En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

07.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 6 min 37 sec
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 52 min 43 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 1 heure 39 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 13 heures 32 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 19 heures 19 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 20 heures 9 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 20 heures 53 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 21 heures 22 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 22 heures 13 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 22 heures 47 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 23 min 50 sec
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 1 heure 17 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 1 heure 51 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 18 heures 35 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 19 heures 31 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 20 heures 47 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 21 heures 4 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 21 heures 53 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 22 heures 42 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 23 heures 17 sec
© Reuters
Deux frappes aériennes successives auraient été effectuées récemment par les Emirats Arabes Unis contre les islamistes en Libye.
© Reuters
Deux frappes aériennes successives auraient été effectuées récemment par les Emirats Arabes Unis contre les islamistes en Libye.
Double jeu

Chaos libyen et schizophrénie occidentale : ce que change l’offensive des Emirats arabes unis et de l’Egypte qui dérange tant les Etats-Unis

Publié le 29 août 2014
Alors que l'allergie de Barack Obama vis-à-vis d'une intervention militaire en Libye se fait sentir, la prise d'initiative de l'allié émirien aurait logiquement dû être soutenue par le bloc Otan. C'était sans compter sur le rapport bipolaire des Américains sur la région, qui souhaitent à la fois conserver leur main mise, tout en intervenant le moins possible.
Frédéric Encel Docteur HDR en géopolitique de l'Université Paris 8, maître de conférences à Sciences-Po Paris et à la Paris School of Business, fondateur et animateur des Rencontres internationales géopolitiques de Trouville. A paraître à la rentrée...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Conesa est agrégé d’Histoire, énarque. Il a longtemps été haut fonctionnaire au ministère de la Défense. Il est l’auteur de nombreux articles dans le Monde diplomatique et de livres.Parmi ses ouvrages publiés récemment, La Fabrication de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Encel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Encel Docteur HDR en géopolitique de l'Université Paris 8, maître de conférences à Sciences-Po Paris et à la Paris School of Business, fondateur et animateur des Rencontres internationales géopolitiques de Trouville. A paraître à la rentrée...
Voir la bio
Pierre Conesa
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Conesa est agrégé d’Histoire, énarque. Il a longtemps été haut fonctionnaire au ministère de la Défense. Il est l’auteur de nombreux articles dans le Monde diplomatique et de livres.Parmi ses ouvrages publiés récemment, La Fabrication de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que l'allergie de Barack Obama vis-à-vis d'une intervention militaire en Libye se fait sentir, la prise d'initiative de l'allié émirien aurait logiquement dû être soutenue par le bloc Otan. C'était sans compter sur le rapport bipolaire des Américains sur la région, qui souhaitent à la fois conserver leur main mise, tout en intervenant le moins possible.

Atlantico : Selon une information parue dans le New York Times, deux frappes aériennes successives auraient été effectuées récemment par les Emirats Arabes Unis contre les islamistes en Libye. En réaction à cette nouvelle, les américains ont dénoncé ces attaques, en appelant à ne pas provoquer "d'interférences". Comment expliquer la réaction du bloc occidental, mené par les Américains ? Que craignent-ils concrètement ?

Frédéric Encel : D'abord ce ne sont que les Etats-Unis et non tout l'Occident qui a protesté. Ensuite, un puissant protecteur n'aime généralement pas que son protégé prenne des initiatives trop hardies dans une zone sensible. Enfin et surtout sur le fond de l'affaire, Obama a clairement renoncé depuis au moins quatre années à toute initiative militaire d'envergure ; il se le refuse à lui-même, et l'accepte donc mal de ses alliés. Qu'on se souvienne du soutien tiède et exclusivement logistique consenti par Washington aux Franco-Britanniques contre (déjà) la Libye de Kadhafi en 2011, puis à la France seule au Mali en 2013, et surtout du refus d'Obama de frapper Damas cette même année, alors que sa "ligne rouge" avait pourtant été franchie par Assad...

Pierre Conesa : Je ne comprends absolument pas la réaction des Occidentaux. Les interventions américaines en Irak, otanienne en Afghanistan et britannico-française en Lybie - toutes catastrophiques- devraient inciter au mutisme et à la prudence. Pour la première fois un pays arabe (qui plus est très proche des Occidentaux) tente d'interférer dans une crise d'un pays arabe, on devrait s'en féliciter. Je pense que les chancelleries occidentales ne se sont pas encore rendu compte que le monde multipolaire existait. C'est le syndrome de Pu Yi, le dernier empereur de Chine qui vivant dans la Cité interdite, ne savait pas que l'Empire avait été renversé par la Révolution et continuait à vivre en Empereur entouré par ses eunuques.

Alors qu'Obama fait preuve de frilosité à l'idée de s'engager dans la résolution militaire du conflit, cette intervention ne pourrait-elle pas au contraire les arranger ?

Frédéric Encel : En Irak, les chasseurs bombardiers américains sont déjà à l'œuvre militairement, tandis que l'Arabie saoudite l'est diplomatiquement et financièrement, pour contrer l'Etat islamique. Pour les Emirats, micro-Etat pétrolier souhaitant exister dans le concert des nations, la lointaine Libye offre un intéressant théâtre d'opérations. Rappelons que le régime a créé un service militaire obligatoire, fait sans précédent ! Autant le Qatar - géographiquement et démographiquement encore plus minuscule - compte exister en jouant de sa capacité de nuisance pro-islamiste un peu partout, autant les Emirats utilisent les avions achetés à grands frais en Occident ! On ne prend jamais assez la mesure des rivalités qui se jouent entre princes du pétrole des micro-monarchies du Golfe...

Pierre Conesa : Oui, Obama aurait du encourager les pays arabes à gérer certaines de crises du monde arabe. Peut être craint-il que l'Arabie saoudite ne lui fasse les gros yeux comme on l'avait vu avec G W Bush qui oubliait ce pays dans les Axes du Mal après les attentats du 11 septembre où étaient impliqués 11 saoudiens sur 14 terroristes. Peut être criant-il que les Iraniens, les anciens Axes du Mal, n'interviennent sans lui demander son avis en Irak ? Peut être craint-il une réaction inattendue des Saoudiens ?

Pourquoi les frappes armées ont-elles eu lieu en Libye, et non en Irak ? A quel point cela pourrait-il témoigner de l'ambition des émiriens de s'imposer dans un conflit délaissé par les occidentaux ?

Pierre Conesa : L'Irak est un trop gros morceau pour les EAU. La crise irakienne peut avoir un effet de déstabilisation fort sur les Emirats (terrorisme, opposition saoudienne et qatarie...); D'autre part les Emiriens étaient intervenus aux côtés des Occidentaux lors du renversement de Kadhafi. Il y a une sorte de continuité au moins géopolitique. On peut s'étonner que d'autres pays arabes qui en ont les moyens en armes et en hommes n'interviennent pas directement dans la crise irakienne. L'Arabie saoudite est le premier client des l'industrie française depuis 20 ans. Tous les moyens sont sur place pour aider l'une ou l'autre des partes au conflit en Irak. Mais Riyad craint les effets en retour (crise interne de succession, attentats terroristes, crise religieuse, conflit avec l'Iran...) et préfère donc que ce soit les Occidentaux qui interviennent militairement. C'est un piège dans lequel les capitales occidentales sont en train d'aller avec entrain

Ces frappes aériennes seraient-elles enfin le prémice d'une intervention militaire contre les djihadistes de l'EIIL ?

Pierre Conesa : J'ai peur qu'il n'y ait d'autre stratégie que les rivalités entre pays du Golfe. On l'a vu en Egypte où l'Arabie saoudite a soutenu les coups d'Etat militaire contre les Frères musulmans parce que ceux ci avaient soutenu Saddam Hussein lors de la Guerre du Golfe et aussi pour contrer le Qatar. Les Saoudiens se veulent les seuls maitres à penser de la péninsule. Ne pas oublier que lors de la constitution de la Fédération des Emirats arabes unis, Riyad avait tout fait pour que le Qatar ne réponde pas favorablement au projet lancé par Cheikh Zaiyed de Abou  Dhabi et reste indépendant. D'autres crises de rivalité vont probablement éclater.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

07.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires