En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

06.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

07.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

06.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 27 min 34 sec
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 2 heures 16 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 15 heures 12 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 21 heures 57 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 23 heures 10 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 23 heures 57 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 1 jour 51 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 48 min 25 sec
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 1 heure 46 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 14 heures 45 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 15 heures 36 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 22 heures 27 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 23 heures 34 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 1 jour 20 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 1 jour 2 heures
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 1 jour 17 heures
© Reuters
© Reuters
Vive les siestes !

Dormir par épisodes : les vertus du sommeil fractionné

Publié le 22 décembre 2014
Léonard de Vinci dormait un quart d'heure toutes les deux heures. Sans aller jusqu'à une telle extrémité, nous avons tout à gagner à dormir plusieurs fois chaque jour, sur de plus courtes durées.
Bruno Comby
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Comby est polytechnicien et directeur scientifique de l'Institut Bruno Comby.Il est l'auteur de l'Eloge de la sieste (TNR, 2005)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Léonard de Vinci dormait un quart d'heure toutes les deux heures. Sans aller jusqu'à une telle extrémité, nous avons tout à gagner à dormir plusieurs fois chaque jour, sur de plus courtes durées.

Atlantico : De nos jours nous dormons généralement d’une seule traite, mais cela n’a pas toujours été le cas. Autrefois, le sommeil était fragmenté, généralement en deux parties pendant la nuit. A quoi l'évolution a-t-elle été liée ? Quelles étaient les activités qui rythmaient le temps entre ces deux phases de sommeil ?

Bruno Comby : Le modèle de sommeil qui nous est effectivement proposé par la société de nos jours correspond au sommeil monophasique. Selon les cas, l’endormissement se produit entre 21 heures et minuit, jusqu’au lendemain matin où l’on est supposé être extrêmement actif, alerte et plein d’énergie. Ce modèle nous est présenté comme idéal et normal. Mais cela n’a pas toujours été le cas : autrefois était pratiqué le sommeil dit polyphasique ou fragmenté. Il peut consister en deux phases de sommeil, généralement une la nuit, puis une sieste en journée, ou peut-être encore plus fragmenté. Les autres espèces animales fonctionnent sur ce modèle, à l’image de grands singes, nos parents les plus proches, qui font plusieurs siestes en cours de journée et peuvent avoir des moments d’éveil la nuit. C’est également valable dans certains groupes professionnels. L’exemple extrême de fragmentation du sommeil est celui que l’on appelle "sommeil de Leonard de Vinci" : il dormait un quart d’heure toutes les deux heures, l’équivalent du sommeil des navigateurs solitaires.

La nuit, on n’a pas nécessairement très envie de courir un marathon ou de faire de la musculation. Par conséquent les activités pratiquées pendant les deux phases de sommeil étaient plutôt de nature intellectuelle : il s’agissait de travaux intellectuels divers, comme répondre à son courrier ou écrire des livres, pour les écrivains par exemple. En somme, ce sont toutes les activités créatives qui peuvent être concernées.

Le temps passé éveillé dans la nuit entre ces deux phases de sommeil permet-il davantage de créativité ? Comment l'expliquer ?

Sur ces créneaux horaires nocturnes, il y a en effet une sorte de libération de l’esprit, de la créativité. Elle est plus importante la nuit parce que les défenses conscientes sont à un niveau plus bas. La censure psychologique s’exerce moins à ce moment-là : par conséquent, l’individu a plus facilement accès à son inconscient, son subconscient, donc les portes de la créativité s’ouvrent, pour ainsi dire. La créativité est meilleure à moment-là parce que l’on rejoint également le rêve, l’imagination. C’est la raison pour laquelle c’est une période tout à fait utile pour les professions créatives. Ou, tout simplement, pour réfléchir à sa vie, ses actions, ses prochains projets. C’est un moment propice à la réflexion et à la création d’une manière générale.

Cet état est-il propice à toutes sortes d'activités ?

De grands mathématiciens comme Einstein travaillaient aussi beaucoup la nuit et pratiquaient la sieste, donc ils fractionnaient leur sommeil. D’une manière générale, ces périodes nocturnes, du moment qu’elles sont choisies plutôt que subies, sont plutôt favorables à la créativité, notamment mathématique. On peut donc y mener tout type d’activité intellectuelle. Une fois que l’on est bien éveillé, le subconscient est plus ouvert. Donc à ce moment-là toutes les idées remontent plus facilement et la créativité est plus grande. Le travail du sommeil est, entre autres, un travail de digestion des informations. Dans la journée, on acquiert des informations par le biais des cinq sens : mais ces informations restent à un niveau superficiel de l’ordinateur cérébral. Au cours du sommeil, on digère en quelque sorte ces informations, ce qui nous permet de les intégrer plus profondément. Au réveil, on a l’impression d’avoir mieux compris parce que les informations sont mieux digérées et qu’elles ont été recoupées avec les anciens souvenirs, les anciennes informations.

En revanche, je ne suis pas persuadé que ce soit forcément le moment pour aller courir un marathon !

N'y a-t-il pas des risques à dormir de manière fragmentée ?

Je pense qu’il faut tout de même bien distinguer la fragmentation qui peut être pathologique et la fragmentation bénéfique. Chez les sujets qui ont des pathologies du sommeil, notamment l’insomnie et les apnées du sommeil, on observe une fragmentation du sommeil qui n’est pas bonne. Dans le cas des apnées du sommeil, on ne respire pas correctement. En conséquence, le sang n’est pas bien oxygéné et cela ne sera pas propice à la créativité, bien au contraire. De la même manière, si la personne fait de l’insomnie parce qu’elle boit trop de café ou d’autres excitants, ou si l’insomnie est liée à du stress, la fragmentation du sommeil ne sera pas non plus très favorable à la créativité. Il est donc important de distinguer entre une fragmentation du sommeil résultant d’erreurs de mode de vie ou de problèmes dans la vie, et la fragmentation choisie. La première est une fragmentation négative, subie et imposée. Le sommeil polyphasique volontaire peut, en revanche, être hautement bénéfique, propice à la créativité et à l’épanouissement du cerveau.

Tout ne convient pas forcément à tout le monde, donc il tient à chacun de trouver le mode de sommeil optimal. Mais il semblerait d’une manière générale que le sommeil biphasique – dormir la nuit et faire une sieste en journée – ou polyphasique, bien compris et bien organisé, sans médicaments ou café pour tenir, soit hautement bénéfique et propice à la créativité et à l’épanouissement du cerveau. En outre, quand on fragmente son sommeil en plusieurs fois plutôt qu’une, on observe une réduction du temps de sommeil. Quelqu’un qui autrefois dormait 9 heures d’affilée va, en fragmentant son sommeil, pouvoir se coucher à minuit ou une heure du matin et se lever à 6 heures. Toute personne qui introduit la sieste en milieu de journée peut gagner une tranche d’une heure et demie de sommeil. De manière très terre-à-terre, c’est donc assez intéressant pour les personnes qui souhaitent gagner du temps.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires