En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions

07.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

05.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

06.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

ça vient d'être publié
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 3 heures 16 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 4 heures 12 min
pépite vidéo > Société
Minute choupi
Journée internationale du chat : dix choses que vous ne savez peut-être pas sur votre compagnon à quatre pattes
il y a 5 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Surface" d'Olivier Norek, quand la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 6 heures 37 min
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 10 heures 41 sec
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 10 heures 19 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 23 heures 47 min
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 3 heures 35 min
pépite vidéo > Media
Grand retour
Koh-Lanta : découvrez les portraits des 24 candidats de la nouvelle saison
il y a 4 heures 40 min
pépite vidéo > Environnement
Alerte rouge
Canicule : un immense morceau d'un glacier des Alpes menace de s’effondrer
il y a 6 heures 9 min
pépites > International
Drame
Inde : au moins 17 morts après la sortie de piste d'un avion qui s'est cassé en deux
il y a 7 heures 15 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 9 heures 36 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

il y a 9 heures 48 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 10 heures 6 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

il y a 10 heures 18 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 10 heures 19 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 jour 25 min
© Reuters
Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue.
© Reuters
Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue.
Les juges au pouvoir

Pourquoi la mise en examen de Nicolas Sarkozy était écrite depuis 20 ans, partie 2

Publié le 11 juillet 2014
L’inculpation le 14 septembre 1992 du trésorier du PS Henri Emmanuelli dans l’affaire Urba déclenche un tsunami politico-médiatique, qui monte d’un cran avec la mise en examen de l’ancien président Jacques Chirac. Celle de Nicolas Sarkozy, précédée d’une garde à vue souvent critiquée, prouve désormais que plus rien n’arrête les juges...
Gilles Gaetner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste à l’Express pendant 25 ans, après être passé par Les Echos et Le Point, Gilles Gaetner est un spécialiste des affaires politico-financières. Il a consacré un ouvrage remarqué au président de la République, Les 100 jours de Macron (Fauves ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’inculpation le 14 septembre 1992 du trésorier du PS Henri Emmanuelli dans l’affaire Urba déclenche un tsunami politico-médiatique, qui monte d’un cran avec la mise en examen de l’ancien président Jacques Chirac. Celle de Nicolas Sarkozy, précédée d’une garde à vue souvent critiquée, prouve désormais que plus rien n’arrête les juges...

Lire également : Pourquoi la mise en examen de Nicolas Sarkozy était écrite depuis 20 ans, partie 1

 

Les petites phrases assassines de Nicolas Sarkozy aux deux juges qui s’apprêtait à le mettre en examen

 

Pendant ces années 90, marquées par d’autres scandales qui touchent l’Elysée de François Mitterrand (Ecoutes téléphoniques de la fameuse cellule, affaire Pelat du nom d’un vieux compagnon du président soupçonné d’avoir commis un délit d’initié), l’opinion assiste à l’émergence de magistrats qui considèrent que les élus de la République ne sont plus intouchables, et qu’en cas de défaillance, ils doivent être punis. Le plus emblématique d’entre eux est évidemment Renaud Van Ruymbeke. Mais il y en a d’autres, comme Gilbert Thiel, qui sera le premier à incarcérer un édile, Jacques Gossot, maire RPR de Toul dans un dossier de fausses factures. Entre également en piste, chouchou des journalistes, Eva Joly, qui ferraillera sévèrement avec Bernard Tapie, Loïk Le Floch-Prigent, l’ex-patron d’Elf, sans oublier Roland Dumas contraint de démissionner de la présidence du conseil constitutionnel avant d’être relaxé dans le sulfureux dossier Elf… A ses côtés, Laurence Vichnievsky, reconvertie comme Eva Joly en politique, ou Philippe Courroye, le tombeur de Michel Noir et d’Alain Carignon, l’ex-maire de Grenoble. Et l’on pourrait citer Charles Duchaine, successivement juge d’instruction à Monaco, Bastia et aujourd’hui Marseille, qui non sans courage, déjouera bien des pièges tendus par certains de ses mis en examen.

Bref, de 1990 au début des années 2000, les juges, à l’instar de leur célèbre collègue italien Antonio Di Pietro mènent une opération Mani pulite sous l’œil effaré du pouvoir en place. Pourtant, à partir de l’an 2000, l’étoile de nos "chevaliers blancs" pâlit. En feraient-ils trop ? Un gouvernement des juges est-il en train d’émerger dans notre pays ? La question apparait pertinente quand on voit un juge comme Eric Halphen, manquer de prudence lorsqu’il enquête sur Jacques Chirac. Ou quand des ministres comme Gérard Longuet et Dominique Strauss-Kahn sont contraints à la démission alors qu’ils ne sont que mis en examen… Or, le premier bénéficiera de quatre non-lieux tandis que le second sera relaxé dans le dossier de la Mnef. Inquiète d’un jeu de quilles qui tourne au jeu de massacre dans laquelle la presse joue un rôle majeur, la classe politique s’inquiète. Demain à qui le tour, se demande-t-elle ? Grâce à la loi sur la présomption d’innocence votée en 2000, l’atmosphère se détend… Pas pour longtemps. Avec la création du Pôle financier, installé dans les anciens locaux du Monde, les affaires croissent et embellissent grâce aux juges Armand Riberolles, Jean-Marie d’Huy, Henri Pons, Renaud Van Ruymbeke, Eva Joly et Laurence Vichnievsky… Sans oublier Edith Boizette qui instruira l’affaire Pelat et mettra en examen l’ami de François Mitterrand.

 

Galopent les ans. Le juge d’instruction a conquis son indépendance. Témoin, ce coup de tonnerre, lorsque Xavière Siméoni met en examen, le 21 novembre 2007 Jacques Chirac, ancien président de la République pour détournement de fonds publics. En décembre 2009, c’est un juge de Nanterre, Jacques Gazeaux, qui récidive, mais cette fois pour prise illégale d’intérêts. Ces mises en examen seront prises dans la plus totale discrétion, les journalistes étant informés au dernier moment. Cinq ans plus tard, Nicolas Sarkozy, jugeant aussi scandaleux qu’inutile son placement en garde à vue – analyse partagée par de nombreux juges d’instruction du Pôle financier – optera pour une autre stratégie, celle de la dramatisation en prenant à témoin l’opinion, via une interview accordée à TF1 et à Europe n°1, quelques heures après sa triple mise en examen le 2 juillet.

 

L’ancien chef de l’Etat, ce n’est un secret pour personne, n’éprouve guère d’affection pour les magistrats. François Mitterrand, pas davantage. Jacques Chirac, également… La différence, c’est que Nicolas Sarkozy ne se prive pas de les critiquer haut et fort. Renaud Van Ruymbeke ne dira pas le contraire, lui qui se fera tancer lors de son instruction de l’affaire Clearstream. Depuis trente ans, la tension ne cesse de monter entre politiques et magistrats. Eric Halphen s’en souvient bien lui qui eut droit à une tentative sévère de déstabilisation alors qu’il instruisait l’affaire des HLM de la Ville de Paris. Cette tension risque d’atteindre le paroxysme, si dans quelques mois ou même avant, la Cour de cassation taille des croupières à l’instruction des juges Patricia Simon et Claire Thépaut. En annulant les écoutes téléphoniques sur lesquelles repose la mise en cause de l’ancien président. Peut-être est-il temps d’organiser des Etats généraux de la Justice pour répondre – et trouver des solutions- à ces questions essentielles : faut-il revoir le rôle du juge d’instruction, "l’homme le plus puissant de France", selon l’expression de Balzac ? Faut-il abandonner la procédure inquisitoire au profit d’une procédure accusatoire de type anglo-saxon en transformant le juge d’instruction en juge de l’enquête ? Comment faire pour que les Parquets soient indépendants du pouvoir politique ? Faut-il revoir la formation des magistrats ? Faut-il revoir le concept de garde à vue, pourtant amélioré en raison des exigences européennes ? La réponse à ces questions est urgente afin que se forme – reforme ? – un consensus entre tous les élus de la nation et le monde judiciaire. En effet, comme l’a dit le président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, "quand des responsables politiques commencent, à droite et à gauche, à s’en prendre aux juges, c’est un des fondements du vivre ensemble, de la République qui est atteint."

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jmpbea
- 09/07/2014 - 20:58
Grace a Taubira, les criminels se frottent les mains....
Quand les juges épinglent au mur les photos des gens qu'ils exècrent....la république est en danger Monsieur Debré...
cpamoi
- 09/07/2014 - 09:55
La justice n'effraie-t-elle que les honnêtes gens ?
Une machine à broyer. Les innocents y passent. Combien ont fait de la prison préventive pour rien ? Prison qui signifie perte de son emploi, de sa vie sociale, opprobre jetée sur sa famille, si famille il reste... Les criminels, en revanche, s'en accommodent fort bien. Quand ils n'en tirent pas un titre de gloire, comme dans les banlieues, ils en profitent pour garnir leur carnet d'adresses. La justice, au fond, ne fait peur qu'aux gens honnêtes.