En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

04.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

05.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

07.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 8 min 1 sec
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 1 heure 40 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 3 heures 14 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 5 heures 46 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 8 heures 57 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 9 heures 41 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 11 heures 35 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 12 heures 11 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 13 heures 57 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 59 min 44 sec
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 2 heures 18 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 4 heures 31 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 6 heures 21 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 9 heures 14 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 12 heures 45 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 14 heures 10 min
Ciel, mes subventions !

L’austérité pour les communes, c’est trop horrible (enfin surtout dans le 93)

Publié le 19 décembre 2014
Avec H16
C’est l’AFP, relayée par toute la gentille presse nationale, qui nous apprend cette information essentielle : quelques élus de Seine-Saint-Denis et une poignée d’habitants embrigadés par eux se sont retrouvés pour manifester samedi dernier devant l’Assemblée nationale contre la baisse de la dotation budgétaire de l’État aux collectivités locales. Le cri est rauque, la souffrance à peine feinte : "On veut du pognon !"
H16
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
H16 tient le blog Hashtable.Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est l’AFP, relayée par toute la gentille presse nationale, qui nous apprend cette information essentielle : quelques élus de Seine-Saint-Denis et une poignée d’habitants embrigadés par eux se sont retrouvés pour manifester samedi dernier devant l’Assemblée nationale contre la baisse de la dotation budgétaire de l’État aux collectivités locales. Le cri est rauque, la souffrance à peine feinte : "On veut du pognon !"
Avec H16

Cet article a également été publié sur le site de Hashtable, Petites chroniques désabusées d'un pays en lente décomposition...

Partis samedi midi sous une jolie petite pluie de décembre manifestement pas assez forte ni assez froide pour les stopper (ou leur filer une bonne fluxion de poitrine amplement méritée), les manifestants de Stains, Montreuil et Saint-Denis se sont retrouvés vers 16 heures devant le Palais Bourbon histoire de réclamer, encore une fois, une ou deux piscines d’argent frais en provenance directe de la poche des contribuables, et de préférence, pas ceux de leurs communes respectives.

Cette démarche n’est pas sans rappeler (et pour cause) celle d’une douzaine d’élus de petites communes du 93 qui avaient jugé utile, fin novembre, de se tenir en slip devant une mairie afin de mieux faire porter leur message, d’une redoutable originalité : « On veut du pognon ! »

À l’époque, la presse avait peu relayé la photo terriblement glamour de ces élus et fonctionnaires locaux en petite tenue, chouinant tristement pour Plus De Moyens, et on avait eu bien du mal à entendre l’appel, poignant de sincérité calculée, de Michel Bourgain, maire écologiste (forcément écologiste) de l’Île-St-Denis, petite commune touchée de plein fouet par la fermeture progressive du robinet à argent des autres :

    « Le but est de montrer l’extrême difficulté des petites communes. L’État va réduire les dotations et ce sont les villes les plus pauvres qui vont le prendre de plein fouet. Les photos avant et après seront envoyées aux membres du gouvernement et aux députés. »

Et comme des élus à poil ne déclenchent finalement qu’une petite bordée de tweets rigolos et quelques partages facebook amusés, la menace de Bourgain d’envoyer ces photos, dégoulinantes de niaiserie, aux députés et au gouvernement a été mise à exécution… Là encore, sans effet. La Longue Marche, depuis leurs communes, jusqu’à l’Assemblée nationale, était donc imposée. Après une poignée d’heures à trotter, les élus peuvent enfin attirer le regard de quelques journalistes pour leur expliquer leur profond désarroi, à commencer par Azzedine Taïbi, maire PCF (forcément PCF) de Stains :

    « On est là pour exprimer notre colère et réclamer le respect. La baisse de la dotation va avoir un effet catastrophique dans nos villes. Elle va toucher directement les populations. »

Et quelle baisse ! On apprend ainsi que ces coupes vont impacter négativement le replâtrage de certains équipements communaux dont les habitants ne pouvaient absolument pas se passer (stade de foot, école de musique) ainsi que l’achat de billets d’avions pour le personnel communal disposant de congés bonifiés d’ailleurs inscrit à l’ordre du jour du prochain conseil municipal. Effectivement, voilà qui commande à la fois colère et respect. D’ailleurs, le maire redoute d’avoir à fermer le « centre culturel de la ville ou bien sa piscine », ce qui — on en conviendra aisément — serait catastrophique, surtout et avant tout pour son éventuelle réélection.

Même son de cloche chez Pascal Beaudet, le maire d’Aubervilliers, lui aussi étrangement PCF, qui explique à qui veut l’entendre que la situation de sa commune, super-tendue (des emprunts toxiques, souscrits dans l’euphorie du moment, n’y sont pas pour rien, comme à Stains), va s’en retrouver sérieusement amochée :

    « On ne sait pas comment on va faire pour boucler le budget »

Voilà : on ne sait pas. Aucune idée. Réduire le personnel communal en se concentrant sur les missions prioritaires ? Vous n’y pensez pas ! Diminuer les frais de fonctionnement de tous les services en réduisant la paperasserie ? Vous n’y pensez pas ! Fermer des équipements coûteux, arrêter la distribution de subventions aux associations du cru, stopper net le robinet pour les bricolages culturels sans fin et sans fonds ? Vous n’y pensez pas !

Eh non. Ils n’y pensent pas. Du tout. La réduction du budget d’une commune, ça n’existe pas, et si on y réfléchit, c’est toujours pour aboutir à la conclusion, évidente dès le départ, qu’elle est strictement impossible.

Seulement voilà : sur les 21 milliards d’euros d’économies que l’État et le gouvernement ont claironné vouloir faire (et ce afin de faire gober leur budget auprès de partenaires européens de plus en plus consternés et inquiets), 11 milliards proviendront de baisses des dotations budgétaires aux collectivités territoriales, à un rythme de 3,7 milliards par an. Or, tout le monde sait, notamment chez les maires écologistes et communistes, que les baisses de dotations doivent d’abord toucher les autres. Et très manifestement, ces cons de députés et du gouvernement, à Paris, ont oublié de se rappeler que les autres, ce ne sont pas les maires écolos et cocos. Les autres, ce sont les riches, ailleurs, forcément !

En fait, vous l’aurez compris, ces gentils maires ne veulent surtout pas prendre les décisions, pourtant indispensables, qui s’imposent.

Ils veulent absolument laisser la trace de maires qui ont fourni, rubis sur l’ongle, les infrastructures, les subventions, les dotations et autres chèques-bidules à la population, évidemment toujours demandeuse de largesses qu’elle ne paye pas (ou très indirectement et très douloureusement, sans s’en rendre compte et sur un terme bien plus long qu’une élection). Cela rentre en contradiction frontale avec le fait de laisser la ville dans un état financier décent, voire stable. Cela n’est évidemment pas compatible avec les habitudes de distributions tous azimuts, ni, étrangement, avec les dogmes pourtant frugaux de nos amis écolos et autres communistes pour lesquels la décroissance, c’est trop bath, mais pour les autres. Et les générations futures, qui ont toujours une place au chaud dans le coeur des écolos et des cocos, seront donc tendrement écrasées de dettes, parce que l’équilibre budgétaire, c’est pour les autres.

La décroissance, ranafout’, les générations futures, ranapéter ; si la réélection est au prix d’un endettement insoutenable, qu’à cela ne tienne !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 19/12/2014 - 13:44
Tout cela n'est que gesticulation politicienne...
...afin d'augmenter le fameux fond de péréquation intercommunale, que le gouvernement gauchiste a promis d'inflater, afin de compenser la baisse des dotations généralisée...il ne veut pas mettre ses électeurs gauchistes en slip, et sans-culottes, le bougre...après leur avoir ôté leurs dents-en-or...
Texas
- 19/12/2014 - 11:56
A rien perdu..
...de son uppercut droit , ce H16 ! . Excellent article comme sur Contrepoints ! . Décroissance et Subventions , c' est vrai que c' est un peu mortel pour les écolos !
Anguerrand
- 19/12/2014 - 10:09
Ça finira comme d'habitude
Les communes " riches" ou bien gérées vont payer pour celles ou personne ne paie les impôts locaux, et souvent celles qui font des investissements ruineux pour occuper ces pauvres glandeurs issus de l'immigration. Une hausse généralisée des impôts locaux sont donc à prévoir, pour ceux qui en paient bien sur, et sont souvent ceux qui n'ont rien à faire de ces investissements.