En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

La sensation Schalke 04 face à l'Inter Milan

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 3 heures 54 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 6 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 8 heures 46 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 9 heures 55 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 10 heures 34 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 11 heures 35 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 3 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 4 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 4 heures 12 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 4 heures 57 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 7 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 8 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 9 heures 8 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 9 heures 59 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 12 heures 8 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Jean-Christophe Fromantin : "Nous portons une lourde responsabilité dans notre laxisme vis-à-vis de ces phénomènes d’immigration"

Publié le 06 décembre 2014
Le temps du renouveau sera celui de la réconciliation autour d’un projet lisible, concret et fédérateur. Car il est urgent de réconcilier les Français avec leur avenir. Extrait de "La France réconciliée", de Jean-Christophe Fromantin, publié aux éditions de l'Archipel (1/2).
Jean-Christophe Fromantin est Maire de Neuilly-sur-Seine depuis 2008 et député des Hauts-de-Seine depuis 2012. Entrepreneur dans le secteur du commerce international, il a créé plusieurs sociétés et il est l’un des rares chef d'entreprise à siéger à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Christophe Fromantin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Christophe Fromantin est Maire de Neuilly-sur-Seine depuis 2008 et député des Hauts-de-Seine depuis 2012. Entrepreneur dans le secteur du commerce international, il a créé plusieurs sociétés et il est l’un des rares chef d'entreprise à siéger à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le temps du renouveau sera celui de la réconciliation autour d’un projet lisible, concret et fédérateur. Car il est urgent de réconcilier les Français avec leur avenir. Extrait de "La France réconciliée", de Jean-Christophe Fromantin, publié aux éditions de l'Archipel (1/2).

Nous portons une lourde responsabilité dans notre laxisme vis-à-vis de ces phénomènes d’immigration. Cette responsabilité est d’autant plus lourde qu’une politique d’ouverture sur le monde, telle que nous devons la pratiquer pour entrer dans la dynamique de la mondialisation, tout en restant fidèles aux valeurs universelles de la France, devrait nous inciter à aborder ce sujet dans le cadre d’un véritable projet politique. Cette politique devrait faire preuve d’une grande exigence d’intégration des migrants ; elle devrait également tenir compte de la capacité d’assimilation des Français et du potentiel d’emploi ; mais faire preuve aussi d’une très grande fermeté vis-à-vis de tous ceux qui viennent remettre en cause la cohésion nationale ou la sécurité des Français. Notre politique d’immigration devra dorénavant s’appuyer sur le seul principe d’intégration dans la société française. Elle suppose une régulation des flux à la hauteur de nos capacités d’accueil et une intransigeance sur le respect des valeurs de notre pays. Elle suppose également que nous arrêtions cette terrible hypocrisie vis-à-vis des populations candidates à l’émigration, en particulier en Afrique, qui consiste à multiplier les signaux d’accueil sans avoir les moyens ni d’accueillir, ni d’intégrer dignement. L’absence de contrôle aux frontières de l’Europe, et plus généralement l’absence de doctrine européenne sur l’immigration, comme sur le droit d’asile, y participe directement. Tout comme les largesses de notre État providence qui préfère assouvir sa bonne conscience avec, par exemple, l’aide médicale d’État, plutôt que mener de véritables politiques de partenariat avec les pays africains. La vision de l’homme qui a forgé les principes fondateurs de notre République – et les racines chrétiennes dont sont issues nos valeurs fondamentales – a une autre ambition pour l’épanouissement de l’être humain : celle de se réaliser pleinement dans un projet de vie. Et surtout pas celle qui est pratiquée aujourd’hui ; et qui consiste à favoriser son déracinement, pour atterrir dans des sociétés en crise avec pour seule proposition l’aide d’urgence et, comme seul projet possible, l’isolement dans une communauté culturelle. Avec, de plus en plus, l’intégration de ces immigrés dans des réseaux de travail qui, dans certains cas, renouent avec des formes modernes d’esclavagisme. Notre République n’est pas digne quand elle n’a pas le courage de traiter cette situation avec conviction et courage, quand elle laisse le débat se réduire à deux propositions : l’ouverture irresponsable et l’isolement. Dans les deux cas, nous ne laissons aux populations concernées aucune autre alternative que celle de la violence et des communautarismes. On est très loin des valeurs universelles de la République.

Quand le pape Benoît XVI, dans son encyclique sociale1 de 2009, appelle à la réalisation de « tout homme et de tout l’homme », il invite les pays développés et les organisations internationales à mettre en oeuvre des politiques de développement pour permettre aux pays en difficulté d’être les « artisans de leur destin ». C’est probablement un des grands enjeux des années à venir ; un de ceux dont l’Europe doit se saisir pour créer les conditions d’une prospérité universelle et d’une réconciliation avec les « peuples de la faim ».

1. Benoît XVI, encyclique Caritas in veritate (« L’amour dans la vérité »), 29 juin 2009.
 

Extrait de "La France réconciliée", de Jean-Christophe Fromantin, publié aux éditions de l'Archipel, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

La sensation Schalke 04 face à l'Inter Milan

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 06/12/2014 - 15:36
200000 immigrés par an pendant des dizaines d'années UMPS!
il va falloir faire avec cette immigration deconnectéé des realités, que m. fromentin le veuille ou pas. Plutot que de se disputer sur les responsabilités et rejeter la faute soit sur l'angélisme gauchiste, soit sur l'angélisme catholique, ce qui procède du même laxisme et conduit aux mêmes résultats, il serait plus intelligent d'avouer: "nous nous sommes trompés pendant toutes ces années, et il est urgent, aujourd'hui, de débrancher la pompe aspirante de l'immigration et de s'atteler à reformer l'archaique E.N. afin d'assimiler ces populations déracinées de force". En outre, il faut encourager les migrants potentiels à conquérir la Liberté dans leur pays d'origine, afin de ne pas en extirper les forces vives, contribuant ainsi à entretenir le sous-développement de ces pays d'émigration.