 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 9 heures 59 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 12 heures 41 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 15 heures 54 min
décryptage > High-tech
Intrusion malveillante et vol de données

Comment protéger votre smartphone d’un piratage à la Jeff Bezos

il y a 16 heures 31 min
© Reuters
© Reuters
Vive les siestes !

Dormir par épisodes : les vertus du sommeil fractionné

Publié le 22 décembre 2014
Léonard de Vinci dormait un quart d'heure toutes les deux heures. Sans aller jusqu'à une telle extrémité, nous avons tout à gagner à dormir plusieurs fois chaque jour, sur de plus courtes durées.
Bruno Comby est polytechnicien et directeur scientifique de l'Institut Bruno Comby.Il est l'auteur de l'Eloge de la sieste (TNR, 2005)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Comby
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Comby est polytechnicien et directeur scientifique de l'Institut Bruno Comby.Il est l'auteur de l'Eloge de la sieste (TNR, 2005)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Léonard de Vinci dormait un quart d'heure toutes les deux heures. Sans aller jusqu'à une telle extrémité, nous avons tout à gagner à dormir plusieurs fois chaque jour, sur de plus courtes durées.

Atlantico : De nos jours nous dormons généralement d’une seule traite, mais cela n’a pas toujours été le cas. Autrefois, le sommeil était fragmenté, généralement en deux parties pendant la nuit. A quoi l'évolution a-t-elle été liée ? Quelles étaient les activités qui rythmaient le temps entre ces deux phases de sommeil ?

Bruno Comby : Le modèle de sommeil qui nous est effectivement proposé par la société de nos jours correspond au sommeil monophasique. Selon les cas, l’endormissement se produit entre 21 heures et minuit, jusqu’au lendemain matin où l’on est supposé être extrêmement actif, alerte et plein d’énergie. Ce modèle nous est présenté comme idéal et normal. Mais cela n’a pas toujours été le cas : autrefois était pratiqué le sommeil dit polyphasique ou fragmenté. Il peut consister en deux phases de sommeil, généralement une la nuit, puis une sieste en journée, ou peut-être encore plus fragmenté. Les autres espèces animales fonctionnent sur ce modèle, à l’image de grands singes, nos parents les plus proches, qui font plusieurs siestes en cours de journée et peuvent avoir des moments d’éveil la nuit. C’est également valable dans certains groupes professionnels. L’exemple extrême de fragmentation du sommeil est celui que l’on appelle "sommeil de Leonard de Vinci" : il dormait un quart d’heure toutes les deux heures, l’équivalent du sommeil des navigateurs solitaires.

La nuit, on n’a pas nécessairement très envie de courir un marathon ou de faire de la musculation. Par conséquent les activités pratiquées pendant les deux phases de sommeil étaient plutôt de nature intellectuelle : il s’agissait de travaux intellectuels divers, comme répondre à son courrier ou écrire des livres, pour les écrivains par exemple. En somme, ce sont toutes les activités créatives qui peuvent être concernées.

Le temps passé éveillé dans la nuit entre ces deux phases de sommeil permet-il davantage de créativité ? Comment l'expliquer ?

Sur ces créneaux horaires nocturnes, il y a en effet une sorte de libération de l’esprit, de la créativité. Elle est plus importante la nuit parce que les défenses conscientes sont à un niveau plus bas. La censure psychologique s’exerce moins à ce moment-là : par conséquent, l’individu a plus facilement accès à son inconscient, son subconscient, donc les portes de la créativité s’ouvrent, pour ainsi dire. La créativité est meilleure à moment-là parce que l’on rejoint également le rêve, l’imagination. C’est la raison pour laquelle c’est une période tout à fait utile pour les professions créatives. Ou, tout simplement, pour réfléchir à sa vie, ses actions, ses prochains projets. C’est un moment propice à la réflexion et à la création d’une manière générale.

Cet état est-il propice à toutes sortes d'activités ?

De grands mathématiciens comme Einstein travaillaient aussi beaucoup la nuit et pratiquaient la sieste, donc ils fractionnaient leur sommeil. D’une manière générale, ces périodes nocturnes, du moment qu’elles sont choisies plutôt que subies, sont plutôt favorables à la créativité, notamment mathématique. On peut donc y mener tout type d’activité intellectuelle. Une fois que l’on est bien éveillé, le subconscient est plus ouvert. Donc à ce moment-là toutes les idées remontent plus facilement et la créativité est plus grande. Le travail du sommeil est, entre autres, un travail de digestion des informations. Dans la journée, on acquiert des informations par le biais des cinq sens : mais ces informations restent à un niveau superficiel de l’ordinateur cérébral. Au cours du sommeil, on digère en quelque sorte ces informations, ce qui nous permet de les intégrer plus profondément. Au réveil, on a l’impression d’avoir mieux compris parce que les informations sont mieux digérées et qu’elles ont été recoupées avec les anciens souvenirs, les anciennes informations.

En revanche, je ne suis pas persuadé que ce soit forcément le moment pour aller courir un marathon !

N'y a-t-il pas des risques à dormir de manière fragmentée ?

Je pense qu’il faut tout de même bien distinguer la fragmentation qui peut être pathologique et la fragmentation bénéfique. Chez les sujets qui ont des pathologies du sommeil, notamment l’insomnie et les apnées du sommeil, on observe une fragmentation du sommeil qui n’est pas bonne. Dans le cas des apnées du sommeil, on ne respire pas correctement. En conséquence, le sang n’est pas bien oxygéné et cela ne sera pas propice à la créativité, bien au contraire. De la même manière, si la personne fait de l’insomnie parce qu’elle boit trop de café ou d’autres excitants, ou si l’insomnie est liée à du stress, la fragmentation du sommeil ne sera pas non plus très favorable à la créativité. Il est donc important de distinguer entre une fragmentation du sommeil résultant d’erreurs de mode de vie ou de problèmes dans la vie, et la fragmentation choisie. La première est une fragmentation négative, subie et imposée. Le sommeil polyphasique volontaire peut, en revanche, être hautement bénéfique, propice à la créativité et à l’épanouissement du cerveau.

Tout ne convient pas forcément à tout le monde, donc il tient à chacun de trouver le mode de sommeil optimal. Mais il semblerait d’une manière générale que le sommeil biphasique – dormir la nuit et faire une sieste en journée – ou polyphasique, bien compris et bien organisé, sans médicaments ou café pour tenir, soit hautement bénéfique et propice à la créativité et à l’épanouissement du cerveau. En outre, quand on fragmente son sommeil en plusieurs fois plutôt qu’une, on observe une réduction du temps de sommeil. Quelqu’un qui autrefois dormait 9 heures d’affilée va, en fragmentant son sommeil, pouvoir se coucher à minuit ou une heure du matin et se lever à 6 heures. Toute personne qui introduit la sieste en milieu de journée peut gagner une tranche d’une heure et demie de sommeil. De manière très terre-à-terre, c’est donc assez intéressant pour les personnes qui souhaitent gagner du temps.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

03.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

04.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

05.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

06.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

07.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires