En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

02.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

03.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

04.

Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

07.

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

05.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

06.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

04.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

05.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

ça vient d'être publié
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : avec le Cassis Colosseum, la crème de cassis trouve sa place au premier rang de la photo de classe

il y a 25 min 26 sec
décryptage > High-tech
Données personnelles

Pourquoi TikTok vous menace même si vous ne l’utilisez jamais

il y a 1 heure 45 sec
décryptage > Environnement
Politiques énergétiques

Dérèglement climatique : une nouvelle étude écarte le scénario du pire. Mais aussi le meilleur…

il y a 1 heure 44 min
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 12 heures 6 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 13 heures 38 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 15 heures 12 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 17 heures 44 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 20 heures 55 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 21 heures 39 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 23 heures 34 min
décryptage > Europe
Politique migratoire

Immigration illégale : traduire Matteo Salvini devant les tribunaux est-il vraiment une bonne idée ?

il y a 44 min 20 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

il y a 1 heure 27 min
décryptage > Société
IMG

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

il y a 2 heures 1 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 12 heures 58 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 14 heures 16 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 16 heures 30 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 18 heures 19 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 21 heures 13 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 23 heures 9 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 23 heures 49 min
© Allo ciné
Le film Lucy vient de franchir la barre des 2 millions de spectateurs
© Allo ciné
Le film Lucy vient de franchir la barre des 2 millions de spectateurs
Mais... pourquoi ?

2 millions d’entrées pour Lucy en une semaine : un succès (vraiment) hallucinant

Publié le 20 août 2014
Rapide et efficace, mais sans grande saveur : le dernier film de Luc Besson ne laisse pas un souvenir impérissable. Et pourtant, ça marche !
Laurence Lasserre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Lasserre est spécialiste de la communication publique et des medias.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rapide et efficace, mais sans grande saveur : le dernier film de Luc Besson ne laisse pas un souvenir impérissable. Et pourtant, ça marche !

Avec Lucy, un film d'été que l'on est plus ou moins obligé d'aller voir en raison de la météo parisienne et du matraquage publicitaire mondial dont il fait l'objet, Luc Besson nous livre un film que l'on pourrait qualifier de junk movie : comme au fast food, un truc à avaler vite fait parce quand c'est froid c'est vraiment pas bon, que l'on a un peu honte d'avoir consommé quand c'est fini, et qui vous laisse finalement un léger dégoût au creux de l’œsophage.

Le film commence quelque part en Asie (en fait à Taiwan, mais avec des Coréens). Une blonde, Lucy, est devant un hôtel en grande conversation avec un type horripilant qui porte des lunettes oranges et un faux Stetson. On apprend qu'elle est étudiante, qu'elle doit réviser mais qu'en dépit de ce statut et de ces résolutions, le type essaie de la convaincre de déposer une valise à la réception de l'hôtel (qui se trouve à 3 mètres derrière). Déjà, on se demande pourquoi il ne dépose pas la valise lui même. On comprend alors qu'il y a une embrouille car apparaissent des images subliminales de souris devant un piège à fromage, puis d'antilope poursuivie par des fauves. Une façon délicate de permettre à ceux qui ont la comprenette relativement lente de bien capter le drame qui se noue sous nos yeux.

Ensuite le gars énervant se fait tuer et Lucy se fait happer par une troupe d'asiatiques patibulaires ne parlant pas anglais, avec un traducteur qui lui explique en conf call qu'elle doit ouvrir la valise, laquelle contient des sachets de cristaux bleus. On suppute que Lucy est dans une situation sans issue, car le type qui lui aboie dessus en chinois est couvert du sang d'autres types dont on voit les pieds dépasser par la porte de la pièce d'à-coté. Bref, ces quelques indices nous confirment que ça sent grave le roussi pour Lucy, qui écarquille les yeux tant qu'elle peut.

Ensuite, on lui fourre un sachet dans l'abdomen, et elle doit prendre l'avion pour livrer la marchandise en Europe. Manque de pot, un asiatique énervé et tatoué lui donne un grand coup de pied dans le ventre, le sachet crève et le contenu se répand alors dans son corps, via les vaisseaux sanguins visualisés en 3D, et Lucy se met à faire la mouche au plafond.

Comme dans un jeu vidéo, elle vient de délocker un niveau d'aptitude et commence donc à flinguer tous les asiatiques hostiles avec une dextérité digne de sa grand-mère Nikita. Le décuplement de son intelligence et de ses capacités humaines se traduit notamment par le fait qu'elle peut allumer une tablette Samsung, un téléphone Samsung ou une télévision Samsung sans les toucher (le truc marche aussi avec l'électricité et la lecture rapide de données). Elle comprend aussi le chinois, ce qui lui permet immédiatement de mieux se repérer dans l'espace.

Elle profite de son forfait gratuit pour appeler sa mère dans une des scènes les plus pathétiques de toute l'histoire du cinéma, pendant qu'un chirurgien éberlué lui farfouille dans les entrailles, à la recherche de ce qui reste du sachet éventré de cristaux bleus.

Ensuite elle appelle Morgan Freeman qui se trouve par hasard rue de Castiglione à Paris, car il est invité à pérorer d'un air docte devant des étudiants au sujet d'hypothèses scientifiques sur le cerveau humain dont on sait par ailleurs qu'elles sont totalement erronées. Il a l'air triste de jouer ce rôle, mais s'y attèle avec un grande application et un professionnalisme qu'il convient de saluer.

Puis Lucy continue à faire joujou avec son cerveau qu'elle connecte désormais en permanence à l'infosphère. Elle hallucine psychédélique genre Lucy in the sky with (blue) diamonds. Elle appelle le cousin de Samy Naceri, qui est flic à Paris, pour récupérer sur les corps des autres mules dispersées dans toute l'Europe les doses de came dont elle a besoin.

Le policier s'acquitte convenablement de sa tâche et se place ensuite sous l'autorité hiérarchique directe de Lucy, qui entretemps a manqué de se désintégrer dans les toilettes du vol long courrier qui la conduit vers Paris. Elle colle quelques Coréens au plafond, casse un grand nombre de voitures de police, dégrade considérablement la rue de Rivoli et le Marché au Fleurs de l'Ile de la Cité, mais comme le sosie de Samy Naceri est flic et entièrement à son service, ce n'est pas grave.

Elle sniffe quelques doses de cristaux supplémentaires, elle est de plus en plus intelligente, et de ce fait son univers ressemble à un fond d'écran sous Windows XP avec visuels ringards genre ballet de lignes animé. Grâce à son cerveau en expansion, elle peut aussi aller d'Etretat à New York en 6 secondes, explorer tout wikipédia en un seul battement de cil, passer de Times Square aux dinosaures avec un arrêt chez les Indiens et un coucou à l'autre Lucy, celle d'avant les australopithèques. A cette occasion, elle emprunte à Michel-Ange le célèbre toucher de doigt de la Création d'Adam, ce qui donne une profondeur culturelle indéniable à cette œuvre cinématographique déjà illuminée d'une puissante philosophie humaniste.

Enfin, le dénouement approche. Lucy se transforme en bonbeck tentaculaire noir autopropulsé genre clone de Lady Gaga dans Born This Way et absorbe tous les ordinateurs de la Sorbonne devant des types en blouse blanche médusés. Pendant que le Méchant Coréen, totalement imperméable à cet immense bond en avant dans l'évolution de l'espèce humaine, ne pense qu'à la flinguer, car il est vraiment hyper énervé contre elle.

A la fin, Lucy se transforme en clé Usb (le truc d'avant le cloud, mais Besson n'a pas de Mac). Le Coréen est flingué par le cousin de Samy Naceri et Morgan Freeman arbore une mine aussi consternée et navrée que la nôtre. On sort de la séance légèrement gêné à l'idée de rencontrer un collègue de bureau, comme si on s'était livré à une activité dégradante sur laquelle il convient de jeter un voile pudique. Ce film, Lucy… je ne raconterai à personne que je l'ai vu.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 20/08/2014 - 22:34
A l' opposé ..
Très certainement , de la morbidité des films à messages Lacaniens des intellectuels , dans lesquels on s'e........ puissamment . Merci Mr Besson pour le divertissement .
Benvoyons
- 20/08/2014 - 16:31
Bon 2 pages pour qelque chose qui est pour toi nul et bien cela
n'est pas d'une grande qualité journalistique. Donc zéro pointé pour Lasserre. Mais je ne le dirai à personne!
gesim
- 20/08/2014 - 12:27
Cette apprentie blogueuse ne
Cette apprentie blogueuse ne doit pas être au-dessus de 3% !