En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

04.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

07.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 2 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 3 heures 38 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 4 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 5 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 5 heures 29 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 6 heures 57 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 8 heures 16 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 8 heures 55 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 9 heures 29 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 3 heures 24 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 4 heures 11 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 4 heures 56 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 5 heures 18 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 6 heures 43 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 7 heures 59 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 8 heures 34 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 9 heures 19 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 9 heures 40 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 10 heures 31 min
© Reuters
Les filles et les garçons connaissent des différences cérébrales et cognitives.
© Reuters
Les filles et les garçons connaissent des différences cérébrales et cognitives.
Mélange des genres

Non, ça n’est pas à cause des études sur le cerveau qu’il faut séparer filles et garçons à l’école

Publié le 10 décembre 2014
Même si les filles et les garçons connaissent des différences cérébrales et cognitives, aucune n'est suffisamment prégnante pour justifier de les séparer à l'école. Au contraire, ce choix pourrait même accentuer les stéréotypes.
Franck Ramus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck ramus est directeur de recherches au CNRS, professeur attaché à l’ENS, il travaille au Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique, Institut d’Etude de la Cognition, Ecole Normale Supérieure à Paris, au sein duquel il dirige l’équipe...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Même si les filles et les garçons connaissent des différences cérébrales et cognitives, aucune n'est suffisamment prégnante pour justifier de les séparer à l'école. Au contraire, ce choix pourrait même accentuer les stéréotypes.

Atlantico : "Faut-il séparer les garçons des filles à l'école ?" est une des questions qui animent le débat des sciences de l'éducation. Et il semblerait que le ministère de l'Education soit prêt à donner raison aux détracteurs d'une éducation séparée, estimant dans de nouvelles directives que les différences entre les capacités cognitives des filles et des garçons relèveraient de généralisations. Que sait-on aujourd'hui des différences cérébrales et cognitives entre les filles et les garçons ?

Franck Ramus : Il existe des différences cérébrales et cognitives entre garçons et filles, mais elles sont de manière générale faibles, avec un large recouvrement des performances entre les deux sexes. Par exemple, les filles sont en moyenne meilleures que les garçons en lecture, en écriture et en aisance verbale, alors que les garçons sont meilleurs en moyenne aux tests demandant de manipuler et d’utiliser des représentations dans l’espace. Les résultats sur la mémoire sont partagés, avec des différences de sexe allant dans des directions opposées selon les types de mémoire. Répétons-le, ces différences moyennes sont faibles, ce qui implique qu’il y a de nombreux garçons et filles qui ont des performances plus conformes à celles typiques de l’autre sexe. Il n’existe aucune capacité cognitive sur la base de laquelle on pourrait entièrement distinguer les garçons des filles.

Ces différences peuvent-elles justifier que l'éducation des filles et des garçons se fasse de manière séparée ?

On voit mal pourquoi des différences aussi minimes pourraient justifier une éducation séparée. En vérité, les différences neurocognitives entre les sexes, réelles ou présumées, ne peuvent pas à elles seules servir à justifier une éducation séparée.

Sur quelles autres bases peut-on justifier une éducation séparée entre les filles et les garçons ?

La seule justification qui pourrait être convaincante, ce serait s’il était prouvé qu’à la fois les garçons et les filles apprennent mieux en milieu unisexe qu’en milieu mixte. Or de telles comparaisons ont été effectuées à grande échelle par plusieurs études américaines, mais n’ont pas montré d’avantage particulier de l’éducation unisexe.

Le fait de séparer les filles et les garçons ne risque-t-il pas d'accentuer certaines différences ? Si le fait de séparer les élèves peut dans un premier temps leur être bénéfique, quelles peuvent en être les conséquences à long terme ?

L’éducation unisexe peut bien sûr aussi avoir des effets négatifs. Il a été montré que plus les enfants passent de temps avec d’autres enfants du même sexe (même dans les milieux mixtes), et plus ils adoptent des comportements conformes aux stéréotypes de genre, les garçons devenant notamment plus agressifs. Dans l’optique d’une plus grande égalité entre les sexes, il semble souhaitable au contraire de réduire l’écart entre les genres, et par conséquent de donner aux garçons et aux filles plus d’opportunités d’interagir les uns avec les autres. Plus généralement, l’ensemble de la société est mixte et suppose une cohabitation et une coopération harmonieuse entre les sexes à tous les niveaux. On voit mal comment y préparer au mieux les garçons et les filles en les empêchant de cohabiter et de coopérer dès le plus jeune âge.

Pour autant, on aurait tort de croire que l’éducation mixte suffit à réduire les stéréotypes de genre et à promouvoir une coopération optimale entre les sexes. Il y a certainement encore beaucoup à faire dans ce domaine, et il me semblerait plus fructueux de se pencher là-dessus que de vouloir séparer garçons et filles.

Pour aller plus loin : 

Halpern, D. F. (2012). Sex differences in cognitive abilities (4th ed.). New York: Psychology Press.Halpern, D. F., Benbow, C. P., Geary, D. C., Gur, R. C., Hyde, J. S., & Gernsbacher, M. A. (2007). The Science of Sex Differences in Science and Mathematics. Psychological Science in the Public Interest, 8(1), 1-51.

Halpern, D. F., Eliot, L., Bigler, R. S., Fabes, R. A., Hanish, L. D., Hyde, J.

Martin, C. L. (2011). The Pseudoscience of Single-Sex Schooling. Science, 333(6050), 1706-1707.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
The Jester
- 10/12/2014 - 19:12
Et des voies intermédiaire ?
J'ai vécu les deux types d'écoles, d'abord mixte je suis allé dans un collège uniquement garçon.
Au final je pense que la mixité est importante car la société est mixte, mais je cantonnerais bien cette mixité uniquement dans la cours. En classe, je me suis rendu compte que les garçons ne cherchant pas à faire le coq pour draguer telle ou telle fille participaient plus sans avoir peur de paraitre ridicule aux yeux de la demoiselle, au final les cours entre garçon étaient plus agréable et plus enrichissant. Par contre dans la cours les demoiselles nous manquaient ....