En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Élections sénatoriales

"Un sénateur de droite ressemble beaucoup à un sénateur de gauche !"

Publié le 23 septembre 2011
Avec Authueil
Ce dimanche auront lieu les élections sénatoriales. Le Sénat pourrait basculé à gauche... mais pas sûr que cela change grand chose au fonctionnement de cette institution française particulière...
Authueil est un célèbre blogueur.Soutier dans un grand paquebot de la république, il fréquente régulièrement les couloirs de l'Assemblée Nationale.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Authueil
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Authueil est un célèbre blogueur.Soutier dans un grand paquebot de la république, il fréquente régulièrement les couloirs de l'Assemblée Nationale.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce dimanche auront lieu les élections sénatoriales. Le Sénat pourrait basculé à gauche... mais pas sûr que cela change grand chose au fonctionnement de cette institution française particulière...
Avec Authueil

Dimanche, ce sont les sénatoriales, avec le renouvellement d'une moitié du Sénat. Peu de Français sont au courant, et encore moins comprennent l'importance (très relative) de ce scrutin. En fait, le seul enjeu est symbolique, en cas de basculement à gauche de la présidence du Sénat. Pour le reste, c'est une affaire interne au milieu politique.

Dans notre système politique, le Parlement est en retrait par rapport à l'exécutif (président et gouvernement), et au sein du Parlement, l'Assemblée nationale à une prééminence qui lui permet d'avoir le dernier mot en cas de conflit. Surtout, le gouvernement ne peut être renversé que par l'Assemblée nationale. Aucun risque de motion de censure au Sénat. La gauche a pu gouverner sans difficulté avec un Sénat de droite. On peut donc penser que Sarkozy serait à peine gêné par un Sénat de gauche. L'adoption des textes prendra un peu plus de temps, et encore ! 

La procédure parlementaire implique une lecture au moins dans chaque chambre. En cas de désaccord, on réunit une commission mixte paritaire avec 7 députés et 7 sénateurs. Si le même parti à la majorité dans les deux chambres, les choses s'arrangent à ce stade. Sinon, on peut arriver à un échec de la CMP, 7 contre 7. Dans ce cas, on repart pour une lecture dans chaque chambre, et si le désaccord persiste, c'est l'Assemblée nationale qui a le dernier mot. Le Sénat peut retarder, mais pas bloquer un texte de loi. 

Il s'agit d'une assemblée assez particulière. Les sénateurs sont plus discrets et moins politisés que les députés. Élus par des grands électeurs qui sont les élus locaux (maires des petites communes en tête), les sénateurs sont avant tout à leur écoute, et qu'on soit un maire de droite ou de gauche, on est devant les mêmes problèmes et les mêmes soucis. D'où une plus grande facilité à obtenir des consensus au Sénat sur nombre de sujets. Un sénateur de droite ressemble beaucoup à un sénateur de gauche !

Une chambre très productive

Les sénateurs ont toujours cultivé une très grande discrétion, fuyant les médias pour la plupart d'entre eux. Qui connaît Jean-Pierre Bel, Président du groupe PS et possible Président du Sénat en cas de victoire de la gauche ? Ils n'ont pas besoin de cela pour être élus. Ils n'aiment pas les franc-tireurs et travaillent collectivement, au sein des commissions. Cela donne souvent un meilleur résultat technique, car ils prennent le temps de peaufiner leurs textes et d'étudier à fond les problèmes. C'est à la fois très confortable, car on à affaire à des « pros », mais aussi parfois difficile car une fois que les sénateurs ont une idée en tête, ils font ce qu'ils veulent et on ne les fait pas rentrer dans le rang comme les députés. Si ces derniers temps, les choses ont été un peu plus tendus, le Sénat a toujours été cogéré entre la droite et la gauche. Le sénateurs de gauche, bien qu'autrefois très minoritaires, ont toujours été écoutés et associés. Ce n'est pas du tout le cas à l'Assemblée nationale, où les propositions de l'opposition sont systématiquement rejetées, parce que venant de l'opposition.

Le Sénat basculera sans doute à gauche, mais probablement pas cette fois ci. C'est le résultat du basculement à gauche des maires ruraux. Autrefois, l'archétype du maire rural était l'agriculteur de centre-droit. Aujourd'hui, c'est le jeune retraité de la fonction publique qui vote plutôt à gauche. Fatalement, cela se ressent sur les élections locales, dans les Conseils généraux, et plus tard, sur le Sénat.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
En savoir plus
Le Sénat pour les nuls
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

02.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

03.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

06.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

07.

G7 à haut risque : des compromis sont-ils possibles dans le monde occidental divisé de Donald Trump ?

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires