En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 2 heures 16 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 3 heures 52 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 7 heures 1 min
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

il y a 9 heures 56 sec
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 9 heures 49 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 11 heures 18 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 20 heures 42 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 21 heures 57 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 23 heures 24 min
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 3 heures 2 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 5 heures 18 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 8 heures 44 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 11 heures 43 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 21 heures 16 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 22 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 1 jour 2 heures
© Pixabay
Rien de mieux que de maîtriser vos émotions pour résister aux tentations culinaires.
© Pixabay
Rien de mieux que de maîtriser vos émotions pour résister aux tentations culinaires.
La faim n'est pas une fin

Si vous voulez vraiment maigrir, avant de commencer à faire un régime, apprenez à gérer vos émotions

Publié le 19 novembre 2014
Sous l’égide de l’ONU se tient, du 19 au 21 novembre, un sommet à Rome pour lutter contre la malnutrition. Une névrose des temps modernes, directement liée à notre organisation économique : l’hyper consommation est encouragée jusqu'à en devenir un acte physique.
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sous l’égide de l’ONU se tient, du 19 au 21 novembre, un sommet à Rome pour lutter contre la malnutrition. Une névrose des temps modernes, directement liée à notre organisation économique : l’hyper consommation est encouragée jusqu'à en devenir un acte physique.

Atlantico : Quelles sont les "névroses" contemporaines que nous avons à propos de la nourriture ? Sachant que nous n’avons jamais eu autant les moyens de bien manger et sommes particulièrement informés à ce sujet, comment expliquer que nous adoptions de mauvais comportemens alimentaires ?

Catherine Grangeard : Nous sommes abreuvés d’informations et de messages qui s’opposent. Certains donnent envie tandis que les autres messages de santé sont des conseils médicaux demandant à être très rationnel et modéré dans nos comportements alimentaires. Nous penchons plutôt vers le message publicitaire qui invite à une sur consommation, ce qui est d’ailleurs son seul message, mais qui ne s’occupe absolument pas de la santé. Il y a en vente libre une profusion de produits voués à se faire plaisir et le jour où nous avons un déficit de plaisir nous allons les utiliser. L’information de santé raisonnable va donc s’affronter avec une autre information, "publicitaire" cette fois, qui est pour sa part de l’ordre du plaisir. A ce sujet, le plus gros pourcentage de publicité dans le domaine télévisé provient du monde agroalimentaire. C’est donc que cela rapporte.

Nous n’avons pas trop d’informations mais le rapport de force est inégal lorsque l’on a envie de se faire plaisir. Cela vaut d’ailleurs dans tous les domaines, pas uniquement celui de l’alimentation. Selon les tournures d’esprit des uns et des autres nous allons osciller entre le respect du premier ou du deuxième message. Notre envie de surconsommer peut être ponctuelle et on se dit dans ce cas « aujourd’hui je ne vais pas bien et je vais manger plus » ou alors c’est structurel et c’est dans ce cas une façon de résoudre des conflits internes. C’est comme ça que certains prennent du poids. Comme nous ne sommes pas uniquement des êtres rationnels nous allons faire des choix en fonction de nos états d’âmes, ces derniers étant parfois plus prépondérant que ceux guidés par notre raison.

La "névrose alimentaire" n’est pas une catégorie psychique et on parle plutôt de troubles du comportement alimentaire. Si les gens mangent trop puis font des régimes en se restreignant de façon trop importante la prise de poids est assurée. Les troubles du comportement alimentaire reposent donc sur une coupure avec une sensation de faim. La "névrose" de notre société concerne l’utilisation de la nourriture mais tous les individus qui mangent trop ne sont pas forcément pour autant des névrosés, cela peut être ponctuel.

Cette "névrose" actuelle est liée à notre organisation économique. L’hyper consommation est en effet encouragée. C’est quasiment un acte physique : si l’individu achetait uniquement en fonction de ses besoins, l’activité économique serait encore moins importante. Nous jetons beaucoup de nourriture alors que cela pourrait nourrir un certain nombre individus. La "névrose" est finalement d’utiliser la nourriture pour d’autres fins que la faim. C’est une "névrose" individuelle mais également collective et sociale. Certaines personnes font des choses contraires à leurs besoins et cela va à l’encontre de leur santé mentale. Ajoutons par ailleurs un autre phénomène : l’idéal de minceur de notre société. Pour être désirable il faudrait donc être mince comme on le voit avec les femmes mannequins qui sont maigres. Mais comment être maigre quand on mange tout le temps ?

Quel comportement alimentaire adopter lorsque l’on souffre de troubles du comportement alimentaire ? Faut-il consulter ?

Il convient d’avoir une attitude pluridisciplinaire, c’est à dire de mieux et moins manger si on est dans l’excès. Il faut s’intéresser aux raisons de notre dérèglement et pas seulement au comment. Comprendre ce qui est la racine d’un comportement est donc indispensable quelle que soit la manifestation ultérieure du règlement. 

Il est judicieux de consulter des psychanalystes quand on estime être névrosé mais il faut également s’occuper de diététique, car nous ne pouvons pas régler la question sans s’intéresser à ce que l’on met dans son assiette.

Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Plus globalement, quelles sont les conséquences d’une mauvaise alimentation ?

Un tiers de la population française est touchée par l’excès de poids. Ces derniers et les troubles du comportement alimentaire ont des conséquences physiques et psychiques graves puisque les gens sont mal dans leur peau. Ils se compliquent alors la vie à tous les niveaux : personnel, intime (sexuel amoureux) mais aussi au niveau de la vie sociale en pouvant être victime de discrimination dans l’emploi.

C’est donc aussi bien compliqué pour les adolescents et les adultes que pour les enfants qui sont la cible de nombreuses moqueries. Le système est pernicieux : il donne envie de manger via la publicité et en même temps c’est un problème de santé publique qui coûte des milliards aux Etats. Il y a en effet des maladies qui sont les conséquences d’une nourriture excédent nos besoins.

Propos recueillis par Julien Chabrout

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 20/11/2014 - 11:17
Conseils
Si vous voulez vraiment maigrir, attendez le jour où l'industrie agro-alimentaire diminuera la quantité de d'hormones, de pesticides et autres saloperies dans notre alimentation. Si vous êtes vraiment obèses, que cela entraîne du diabète type 2 et autres complications, sachez que 95% des régimes se terminent en ''YOYO'' et que le seul traitement efficace actuellement c'est la chirurgie : ballon intragastrique, anneau, dérivation : reste à vous trouver les quelques milliers d'euros nécessaires...