En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Le groupe U2 et son leader Bono.
U2 déchu ?
Apple a-t-il fini par avoir la peau de la coolitude de U2 ?
Publié le 12 septembre 2014
Le groupe U2 semble décevoir en ce moment. Bien qu'offert à près de 500 millions d'utilisateurs d'iTunes - comme annoncé lors de la keynote 2014 d'Apple -, son dernier album a reçu de cinglantes critiques, tandis que les valeurs du groupe auraient disparu.
Michel Bampély est doctorant en sociologie de la culture à l'EHESS. Ses recherches portent sur les pratiques artistiques et les industries culturelles. Après avoir collaboré avec des maisons de disques comme Universal, Sony ou EMI, il dirige...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Bampély
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Bampély est doctorant en sociologie de la culture à l'EHESS. Ses recherches portent sur les pratiques artistiques et les industries culturelles. Après avoir collaboré avec des maisons de disques comme Universal, Sony ou EMI, il dirige...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le groupe U2 semble décevoir en ce moment. Bien qu'offert à près de 500 millions d'utilisateurs d'iTunes - comme annoncé lors de la keynote 2014 d'Apple -, son dernier album a reçu de cinglantes critiques, tandis que les valeurs du groupe auraient disparu.

Atlantico : Habitué à être l'une des premières annonces aux keynotes d'Apple, sa conférence annuelle, le groupe U2 a cette année été annoncé en 4ème position, avec un album entièrement gratuit pour 500 millions d'abonnés iTunes pendant un mois. U2 aurait-il perdu de son aura ? 

Michel Bampely : Il est encore trop tót pour se prononcer sur l'aura du groupe U2 et savoir s'il a perdu de son influence auprès du public et des critiques. A l'ère du développement des techniques de communication et de l'information, les médias ont trop souvent tendance à juger dans l'immédiateté les retombées d'un projet artistique. Or U2 est un groupe de rock irlandais créé en 1976 dont la musique a traversé plusieurs décennies.
 
Si la stratégie marketing de ce nouvel opus livré gratuitement sur iTunes n'est pas payante, cela ne doit pas pour autant remettre en cause l'incroyable parcours du groupe et de son leader Bono. L'album, il faut  tout d'abord l'écouter puis attendre les retombées au moment de la tournée pour réellement savoir si le public lui est resté fidèle ou non. 
 

Peut-on pour autant dire que le groupe a vendu son âme au profit du marketing ? Comment expliquer cette stratégie marketing ?

Chaque groupe de musique distribué par une multinationale possède une stratégie marketing qui lui est propre afin de conquérir et fidéliser un public. C'est la musique, l'image et les valeurs marketing qui permettent d'attirer les consommateurs. En revanche, lorsque l'opération de communication est trop visible et que celle-ci prend le dessus sur la musique, on est en droit de douter de l'authenticité des artistes. Bono est également connu grâce à ses engagements pour des causes humanitaires et en faveur de la paix entre les peuples. Ce partenariat avec Apple, dont la société cherche à réaliser un maximum de profits, brouille l'image du chanteur engagé. 
 
Apple est mondialement reconnu pour ses qualités d'innovation et sa capacité à se renouveler pour sans cesse s'adapter au marché. L'opération marketing avait pour objectif d'étendre la notoriété du groupe en rendant accessible leur musique aux 500 000 000 d'abonnés d'iTunes. Ce partenariat permettait à de nouvelles générations qui n'ont pas connu l'âge d'or de U2 de redécouvrir le groupe. En contrepartie, les valeurs humanistes de Bono bénéficiaient à l'image de la multinationale qui souhaite étendre sa domination sur la musique numérique. L'accord financier passé entre les deux entités reste à ce jour inconnu du grand public et ce mystère peut en effet desservir la réputation du groupe de rock. Enfin, cette opération a frustré le public de U2 de la primeur du nouvel album contrairement à Beyoncé qui s'adressait directement à ses fans sur iTunes. 
 

L'idée d'un partenariat entre une marque et un groupe est loin d'être nouvelle. Beyonce par exemple a sorti une trentaine de chansons accompagnées de leur clip via iTunes, tandis que Jay-Z offrait son album au premier million de personnes achetant un Samsung Galaxy. Comment expliquer leur succès ? Qu'y a-t-il de différent comparé à U2 ?

Les rappeurs américains ont toujours véhiculé des valeurs de prospérité dans leurs paroles et leurs clips. Cette identité culturelle est propre au rap et aux courants musicaux qui lui sont proches. Les acteurs de la musique rap comme Jay Z ou Dr Dre sont issus de la rue et l'accession aux richesses matérielles est plutôt bien perçue. Les partenariats affichés avec de grandes multinationales n'entrent pas en contradiction avec la culture du rap game. Si Jay Z et Beyoncé ont rencontré le succès en s'associant à de grandes marques, c'est tout simplement parce qu'ils communiquent sur les mêmes valeurs.
 

Par ailleurs, l'album gratuit annoncé lors de la keynote a été très mal accueilli par le public et les critiques. U2 a-t-il également perdu son talent musical ? 

Le mauvais accueil du public et des médias pour l'album gratuit de U2 est davantage lié au problème de communication qu'à la qualité du disque qui n'est pas surprenant mais pas mauvais en soi. Le groupe n'a pas perdu son talent mais peine à se renouveler face à la concurrence des nouveaux groupes venus du monde entier. 
 

Peut-on pour autant dire que le groupe est devenu has been ? 

U2 restera un groupe culte et son répertoire musical continuera à être exploité comme c'est le cas des Beatles, des Pink Floyd ou Michael Jackson. 
 
La culture des années 60, 70, 80 et 90 est redevenue très tendance après avoir été considérée comme has been. En musique, chaque génération se nourrit des précédentes dans un sempiternel recommencement. Les nouvelles générations doivent également chasser les anciennes pour s'affirmer. Si U2 entre dans la catégorie des "groupes démodés" alors ils laisseront le champ libre à d'autres artistes plus jeunes qui s'inspireront de leur musique et de leur message. 
 

A quel avenir peut-on s'attendre pour eux ?

U2 pourrait pourrait revenir avec un nouvel album tout en conservant les valeurs fondamentales qui on fait leur succès et leur crédibilité. Autrement, ils seront considérés comme des monuments du rock et le public se déplacera en concert pour entendre les chansons de leur gloire passée comme les Rolling Stones. Une chose est certaine, un "bad buzz" causé par une opération marketing manquée ne peut déconstruire une carrière musicale båtie sur la durée.
 
U2 possède à mon sens les ressources intellectuelles et artistiques nécessaires pour faire taire les controverses liées à la sorte de leur nouvel album.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
02.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
06.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires