En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters
 Google a recemment lancé Software removal tool.
Nettoyage du navigateur
Software removal tool : l’outil Google qui vous permettra de vous débarrasser (enfin) des barres de recherches parasites et autres logiciels malveillants
Publié le 14 octobre 2014
La navigation en ligne n'est pas toujours sans danger. Mais au-delà des attaques nuisibles, comme le phishing, certaines applications s'installent malgré vous sur votre navigateur et transmettent vos comportements sur Internet à des entités commerciales. Un risque potentiel amoindri désormais par Software removal tool, un outil Google dédié au navigateur Google.
Patrick Antouly est développeur, consultant, et formateur dans les domaines informatique et web. Il a par ailleurs écrit plusieurs livres et cours sur IBM Lotus Notes Domino et WinDev, et a également une longue expérience des produits Microsoft Windows...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Antouly
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Antouly est développeur, consultant, et formateur dans les domaines informatique et web. Il a par ailleurs écrit plusieurs livres et cours sur IBM Lotus Notes Domino et WinDev, et a également une longue expérience des produits Microsoft Windows...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La navigation en ligne n'est pas toujours sans danger. Mais au-delà des attaques nuisibles, comme le phishing, certaines applications s'installent malgré vous sur votre navigateur et transmettent vos comportements sur Internet à des entités commerciales. Un risque potentiel amoindri désormais par Software removal tool, un outil Google dédié au navigateur Google.

Atlantico : Google a recemment lancé Software removal tool, un logiciel dédié à son navigateur Google Chrome. Contre quoi concrètement cet outil nous permet-il de nous protéger ?

Patrick Antouly : Le Google Software tool est un logiciel qui va permettre de détecter les barres de recherches indésirables qui apparaissent parfois dans votre navigateur, ainsi que bon nombre d'outils et de logiciel indésirable ou des applications externes parasites. Il peut également repérer certains modifications non sollicitées dans les paramètres de recherche, et qui peuvent influer sur les résultats de recherche.

Dans un deuxième temps, il permet de nettoyer, et de remettre à zéro le navigateur, tout en conservant les paramètres décidés  par l'utilisateur. C'est-à-dire en ne retirant que ce qui est gênant. C'est une fonction intéressante, car cela évite d’avoir à désinstaller et paramétrer à nouveau le navigateur, ce qui peut être nécessaire dans bien des cas.

Quelle est l'ampleur du problème de ces logiciels malveillants, à quoi servent-ils à ceux qui les installent à notre insu ?

C'est bien là le point central, et le véritable intérêt de Software removal tool, puisqu'il permet de désactiver le pistage de ces logiciels indésirables, qui participent parfois à de l'espionnage, à des fins commerciales par exemple, pour mieux cibler votre profil de "client" potentiel et vous proposer les produits adéquats. Ce logiciel permet donc un meilleur contrôle de l’usage des informations de navigation des internautes. Pour autant, il ne faut pas croire que cet outil permettra de faire office d’anti-virus.

Il y a énormément de logiciels, d’applications qui installent, sans être toujours dans la plus grande transparence, des barres d’outils dans les navigateurs. Les effets peuvent être divers, mais on a pu constater un ralentissement significatif de la vitesse de chargement des pages par exemple. L’utiliser peut donc améliorer le navigateur, qui ne consacrera alors plus que le minimum à renvoyer des informations, à scanner les pages que vous visitez.

Dans quelle mesure cet outil s'avère-t-il fiable par rapport aux offres concurrantes ?

Il ne se démarque pas grandement d’autres applications de ce type qui existent déjà. En revanche ce qui est intéressant, c’est que Google connait mieux que les autres éditeurs d’outils du même type son propre navigateur, il en connait donc aussi mieux les failles exploitées par ces tiers malveillants, et il saura donc mieux en combler les brèches. En clair, on peut espérer qu'il puisse défendre mieux que les autres ses propres utilisateurs. On a donc la garantie que l’outil agira de manière optimale, bien que celui-ci est gratuit.

Doit-on s’attendre à une escalade de performance de la part des tiers à l’origine de ces logiciels malveillants ?

Probablement, mais il est malgré tout mis à jour régulièrement. Comme pour les virus et les malwares, une équipe se charge de répertorier les nouvelles astuces de ces tiers, et de les contrer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ce gouffre spectaculaire qui sépare le vocabulaire de la France du front anti-Macron de celle qui le soutient
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
04.
Retraites : ça coince. Santé : ça bloque. Protection sociale : ça n’avance pas. Macron n’aura aucun résultat durable s’il n’a pas le courage d’inviter le privé dans le jeu.
05.
Manifestante blessée : les phrases méprisantes et odieuses de Macron. Mais ce n'est pas vraiment de sa faute. Car il ne peut pas faire autrement.
06.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
07.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
01.
Annie Girardot, mort d'une grande dame
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Henri Guaino : « L’Union Européenne attise désormais les violences et les pulsions mauvaises qu’elle prétendait guérir à jamais »
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires