En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

il y a 7 min 52 sec
décryptage > France
Atlantico.fr opération Sentinelle Vigipirate
"Années de plomb"

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

il y a 19 min 18 sec
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 15 heures 37 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 16 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 18 heures 4 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 18 heures 52 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 19 heures 41 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 20 heures 25 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 34 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 23 heures 26 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday
il y a 16 min 21 sec
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 15 heures 11 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 16 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 17 heures 13 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 18 heures 18 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 19 heures 25 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 20 heures 10 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 20 heures 35 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 23 heures 2 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 23 heures 37 min
© Reuters
La bourse de New York mercredi 15 octobre : les titres ont souffert de leurs pertes les plus importantes cette année et le dollar s'est effondré.
© Reuters
La bourse de New York mercredi 15 octobre : les titres ont souffert de leurs pertes les plus importantes cette année et le dollar s'est effondré.
Dans la tourmente

Coup de tabac sur les bourses mondiales : la preuve que la crise n’en a vraiment pas fini avec nous

Publié le 16 octobre 2014
L'Europe s'enfonce une nouvelle fois dans cette crise qui neutralise le continent depuis 6 ans. Grèce, Italie, Allemagne, Espagne : de multiples menaces surgissent à nouveau dans un contexte de quasi déflation sanctionné par les marchés financiers mercredi 15 octobre. A l'inverse, de l'autre côté de l'Atlantique, la réactivité des autorités est rapidement venue stabiliser la situation.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Europe s'enfonce une nouvelle fois dans cette crise qui neutralise le continent depuis 6 ans. Grèce, Italie, Allemagne, Espagne : de multiples menaces surgissent à nouveau dans un contexte de quasi déflation sanctionné par les marchés financiers mercredi 15 octobre. A l'inverse, de l'autre côté de l'Atlantique, la réactivité des autorités est rapidement venue stabiliser la situation.

Après les crises successives qui ont jalonné les six dernières années, 2014 n’échappe pas à la règle. Et cette journée boursière du 15 octobre 2014 offre un parfait résumé de cette situation. En Europe, l’ensemble des places financières accuse un sérieux coup de mou, -3.63% à Paris, -2.58% à Francfort, -4.44% à Milan, -3.59% à Madrid, ou encore -6.25% à Athènes (Concernant la Grèce, la baisse cumulée depuis le mois de juin 2014 dépasse les 30%). Une nouvelle journée noire à mettre au crédit de l’environnement économique européen, on ne change pas une équipe qui gagne.

Mais si les mouvements enregistrés sur les marchés actions peuvent impressionner, ils ne sont rien en comparaison des variations des taux d’intérêts au sein de la zone euro. Et c’est encore une fois la Grèce qui se retrouve en première ligne. Avec une hausse de 0.85 points de son taux d’intérêt en une seule séance, soit une progression de 12%, le taux auquel le pays emprunte à 10 ans atteint les 7.85%. Depuis le début du mois de septembre, cette hausse s’approche de 40%.

Taux emprunt d’état Grec 10 ans. Bloomberg

Bien évidemment, dans de telles conditions, aucun redressement de la situation du pays ne pourra voir le jour. C’est d’ailleurs le sentiment qui a pu être exprimé par le ministre des finances autrichien, Hans Jorg Schelling, le 13 octobre en évoquant "les doutes" que la Grèce inspirait aux différents ministres des finances de la zone euro. Une habile déclaration qui a précipité les mouvements de ces dernières heures. En cause, le souhait du pays de s’affranchir des contraintes fixées par son plan de "redressement" et sa volonté de retrouver une certaine autonomie dès la fin 2014, soit 18 mois avant le terme fixé initialement.

Car si la situation désastreuse du pays perdure depuis plusieurs années, la population semble commencer à vouloir changer de politique. C’est en tout cas le sens indiqué par les derniers sondages plaçant le parti d’Alexis Tsipras, Syriza, en tête des élections prévues au début 2015. Un parti qui souhaite "réviser" à la baisse le montant de la dette du pays, ce qui n’est pas tout à fait du gout des investisseurs.

Mais cette situation grecque a également des conséquences sur les autres pays. L’Espagne, l’Italie ou encore le Portugal ont rapidement pu constater les répercussions de cette nouvelle menace. Car les taux de chacun de ces pays ont enregistré une hausse conséquente en cette journée. Pour que la fête soit complète, le mouvement cinq étoiles de l’italien Beppe Grillo a également pu avancer sa proposition d’un référendum d’initiative populaire ayant pour objectif de sortir de l’euro. Il ne reste qu’à trouver les 3 millions de signature nécessaires pour que ce projet puisse voir le jour. Mais au regard du dernier sondage publié sur cette question, les probabilités ne sont pas nulles. En effet, en 2013, 49% des italiens étaient prêts à retrouver la Lire.

L’autre conséquence de cette nouvelle crise européenne est l’écrasement des taux des pays jugés les plus fiables. Car les montants retirés des pays du sud se sont vite fondus dans la dette des pays du nord. C’est ainsi que le taux allemand à 10 ans atteint 0.76%, c’est à dire son plus bas niveau historique. Il est intéressant de noter que la hausse de taux enregistrée par la Grèce en cette seule journée est supérieure au taux que paye l’Allemagne.

Taux emprunt d’état Allemand 10 ans. Bloomberg

Mais la baisse des taux allemands ne doit pas tout à la Grèce. Les récentes publications économiques du pays n’ont rien de rassurant, chute des exportations, baisse significative du sentiment des investisseurs, baisse de la production industrielle, autant d’éléments qui viennent conforter les anticipations de déflation pour l’ensemble de la zone euro. A 0.3%, l’inflation européenne n’est pas une source d’optimisme pour les marchés financiers. Pour finir, la rechute brutale des exportations espagnoles à un plus bas de cinq ans est venue clouer au pilori les annonces de sortie de crise d’un pays toujours en prise avec un taux de chômage largement supérieur à 20% de la population active.

Fidèles à leurs habitudes face à cet ensemble de menaces, les dirigeants européens ont jugé bons de ne pas réagir. Et Les marchés ont apprécié.

De l’autre côté de l’Atlantique, l’ouverture des marchés n’offrait guère plus de certitudes. Suite à la publication de données décevantes ; la baisse des ventes au détail de 0.3%, Wall Street s’est rapidement et fortement ancrée dans le rouge. Le Dow Jones perdait près de 450 points après quelques heures de cotation. Les taux d’intérêts américains chutaient également de leur côté, passant de 2.20% à 1.85% en quelques minutes, dans un mouvement d’une rare violence.

En effet, alors que la réserve fédérale américaine s’apprête à en finir avec son plan de soutien à l’économie dès ce mois d’octobre, les marchés se trouvent être pris d’une grande frilosité. Sans soutien, la reprise est-elle durable ?

Mais quelques "fuites" vont permettre un rapide rétablissement de la situation. En cours de séance, des propos prêtés à la Présidente de la FED, Janet Yellen, vont venir rassurer les marchés. Cette dernière confirme sa confiance dans l’économie américaine et prévoit un retour de la croissance à un niveau de 3%, mais également un retour de l’inflation à 2%, soit une croissance nominale totale de 5%. C’est-à-dire une situation "normale" pour les Etats-Unis. Il n’en fallait pas plus pour que les marchés retrouvent leurs esprits après la panique de la première partie de séance.

C’est ainsi que le Dow Jones clôturait à -1.06%, retrouvant près de 300 points depuis son plus bas. Les taux revenaient à un niveau proche de l’ouverture à 2.15%, la tempête était passée. Les mots de Janet Yellen ne suffiront pas à apaiser les marchés dans la durée, et des actes sont désormais attendus.

Cette journée du 15 octobre est révélatrice des six dernières années. Entre une Europe incapable de faire face à la crise dans laquelle elle s’enfonce depuis 6 ans, et des autorités américaines très réactives face aux évènements, la différence est flagrante.

Pour lire le Hors-Série Atlantico, c'est ici : "France, encéphalogramme plat : Chronique d'une débâcle économique et politique"

 

Et n'oubliez pas : le A-book de Nicolas Goetzmann, Sortir l'Europe de la crise : le modèle japonais, est désormais disponible à la vente sur Atlantico éditions :

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jardinier
- 16/10/2014 - 20:20
J'espere qu'il ne va pas falloir une nouvelle fois recapitaliser
la Grèce. Plus ses taux d’intérêts augmenteront, plus ce sera malheureusement nécessaire. L’Allemagne le pourra, mais ne le voudra probablement pas, peut être que la France le voudra, mais je me demande si elle le pourra.
Haddock36
- 16/10/2014 - 11:31
Pas de panique
J'attends qu'AIR LIQUIDE soit redescendue à 85 et je renforce ma ligne. Autre opportunité: McPhy Energy qui est descendue au dessous du prix d'introduction; tout cela dans la perspective de la future révolution énergétique basée sur l'hydrogène.
Vipas
- 16/10/2014 - 11:16
US Go Home
And Stay there ! Tout cela à cause des sanctions contre la Russie imposées sous la pression des USA préférant risquer une aggravation de la "crise" à la perte de contrôle de leur "empire". L'EU - ou la zone € - devraient conclure un accord de libre échange avec la Russie, et la Chine dans le cadre d'un Eurasian Trade Partnership : ETP)