En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 14 heures 30 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 15 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 18 heures 43 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 20 heures 42 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 22 heures 5 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 22 heures 28 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 22 heures 43 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 22 heures 58 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 8 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 15 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 18 heures 30 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 20 heures 17 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 22 heures 21 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 22 heures 29 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 22 heures 54 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 23 heures 3 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 8 heures
© Reuters
Il y a quelques semaines, Apple annonçait que les données de ses utilisateurs seraient systématiquement cryptées.
© Reuters
Il y a quelques semaines, Apple annonçait que les données de ses utilisateurs seraient systématiquement cryptées.
Cloudy cloudy

Apple peu soucieux de notre vie privée ? Comment des fichiers privés se sont retrouvés sur l’iCloud sans que leur propriétaire ne l’ai jamais autorisé

Publié le 04 novembre 2014
Il y a quelques semaines, Apple annonçait que les données de ses utilisateurs seraient systématiquement cryptées. Un moyen de contredire ceux qui dénonçaient une firme à la pomme complice des services de renseignement. Pourtant, ce cryptage s'avèrerait inutile si comme le dit un expert en sécurité informatique, certaines informations (comme les photos) étaient effectivement sauvegardées à l'insu de leurs propriétaires sur l'iCloud, un service de sauvegarde en ligne.
Fabrice Epelboin est enseignant à Sciences Po et cofondateur de Yogosha, une startup à la croisée de la sécurité informatique et de l'économie collaborative.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrice Epelboin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrice Epelboin est enseignant à Sciences Po et cofondateur de Yogosha, une startup à la croisée de la sécurité informatique et de l'économie collaborative.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y a quelques semaines, Apple annonçait que les données de ses utilisateurs seraient systématiquement cryptées. Un moyen de contredire ceux qui dénonçaient une firme à la pomme complice des services de renseignement. Pourtant, ce cryptage s'avèrerait inutile si comme le dit un expert en sécurité informatique, certaines informations (comme les photos) étaient effectivement sauvegardées à l'insu de leurs propriétaires sur l'iCloud, un service de sauvegarde en ligne.

Atlantico : Selon le chercheur en sécurité Jeffrey Paul, la dernière version du système d’exploitation d’Apple OS X enregistrerait automatiquement les documents non sauvegardés sur les serveurs d’iCloud afin de les restaurer par la suite aux utilisateurs. En quoi peut-on dire que ce forçage présente des risques au niveau de la vie privée des utilisateurs ?

Fabrice Epelboin : Tout d’abord, je doute que cela se passe "sans permission", du moins au sens légal du terme. Apple est une boite sérieuse, je suis sûr qu’ils ont prévu ce cas de figure au détour d’une formulation de leurs conditions générales d’utilisation. Conditions d’utilisation que vous avez approuvé et qui est le contrat que vous avez passé, en tant qu’utilisateur, avec Apple. Bien sûr, elles ont pu évoluer récemment, et vous avez - comme d’habitude - cliqué sur "OK" quand elles sont apparues sur votre écran.

Pour savoir si cela représente un risque, le plus simple est de demander à toutes ces stars Hollywoodienne qui ont vu leurs photos intimes publiées récemment sur internet, après le piratage de l’iCloud d’Apple.

Bien sûr que cela représente un danger pour votre vie privée. Ca, comme tout un tas d’autres usages des technologies Cloud.

Lorsque l’utilisateur se connecte sur son compte iCloud, Apple déporte ces sauvegardes directement sur ses serveurs. Alors que des comptes iCloud de dizaines de célébrités ont été récemment piratés, quels sont les risques auxquels s’exposent les utilisateurs ? Est-il possible d’y remédier et comment ?

Les risques sont multiples, et il est difficile d’en faire l’inventaire précis. Si votre smartphone commence à enregistrer et stocker sur un serveur distant tout ce que vous écrivez, vous pourriez tout à fait, demain, retrouver sur ces serveurs vos mots de passe en clair. Swiftkey, une application Android, propose ainsi de stocker sur ses serveurs tout ce que vous tapez sur le clavier de votre téléphone afin de vous faire des suggestions en utilisant un moteur prédictif très efficace. Une fonctionnalité que vous commencez à trouver sur iPhone. Mais Swiftkey a lui le mérite de prévenir ses utilisateurs de façon claire : pour bénéficier de ce service, Swiftkey pourrait être amené à stocker également vos mots de passe, car au moment de la saisie, il n’est pas forcément en mesure de repérer cette information comme étant confidentielle. Swiftkey fait ça aussi légalement qu’Apple ou Facebook (qui le fait aussi), mais Swiftkey explique clairement ce qu’il fait à ses utilisateur et les prévient du risque.

En se creusant la tête, on peut imaginer des tas d’autres cas de figure cocasses (ou pas) montrant comment le fait de stocker un élément non sauvegardé peut porter atteinte à la vie privée.

Alors que le moteur de recherche d’Apple Spotlight retourne automatiquement à Apple les requêtes, la position géographique et l’adresse IP, et que nos recherches sont enregistrées sur Google, en quoi peut-on dire que tous nos faits et gestes sont scrutés par les géants du Net ? Les choses pourraient-elles à l’avenir changer en la matière ?

En quoi peut-on dire que nos faits et gestes sont scrutés… Certainement pas en l’expliquant de long en large, sinon la prise de conscience serait faite. Il existe une dimension culturelle qui doit expliquer la différence de réaction de la société civile en France et en Allemagne sur ce sujet. De l’autre coté du Rhin, c’est un sujet de société majeur, et la chancelière Angela Merkel doit régulièrement y faire face. En France, seul deux journalistes ont osé interpeller François Hollande à ce sujet - Andrea Fradin de Slate et Guillaume Ledit du Mouv - et il n’ont reçu pour seul réponse du président qu’un démenti aussitôt contredit, quelques semaines plus tard, par une énième révélation d’Edward Snowden. Pour autant, aucun journaliste en France n’a jugé bon d’interpeller à nouveau le chef de l’Etat à ce sujet lors d’une conférence de presse.

Il existe de toutes évidences en France un déficit démocratique, qui se traduit sous la forme d’une auto censure de la presse, le tout jouant avec une dimension culturelle spécifiquement française qui fait que la surveillance constante de la population n’inquiète pas plus que cela les français. Michel Foucault et Gilles Deleuze doivent se retourner dans leur tombe, avec Orwell, bien sûr, mais lui n’est pas français.

Il est peut être temps pour les artistes de s’emparer plus encore du sujet pour le porter à l’attention du grand public, même si Hollywood a déjà largement exploré cette thématique. En France, il y a quelques années, Albertine Meunier, une artiste contemporaine, avait réalisé une œuvre sur la base de son historique Google que j’avais trouvé saisissante.

On peut espérer qu’un créatif trouvera une idée géniale pour éveiller les français aux dangers de la surveillance de masse, mais pour avoir travaillé sur ce sujet depuis maintenant six années, je ne suis pas optimiste. La population française se réveillera vraisemblablement trop tard. Quand Marine Le Pen, une fois au pouvoir, prendra la main sur ces outils de surveillance, par exemple.

Comment expliquer que l’on semble seulement maintenant se préoccuper des questions de sécurité notamment sur l’iCloud ?

Parce que plein de gens sans la moindre compétence en informatique, et encore moins en sécurité informatique, prennent des décisions critiques en matière de sécurité informatique, souvent sans le savoir, vu que, justement, ils n’y comprennent rien.

Parce que ce type de dépenses n’est pas associée à un ROI (retour sur investissement ndlr) mais à une couverture de risque, et que ce n’est pas compris ainsi par ceux qui signent les devis.

Parce que ces systèmes ont été conçus à une époque où les tensions qui déchirent nos sociétés n’étaient pas visibles et ne permettaient pas d’anticiper une société au bord de la guerre civile, dans les rues comme dans le cyber - et à vrai dire ça l’est bien plus encore dans le cyber.

Parce que personne n’avait mis en place une défense en mesure de faire face à ce que des nations comme les Etats-Unis, la Chine ou la France ont déployé en matière de piratage informatique (aussi appelée cyberdéfense).

Parce que la plus grande faille informatique, comme on dit chez les hackers, se situe entre la chaise et le clavier. Tant que les individus utilisant ces technologies n’en comprendront pas les tenants et les aboutissants, ils resteront le vecteur privilégié d’une attaque informatique.

Parce que - pour conclure cet inventaire à la Prévert - la sécurité à 100% ça n’existe pas, et que tout marchand de sécurité prétendant le contraire est un charlatan.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
quesako
- 04/11/2014 - 16:36
Beaucoup de connaissances informatiques dans l'article ?
Comme il est de bon ton dans certains milieux d'avoir un iPhone pour accompagner sa Rolex, il est évident que beaucoup de people sont victimes du cloud d'Apple : iCloud. Je suppose que vous savez qu'il y a eu depuis longtemps des plaintes contre Dropbox, Google Drive et tous autres clouds !