En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 1 heure 11 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 1 heure 56 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 3 heures 25 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 3 heures 57 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 5 heures 4 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 5 heures 28 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 5 heures 56 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 6 heures 6 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir la Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 6 heures 41 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 8 heures 7 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 1 heure 44 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 3 heures 14 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 3 heures 26 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 4 heures 59 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 5 heures 15 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 5 heures 35 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 6 heures 16 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 7 heures 33 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 8 heures 27 min
© Capture d'écran
Le canular de Nicolas Bedos n'a pas plu à François Hollande qui le lui a fait savoir
© Capture d'écran
Le canular de Nicolas Bedos n'a pas plu à François Hollande qui le lui a fait savoir
Un président trop normal

François Hollande appelle directement Nicolas Bedos après son canular sur Valérie Trierweiler… et enfonce un nouveau clou dans le cercueil de la fonction présidentielle

Publié le 13 octobre 2014
Alors que Nicolas Bedos avait réalisé un canular consistant à faire croire qu'il avait eu une aventure avec l'ancienne première dame, le président aurait appelé l'intéressé pour lui qu'il dire qu'il n'avait pas apprécié. Une information démentie par l'Elysée, mais confirmée et détaillée par l'humoriste.
Benoît de Valicourt
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît de Valicourt s’inscrit dans la tradition du verbe et de l'image. Il travaille sur le sens des mots et y associe l'image réelle ou virtuelle qui les illustre. Il accompagne les acteurs du monde économique et politique en travaillant leur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que Nicolas Bedos avait réalisé un canular consistant à faire croire qu'il avait eu une aventure avec l'ancienne première dame, le président aurait appelé l'intéressé pour lui qu'il dire qu'il n'avait pas apprécié. Une information démentie par l'Elysée, mais confirmée et détaillée par l'humoriste.

Décidemment, François Hollande est un Président normal, il réagit au quart de tour, décroche son téléphone et passe un savon au premier impétueux qui se moque du vaudeville élyséen. Je m’étonne d’ailleurs que le Président de la République n’ait pas appelé Guy Bedos pour qu’il tance son rejeton… il a dû hésiter !

Soyons sérieux, sans être populiste, on peut dire que la France va mal, que le chômage atteint des sommets et que les clivages dans la société font le jeu des mouvements contestataires. Manuel Valls veut réformer le modèle social français, réduire la durée d’indemnisation des chômeurs, développer un impôt sur le revenu de moins en moins républicain et de plus en plus démagogique, etc… et le Président de la République, garant du respect de la Constitution et donc des Droits de l’homme définis par la Déclaration de 1789, téléphone à un humoriste pour lui dire qu’il ne goûte pas la satire du vaudeville qu’il a lui-même écrit !

Durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, toute l’intelligentsia de gauche (pléonasme !) n’a cessé de dénoncer la désacralisation de la fonction présidentielle par le locataire de l’Elysée et sans doute Nicolas Sarkozy a souvent été maladroit, mais aujourd’hui, plus rien, le Président Hollande n’est pas critiqué pour son attitude, il l’est, certes, mais pour son inaction.

Mais la véritable désacralisation de la fonction présidentielle l’a été à partir du moment où Francois Hollande est entré en fonction parce qu’il n’y a rien de plus antinomique que le caractère normal d’une fonction sacralisée. On est loin, très loin de la représentation du pouvoir et de la mise en scène de l’autorité politique comme ont pu l’incarner le Général de Gaule ou François Mitterrand.

En appelant Nicolas Bedos au petit matin, François Hollande n’a fait que renforcer la normalité de sa présidence mais plus grave, il a porté atteinte à la stature présidentielle parce que le Président de la République doit se tenir au-dessus de toutes polémiques ou attaques car il incarne la nation dans son unité et son indivisibilité. Et c’est d’autant plus dommageable qu’il a créé la situation qui amuse l’humoriste en jouant les Daft Punk dans les rues de Paris pour aller roucouler dans les bras d’une digne représentante de cette intelligentsia qui ne supportait pas le souffle décontracté que Nicolas Sarkozy apporta à la fonction présidentielle.

Non content d’avoir humilié Valérie Trierweiler en la trompant au vu et au su de millions de Français, il semble que François Hollande se soit vengé de l’affront que son ex-compagne lui a imposé à travers "Merci pour ce moment", en donnant tout le (dis)crédit nécessaire au canular de Bedos qui n’en demandait pas tant.

J’étais plutôt enclin à penser qu’il fallait arrêter de taper sur le Président d’une part, parce que l’on ne tire pas sur une ambulance qui passe et d’autre part, parce que je crois que la situation dans laquelle nous entraine François Hollande est notre situation et que le salut ne viendra que du peuple, mais là, j’avoue que même avec la meilleure volonté, il est impossible de défendre un homme qui ne cesse de se moquer des 48% de Français qui l’ont élu par son attitude désinvolte et puérile.

Je ne sais pas si un jour, un réalisateur consacrera un film à la vie de l’ancien député-maire de Tulle devenu chef d’Etat, mais je lui suggère d’ores-et-déjà de réserver comme titre "L’idiot" même si Dostoïevski m’en voudra.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brennec
- 13/10/2014 - 14:33
et les 52%?
Du bedos pur jus: il plaint les 48% de français qui ont élu hollande mais n'a pas une pensée pour les 52% qui ne l'ont pas élu. Pour lui les français c'est le 'peuple de gauche' les autres sont voués au néant, a l'obscurité éternelle.
jmf46
- 13/10/2014 - 11:00
bof, çà fait un moment que ce triste sire
(hollande, of course) s'est définitivement décrédibilisé en tant que président, cela remonte à octobre 2013 vous vous souvenez sans doute de cette ahurissante affaire "leonarda", ou il était intervenu officiellement et en direct à la télévision pour "dialoguer" avec cette gamine et lui proposer un arrangement pour qu'elle puisse retourner en France ou elle n'avait strictement rien à faire, et elle qui l'envoyait promener, posait ses conditions, etc...jusque là, on pouvait avoir des doutes au sujet de ce président "insufisant", on pouvait lui accorder encore un peu de crédit, espérer qu'il allait enfin "peser ce que c'est que d'être Roi de France" (pour citer Maurice Druon) et à terme se hisser au moins en partie à la hauteur de sa fonction mais non, décidément non, il en est incapable.
Vincennes
- 11/10/2014 - 19:15
Hollande va t'il appeler D.BATHO, lorsque les Médias impartiaux
et objectifs parleront, ENFIN, de son livre qui est une véritable plaidoirie contre lui.......car, pour le moment, c'est plutôt "silence radio"