En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© REUTERS/Tomas Bravo
On connaissait déjà l’appli de rencontre "Tinder", et voici depuis le mois de juillet "Threender", dédiée au triolisme.
Trio gagnant
Et maintenant une application qui facilite les plans à trois : cas d’école d’une économie où l’offre crée la demande
Publié le 13 novembre 2014
On connaissait déjà l’appli de rencontre "Tinder", et voici depuis le mois de juillet "Threender", dédiée au triolisme, c’est-à-dire les "plans à trois". Imaginée par un Londonien, elle permet de localiser d'éventuels candidats à cette pratique se trouvant à proximité.
Catherine Lejealle est docteur en sociologie et ingénieur télécom (ENST Bretagne). Elle est professeur à l'ISC Paris et co-fondatrice de la Chaire Digital Business. Ses domaines de recherche couvrent les usages des TIC (téléphone portable, Internet,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Lejealle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Lejealle est docteur en sociologie et ingénieur télécom (ENST Bretagne). Elle est professeur à l'ISC Paris et co-fondatrice de la Chaire Digital Business. Ses domaines de recherche couvrent les usages des TIC (téléphone portable, Internet,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On connaissait déjà l’appli de rencontre "Tinder", et voici depuis le mois de juillet "Threender", dédiée au triolisme, c’est-à-dire les "plans à trois". Imaginée par un Londonien, elle permet de localiser d'éventuels candidats à cette pratique se trouvant à proximité.

Atlantico : Cette application, qui permet de localiser de potentiels partenaires à proximité, répond-elle à une demande qui existerait au sein de la société ?

Catherine Lejealle : Effectivement Threender est une nouvelle application destinée au triolisme sur le modèle de Tinder c’est-à-dire une application gratuite à télécharger sur le mobile qui repose sur la géolocalisation et l’immédiateté. Le menu de l’application est en effet très simple et propose "instant meets" ou des plans immédiats pour répondre à l’impulsion du moment et "lookaround" pour se tenir au courant de ce qui pourrait potentiellement déboucher sur une rencontre. Le profil est simple et ne demande pas de critères très compliqués à remplir – on peut démarrer très rapidement et être mis en relation dans l’instant. La solution suppose pour réussir d’avoir suffisamment de personnes intéressées dans le voisinage. Elle est donc plutôt adaptée aux grandes villes. On imagine mal l’intérêt de trouver deux candidats au triolisme à plus d’une demie heure de route. Voilà pour l’offre.

Que sait-on de la demande ? Les études sur les pratiques sexuelles des Français montrent que cette pratique du triolisme n’évolue pas dans le temps et touche un pourcentage stable de la population. Surtout que le triolisme n’est relayé par aucune production médiatique ou culturelle – films et séries surtout. Celles-ci diffusent de nouvelles pratiques et l’envie de les essayer, mais à deux.

Aussi ce qui évolue dans les pratiques sexuelles des Français c’est la diversité des pratiques au sein du couple et un éventail de pratiques plus large qui s’explique notamment par la médiatisation des pratiques qui étaient plus rares et aussi par l’accès simple d’informations dans les magazines, l’application kama sutra et la pornographie. Le modèle à deux reste très dominant.

Ainsi la demande est stable.

De plus la demande pour le triolisme est structurellement asymétrique : les hommes rêvent de deux femmes pour s’occuper d’eux et inversement les femmes rêvent également de triolisme avec deux hommes. Supporter la comparaison avec quelqu’un de son sexe est difficile : on évalue ses propres attributs physiques et on se sent moins valorisé qu’avec deux partenaires de sexe opposé. Ceci explique que la demande soit asymétrique et conduise souvent à dédommagement pécuniaire sous forme de cadeau ou d’invitation. De plus, il y a plus d’hommes que de femmes qui ont une pratique régulière non dédommagée

A quelles conditions une telle application pourrait-elle générer une demande au sein de la population ? Comment pourrait-elle en arriver à influer sur les comportements ?

Si on transpose à cette application ce qu’on sait d’autres innovations applicatives ou pas, on constate que la facilité d’organisation et la gratuite de l’application peuvent inciter à essayer. Ainsi, le covoiturage, l’échange de services entre voisins ou la relation libertine via les gleeden et autres applications peuvent donner l’idée d’innover dans ces pratiques et de bousculer ses habitudes. Mais de là à passer à l’acte, on perd encore quelques candidats au triolisme.

Se pose alors la question de recruter dans sa zone d’habitation deux candidats du sexe désiré. On peut imaginer que comme sur geekmemore les hommes soient plus désireux que les femmes d’y adhérer. Il faudra donc satisfaire une demande asymétrique.

Enfin, en imaginant que la facilité et la gratuité donnent envie d’essayer et qu’on essaie, est-ce pour autant qu’on en fera sa pratique de prédilection ? Comme indiqué plus haut, le pourcentage d’adeptes reste stable.

Ainsi comme pour beaucoup de nouvelles applications, elles peuvent séduire, tenter une première fois mais ensuite ne pas vous convertir et en faire une habitude.

Enfin, comme la pratique ne trouve pour le moment pas d’écho dans un film ou une série qui serait culte et contribuerait à diffuser la pratique, on peut penser qu’elle restera une pratique de niche.  

Dans le domaine des applications consacrées à la sexualité, quelles sont celles qui marchent le mieux, et pourquoi ? Par rapport à elles, "Threender" est-elle condamnée à rester un marché de niche ?

Les applications qui marchent le mieux sont celles qui s’adressent d’abord au marché principal, à savoir ceux qui cherchent déjà un partenaire pour une vie sexuelle à deux, donc mainstream. Et là les offres qui sont couplées avec la géolocalisation, le suivi sur mobile au cours de la journée et une mise en relation ludique fonctionnent forcément mieux car elles surfent sur les valeurs du moment : immédiateté, ludique et hédonique et remettent du hasard, de l’imprévu et donc du charme dans la rencontre. On retrouve des modèles finalement romantiques comme "happn" qui organise la rencontre qui aurait dû se faire car on fréquente les mêmes endroits mais on ne s’y croise pas ou on n’ose pas s’aborder.

A côté du marché principal, se trouvent des applications pour relations amoureuses déjà amorcées, permettant comme l’application kama sutra de pimenter nos pratiques, de donner des idées d’expérimenter des nouvelles choses, voire de se prendre en vidéo à usage personnel.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
04.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
05.
Maltraitance dans les Ehpad : pourquoi des formations des personnels soignants peuvent faire une grande différence pour les personnes âgées
06.
14 tonnes d’aide humanitaire française pour le Venezuela confisquées à Caracas par la Garde nationale
07.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benino
- 17/11/2014 - 09:44
E G A I R A M, le vrai mariage Homo.
La solution pour tous, l'egairam pour les bi en tous genre, voila qui peut mettre tout le monde d'accord. Après le PACS, après le MPT, l'EgairaM fait la synthèse entre Poet Poet, Napo, Filoufilou, Jupetto, Lemerdic et autres consorts.
Pas beau le Vit ?