En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

02.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 9 heures 15 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 13 heures 33 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 15 heures 12 sec
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 16 heures 13 min
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 16 heures 26 min
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 16 heures 43 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 17 heures 15 min
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 17 heures 37 min
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 23 heures 6 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 1 jour 4 heures
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 12 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 15 heures 55 min
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 16 heures 20 min
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 16 heures 34 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 17 heures 1 sec
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 17 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 23 heures 30 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 1 jour 5 heures
Kerviel bis

Affaire UBS : "Il ne faut pas croire que les traders sont fous" !

Publié le 16 septembre 2011
Quand un trader travaillant pour la banque suisse UBS perd deux milliards de dollars en quelques heures... Retour sur le pourquoi de ces pertes astronomiques.
Franck Margain est vice-Président du Parti Chrétien Démocrate et conseiller régional UMP en Ile-de-France.Après des études en finances, il est devenu cadre dans une grande banque internationale. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck Margain
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck Margain est vice-Président du Parti Chrétien Démocrate et conseiller régional UMP en Ile-de-France.Après des études en finances, il est devenu cadre dans une grande banque internationale. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quand un trader travaillant pour la banque suisse UBS perd deux milliards de dollars en quelques heures... Retour sur le pourquoi de ces pertes astronomiques.

Atlantico : Que s’est-il passé exactement pour qu'un trader travaillant pour UBS fasse perdre 2 milliards de dollars à sa banque en seulement quelques heures ? 

Franck Margain : Il y a deux versions. Selon la version officielle que publie la banque : c’est une affaire de très grosse transaction qui a été mal opérée. La baisse terrible des marchés, leur volatilité, n’a pas permis de boucler la transaction comme le trader aurait dû le faire, ce qui a entrainé des pertes gigantesques (2 milliards de dollars).

L’autre version qui sortira peut-être d’ici quelques jours, c’est que le trader aurait en fait été dépassé lui-même par les montants des limites qu’on lui a accordées. Il aurait donc essayé, comme dans l’affaire Kerviel, de camoufler sa position. Et comme les systèmes de contrôle sont beaucoup plus fiables et opérants aujourd’hui que dans le passé, cela a été découvert plus rapidement. Ce qui n’a pas empêché de perdre 2 milliards. Cette deuxième version est, pour nous professionnels, tout à fait possible, voire probable.

Les grandes banques - et UBS fait partie des 10 premières banques du monde - réalisent de très grosses transactions. Ce qui s'est passé pour UBS peut se rapprocher en fait d'un accident atomique. Tous les modèles de contrôle sont en place, mais vous ne pouvez pas empêcher un déraillement dû à une intervention humaine. Comme on a une volatilité des marchés excessivement forte, que les cours de la bourse peuvent fluctuer de 15% en une journée, il existe toujours une possibilité qu’on ne repère pas tout de suite l’impasse d’une grosse transaction. C’est précis, contrôlé, on fait très attention, mais vous n’empêcherez jamais l’accident. Et l’accident se retrouve facilement dans une période de grande volatilité. Souvenez-vous : l’affaire Kerviel s’est produite à un moment où les marchés étaient le plus secoués par la crise économique. Il y a forcément un lien entre ces montants de perte colossaux et la volatilité extrême d’une crise financière. J'entends par le terme "volatilité" la rapidité avec laquelle les cours fluctuent. En gros, les cours de la bourse agissent comme un yoyo qui irait très vite, avec une très longue ficelle.

 

Comment expliquer qu'un tel événement puisse justement se produire après le précédent de l'affaire Kerviel ?

Malgré des systèmes de contrôle très efficaces, vous ne pouvez pas empêcher tous les accidents. Cette erreur devrait se reproduire un jour dans une autre banque, dans 2 ou 5 ans. Il faut bien comprendre que c’est la très grosse fluctuation des marchés qui amène de très grosses opérations à mal se terminer, ou à être camouflées parce que le trader a été pris de cours.

Ce sont des métiers de très gros flux, qui exigent une rapidité extrême avec l’intelligence adéquate pour gérer le risque. Soit les marchés ont empêché de boucler en bonne et due forme cette position, soit c’est le trader qui a dépassé les munitions qu’on lui avait donné. Dans les deux cas le résultat est le même ! Mais comprenez bien que cela ne correspond pas à un enrichissement personnel du trader.

 

Quelle est la responsabilité personnelle du trader ?

Une banque au quotidien va échanger plusieurs dizaines de milliards par jour. Un trader manipule plusieurs milliards par jour, dans les grosses banques. Il ne faut pas croire que les traders sont fous ! C’est la mondialisation qui a amené les banques à se trouver dans une situation de très grosses transactions.

La banque UBS avait emprunté à l’Etat suisse, qui l’avait sauvée. Elle avait promis de faire une restructuration de ses activités de manière à ne plus être une banque en position difficile. Or aujourd’hui cela remet en cause le modèle UBS, c’est-à-dire qu’aujourd’hui les Suisses disent : « Il n’est plus question d’avoir un modèle de banques d’investissement». Et que met-on dans ce type de banques ? Il existe deux types de banques d’investissements : celle qui est au service de ses clients et qui ne spécule pas, et celle qui en profite pour spéculer. Je pense que le bon système c’est celui qui est au service des clients.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

02.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
bobocleaner
- 16/09/2011 - 23:34
bof ...;
il aperdu le fric des actionnaires de UBS donc 3 Milliards .. .OK

nos députés depuis 1 ans nous ont mis dedans de 60 Milliards.

On est plus nombreux. OK . Mais je peu choisir de pas étre actionnaire de UBS alors que pour pas payer les connéries de mes députés je dois émigrer et aprés un exit fiscal .....

Moralité le déuté est plus dangereu que le trader !!!!
Stef42
- 16/09/2011 - 21:30
Mais d'où sort cette version ?
Dès le communiqué initial jeudi avant l'ouverture du marché UBS a communiqué autour de transactions non autorisées. Il n'a jamais été question de trade mal executé, encore moins de pertes en quelques heures lors d'une 'baisse terrible'.
Mais d'où cette version peut-elle sortir ?
Gilles
- 16/09/2011 - 20:03
Fusion en vue
Tôt ou tard l'UBS et le Credit Suisse fusionneront. Déjà l'UBS est née d'une fusion entre l'ancienne UBS (Zurich) et la SBS (Bâle).