En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

04.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

05.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

06.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

07.

Nous aurons la Chine de nos mérites

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

02.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 6 min 28 sec
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 38 min 3 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 1 heure 20 min
décryptage > Politique
Résultats

Sénatoriales : rien ne bouge vraiment (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron)

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Terrorisme
LE BLOC-POL DE LAURENCE SAILLIET

Terrorisme : la coupable inertie d’Emmanuel Macron

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un budget 2021 déformé par le Covid et qui n’ose pas prévoir un emprunt national, mais ça va venir

il y a 2 heures 1 min
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 18 heures 35 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 19 heures 55 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 22 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 23 heures 32 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 23 min 11 sec
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 53 min 49 sec
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 1 heure 24 min
pépites > Politique
Election
La droite conserve la majorité au Sénat
il y a 1 heure 29 min
Presse
Une trentaine de kiosques à journaux cambriolés à Paris
il y a 2 heures 2 sec
décryptage > High-tech
Espionnage

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

il y a 2 heures 18 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 19 heures 22 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 20 heures 32 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 22 heures 6 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 23 heures 43 min
© Reuters
Molière.
© Reuters
Molière.
Atlanti-culture

"Tartuffe" : Molière, Montaigne, même combat

Publié le 03 octobre 2014
La Comédie Française présente une version sagement dépoussiérée de "Tartuffe", qui montre combien il y a du Montaigne dans ce Molière-là.
Jacques Paugam
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Paugam est un écrivain et journaliste français. Très impliqué dans le domaine de la culture, il a produit et animé de nombreuses émissions et chroniques pour la télévision, la radio et la presse écrite. Il est le cofondateur du site Culture Tops...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Comédie Française présente une version sagement dépoussiérée de "Tartuffe", qui montre combien il y a du Montaigne dans ce Molière-là.

Le thème

Un notable (Orgon) tombe sous la coupe d'un faux dévot (Tartuffe) qui fait une cour pressente à sa femme (Elmire), et auquel il finit par faire don de ses biens. Il faudra toute la malice de la servante (Dorine) et le cran d'Elmire, sans oublier l'intervention du Roi, pour que la famille se tire d'un bien mauvais pas.

 

Points forts

1/ "Tartuffe" est une pièce en ceci fascinante qu'elle est à la fois le signe de l'extrême audace de Molière osant s'attaquer au fanatisme religieux et à toute forme d'hypocrisie mais également celui de la très grande prudence d'un auteur qui fait spectaculairement allégeance au Roi, en le mêlant de façon surprenante à la conclusion.

 

2/ C'est un des meilleurs textes de Molière sur la complexité de la condition humaine et ses paradoxes. Molière est orfèvre en analyse de la médiocrité, qu'il excelle à mettre en scène. On assiste là à un jeu d'egos, où les êtres sont parfois aussi ardents à manipuler les autres que maladroits à se comprendre eux-mêmes et à déceler leurs intérêts profonds. Molière a souvent le rire sombre.

 

3/ Galin Staev, qui connaît bien la Comédie Française pour y avoir déjà monté quatre spectacles, a compris que ce qui convenait le mieux à l'auguste maison, c'était une attitude d'humble respect mâtinée d'une bonne dose de créativité, toujours teintée d'humanisme. De quoi apporter le "supplément d'âme", si cher au nouvel Administrateur Général, Eric Ruf.

 

Il a ainsi joué à fond la carte de l'humanité des personnages, y compris celui de la belle-mère ronchon et, surtout, celui de Tartuffe dont le mot célèbre, "Après tout je ne suis pas un ange", donne ici à penser que Tartuffe n'est pas nécessairement dupe de son personnage.

 

Quant à celui d'Orgon, Didier Sandre lui donne une élégance et un charme qu'on ne lui connaissait pas, ce qui rend d'autant plus pathétique son égarement.

 

4 / Les décors et les lumières accentuent, fort habilement, l'impression de modernité. Je me suis curieusement demandé, à un moment, si on n'assistait pas à une pièce de Feydeau ou de Guitry, saisis par la métaphysique...

 

Points faibles

Les jeunes comédiens en font, sans doute, un peu trop dans la caricature.

 

En deux mots (qui seront assez longs...)

 

1/ Une suggestion : profitez de cette excellente version de "Tartuffe" pour approfondir votre perception de tout ce qu'il y a de Montaigne chez  Molière, et qui est exprimé dans cette pièce par deux personnages.

 

Celui de Dorine, la suivante, témoin de la sagesse populaire, et incarnée avec éclat par Cécile Brune.

 

Celui de Cléante, le beau-frère d'Orgon, témoin de la sagesse d'une élite libérale, et incarné avec beaucoup de finesse par Serge Bagdassarian.

 

Vous verrez: derrière le rire, les pièces de Molière sont de vrais livres de sagesse.

 

2/ Ce qui m'étonne toujours, c'est de constater à quel point le théâtre est une alchimie délicate et aléatoire, où les auteurs sont à la merci de ceux qui cherchent à les servir, metteurs en scènes, acteurs etc...

 

Ainsi, comment penser que c'est ce même texte de "Tartuffe" qui permet à cette mise en scène de Galin Stoev de nous tirer vers le haut, avec une sensation d'humanité et de modernité confondante, et qui nous a valu, il y a deux ans, au Théâtre de Paris, la calamiteuse mise en scène de Marion Bierry, réduisant Molière à un théâtre mécanique et anémié, avec un Patrick Chesnay-Tartuffe peu motivé, plus spectateur fatigué de lui-même qu'acteur et dont on aurait dit qu'il était vraiment las de tricher de la sorte.

 

Magie du théâtre, pour le meilleur et pour le pire...

 

Recommandation

ExcellentExcellent
 
 

Informations

"Tartuffe", de Molière. Mise en scène : Galin Stoev, avec Claude Mathieu, Celine Brune, Michel Vuillermoz, Elsa Lepoivre, Serge Bagdassarian, Didier Sandre. Comédie Française, salle Richelieu, Place Colette, Paris 1°. Jusqu'au 17 février 2015. Réservation : 0825101680 www.comedie-francaise.fr.
 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires