En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

05.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 13 heures 29 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 14 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 15 heures 31 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 17 heures 2 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 18 heures 26 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 21 heures 4 sec
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 21 heures 48 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 23 heures 9 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 23 heures 33 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 13 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 15 heures 9 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 16 heures 33 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 17 heures 50 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 20 heures 49 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 22 heures 32 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 23 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 23 heures 37 min
© Reuters
La grande Mosquée d'Alep ravagée par les pillages.
© Reuters
La grande Mosquée d'Alep ravagée par les pillages.
Alerte rouge

Les Monuments Men en Syrie : une brigade d’archéologues au secours du patrimoine menacé par la guerre

Publié le 22 septembre 2014
Des six sites syriens classés patrimoine mondial de l’Unesco, la guerre civile n'en aura épargné aucun. Aujourd'hui, de nombreuses associations se mobilisent pour protéger les derniers trésors archéologiques du pays des bombes et des pillards.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des six sites syriens classés patrimoine mondial de l’Unesco, la guerre civile n'en aura épargné aucun. Aujourd'hui, de nombreuses associations se mobilisent pour protéger les derniers trésors archéologiques du pays des bombes et des pillards.

Le patrimoine archéologique de la Syrie est l'un des plus riches au monde. Grecs, Romains, Byzantins, Sassanides,  Perses,  Arabes, Omeyyades, croisés, Ottomans... tous ont laissé une trace de leur passage dans ce pays. Mais les combats qui opposent les milices du président Bachar al-Assad aux rebelles depuis 2011 ont conduit à la destruction et au pillage de nombreux sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco. Le dernière victime en date : le site archéologique de Doura-Europos. En juin, le département d'Etat des Etats-Unis a diffusé des images satellites montrant l'ampleur de la dévastation. Aujourd'hui, archéologues et activistes luttent au mieux pour préserver ce qui reste encore de l'Histoire de la Syrie. Ils apprennent notamment aux locaux à sauver les collections des musées et les sites historiques des ravages de la guerre. Tant bien que mal.

Ci-dessous le site de Doura Europa en 2012 puis en 2014, après les pillages 

Des organisations comme l'University of Pennsylvania's Cultural Heritage Center, l'International Council on Monuments and Sites (ICOMOS) ou Heritage for Peace, un réseau de volontaires et d'activistes base en Espagne, organisent des ateliers pour entraîner les archéologues syriens, les conservateurs et les activistes aux "premiers secours pour les objets et les sites". Selon, les archéologues, il faut absolument préserver le passé de la Syrie pour attirer les touristes quand le pays aura récupéré de la guerre civile. Car avant 2011, le tourisme culturel représentait une part importante de l'économie du pays.

Récemment, des conservateurs et des experts en restaurations ont organisé un atelier en Turquie, près de la frontière syrienne. Ils ont enseigné aux Syriens des techniques de conservations d'urgence comme par exemple emballer les mosaïques et céramiques dans du Tyvek, un matériau synthétique non-tissé fabriqué à partir de fibres de polyéthylène, avant de les enterrer et de les recouvrir de sable.

Si le site archéologique de Doura Europos,sud-est de Deir Ez-Zor, est particulièrement abimé, il est loin d'être le seul. La Syrie compte six sites classés sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco : les vieilles villes de Damas, d’Alep et de Bosra, le site de Palmyre, le krak des Chevaliers et la forteresse de Saladin ainsi que les villages antiques du nord. La guerre civile n'en aura pas épargné un seul. 

Ci-dessous, des syriens manifestent contre le régime de Bachar al-Assad dans les ruines de Palmyre

A la mi-janvier, à Raqqa, des djihadistes de l'Etat islamique ont détruit à coup de bulldozer un mausolée soufi à l’intérieur de la cour de la mosquée abbasside Al-Mansour et une mosaïque byzantine. À Damas, le 19 novembre 2013, un obus a détruit une partie de la mosaïque située au-dessus de la grande porte de la mosquée des Omeyyades. Egalement en 2013, l'armée de l'air syrienne a bombardé le krak des Chevaliers, une forteresse du XIIIe siècle aujourd'hui occupée par les rebelles.

À Alep, les incendies et les violents combats entre les loyalistes et les forces rebelles ont détruit le souk Al-Madina. Le minaret de la mosquée des Omeyyades a fini par s’effondrer en avril dernier. Les musées ne sont pas plus épargnés. L'année dernière, le musée de Maarra al Numan, situé dans la province d'Idlib, qui hébergeait des collections de mosaïques datant des ères Chrétienne et Byzantine, a subi plusieurs bombardements et raids de l'Etat islamique et des rebelles d'Al Nusra.

Les images satellites de Doura Europos et d'autres sites du genre suggèrent que les pillards sont loin d'être des amateurs. "Il doit y avoir des douzaines de personnes impliquées et ils ont sans-doute trouvé des choses qui les encouragent à creuser sans relâche", imagine John Russel consultant au département d'Etat américain qui aide les pays à protéger leurs trésors archéologiques. "C'est assez spectaculaire de creuser sous une ville entière (Doura Europos nldr)".  "Piller est une opportunité de travail provoquée par la guerre", déclare Salam al Kuntar, un archéologue syrien qui a fui le pays en 2012. "Mais cela prend du temps d'établir des réseaux et de comprendre les contextes locaux".

En Irak, le pillage post-invasion avait rempli le marché noir de tablettes d'argiles babyloniennes et sumériennes, attirant l'attention des autorités internationales. Mais les pillards syriens, eux, semblent surtout s'intéresser à des sites romains ou de la Grèce antique. "Les objets classiques sont plus faciles à voler, parce que des figurines romaines pourraient venir de n'importe où", explique Salam al Kuntar. "Les tablettes sont un marché plus difficile à cause d'Interpol".

Pour aider les autorités internationales comme Interpol à tracer des artefacts acquis illégalement, le Département d'Etat Américain a remis 600 000 dollars à The American Schools of Oriental Research. Le but étant de fournir une documentation complète des collections de musées syriens et des sites culturels. Ce catalogue devrait aider les agents de la douane et autres officiels à repérer les objets pillés et à appréhender les coupables.

De son côté, l'Unesco travaille à instaurer un observatoire du patrimoine syrien. Avec le soutien du ministère français des affaires étrangères, un comité a été formé pour coordonner la réalisation d’une carte archéologique de la Syrie avec la participation de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM, Lyon), du CNRS, de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo), de l’université britannique de Durham, de l’Institut archéologique allemand et du Musée d’art islamique de Berlin.

Nombre des sites aujourd'hui détruits en Syrie étaient les symboles d'un pays autrefois diversifié et tolérant. Avant sa récente destruction, Doura Europos en était l'exemple parfait, selon Simon James, archéologue à l'Université de Leicester. "Doura semble avoir été un lieu multiculturel, multi religieux et tolérant. Les Chrétiens, les Juifs et ce que nous pourrons appeler les Païens vivaient tous ensemble ". 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires