En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

06.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

07.

L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 14 heures 13 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 15 heures 23 sec
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 16 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 17 heures 45 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 20 heures 22 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 21 heures 6 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 22 heures 33 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 23 heures 8 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 23 heures 28 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 14 heures 41 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 15 heures 16 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 16 heures 55 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 17 heures 53 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 19 heures 44 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 22 heures 48 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 23 heures 16 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 13 heures
Maillon faible

Comment l'immobilisme du gouvernement sur le plan des réformes pourrait faire exploser le coût du financement de la dette de la zone euro

Publié le 07 octobre 2014
En refusant de s'adapter à l'écosystème économique mondial, la France pourrait mettre en péril l'ensemble de la Communauté européenne et l'euro, via notamment la remise en question du financement de la dette par les marchés financiers.
Pierre Haas, après avoir servi comme officier dans les Forces françaises libres du Général de Gaulle, a fait carrière de 1950 à 1965 comme directeur général de Continental Grain France, puis à partir de 1963 à la Banque Paribas comme directeur des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Haas
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Haas, après avoir servi comme officier dans les Forces françaises libres du Général de Gaulle, a fait carrière de 1950 à 1965 comme directeur général de Continental Grain France, puis à partir de 1963 à la Banque Paribas comme directeur des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En refusant de s'adapter à l'écosystème économique mondial, la France pourrait mettre en péril l'ensemble de la Communauté européenne et l'euro, via notamment la remise en question du financement de la dette par les marchés financiers.

La conjoncture européenne est un sujet de préoccupation planétaire dans la mesure où, malgré la fragmentation du Continent, les chiffres placent sa puissance économique devant celle des Etats-Unis.

De ce fait sa stagnation économique dans la durée, redoutée par le Fonds Monétaire, constitue un facteur négatif pour l’économie mondiale, dont l’Amérique apparait comme l’unique soutien de taille, la Chine, la Russie, le Brésil, l’Inde, la Thaïlande donnant des signes de faiblesse.

Rien ne prouve mieux le sérieux de cette situation que le mutisme du Trésor américain, si prompt, d’habitude, à dénoncer les baisses de valeur des monnaies concurrentes du dollar, ce qui est le cas de l’euro, du renminbi, du yen, de la livre sterling. Ce silence évoque celui du chien de Conan Doyle qui n’avait pas aboyé.

L’Europe, dans ce contexte, a placé ses espérances en Monsieur Draghi, le Président de la Banque Centrale Européenne, dont elle attend une création massive de liquidités, par des processus suscitant la réticence de la Bundesbank, mais que l’on pense acceptables pour Madame Merkel.

Création dont l’utilité économique dépendra des nouveaux investissements qu’elle suscitera, eux-mêmes subordonnés à un retour de la confiance menacée par la priorité donnée à l’équilibre budgétaire en l’Allemagne et par l’inertie réformatrice en France.

L’ouverture du débat budgétaire à l’Assemblée Nationale par l’annonce d’un déficit de 4,3% du PIB, en 2015, a été la source d’une aggravation de la tension entre la France et son grand voisin d’Outre-Rhin.

Pour justifier cette nouvelle entorse aux engagements souscrits, Monsieur Valls a souligné que sur ce point nous possédions seuls le pouvoir de décider.

Le même jour, probablement en réponse, Madame Merkel a rappelé que la compétitivité résultait d’efforts nationaux.

Venant après la promesse de son Ministre des Finances, Monsieur Schauble, de ne contracter aucun emprunt jusqu’en 2018, ces observations laissent la France isolée face à ses lourdes responsabilités.

Les Français doivent être informés du fait que notre refus de nous adapter aux contraintes d’un écosystème économique mondial dont seuls la Corée du nord et Cuba se sont exclus, met en péril la Communauté européenne et l’euro, dont nous avons été les co-fondateurs avec l’Allemagne, et dont nous avons, largement, profité jusqu’à la crise de 2008.

Ce n’est pas le fait du hasard que l’Europe soit devenue la première puissance économique mondiale ni que son avenir demeure un enjeu planétaire, dans un monde menacé par le chaos. 

La monnaie commune, suite logique de l’entente franco-allemande, n’a vu le jour que grâce au sacrifice, quasi existentiel, du Deutsche Mark par l’Allemagne.

Avec 24% des réserves mondiales de change, l’euro est devenu la source pour le Trésor, d’une capacité de refinancement de notre dette, sans risque de change, à des taux inférieurs, pour l’instant, à ceux payés par l’Amérique et la Grande-Bretagne.

En persévérant dans son obstination à ne pas vouloir changer de cap, le Pouvoir risque de remettre en question cette confiance des marchés financiers et, par voie de conséquence, le cout du refinancement d’un endettement approchant les 2.000 milliards.

Le retour de la confiance dépend de la solidité du binôme franco-allemand à l’origine de l’Europe, dont la dissolution entrainerait la disparition. Au final, sa survie dépend de notre pouvoir de convaincre les Allemands et les marchés que, comme on dit dans l’Eglise, nous avons trouvé le chemin.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

06.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

07.

L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 07/10/2014 - 13:32
Déjà morte, l'UE!
Mal conçue, mal gérée, inadaptée à la globalisation, elle fera les frais de la social-démagogie qui y règne en maître ( si seulement, elle pouvait en faire le procès, avant de crever d'insouciance!...). Bien vite, les Allemands s'apercevront qu'il vaut mieux s'allier avec les nordistes réalistes-hors-Euro, qu'avec les sudistes pleurnicheurs à la croissance plombée...