En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

06.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

07.

Nous aurons la Chine de nos mérites

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

01.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

02.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Paris : attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 3 min 52 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 46 min 4 sec
décryptage > Politique
Résultats

Sénatoriales : rien ne bouge vraiment (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron)

il y a 52 min 3 sec
décryptage > Terrorisme
LE BLOC-POL DE LAURENCE SAILLIET

Terrorisme : la coupable inertie d’Emmanuel Macron

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un budget 2021 déformé par le Covid et qui n’ose pas prévoir un emprunt national, mais ça va venir

il y a 1 heure 27 min
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 18 heures 1 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 19 heures 21 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 22 heures 58 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 23 heures 16 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 19 min 38 sec
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 50 min 8 sec
pépites > Politique
Election
La droite conserve la majorité au Sénat
il y a 55 min 18 sec
Presse
Une trentaine de kiosques à journaux cambriolés à Paris
il y a 1 heure 25 min
décryptage > High-tech
Espionnage

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

il y a 1 heure 44 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 18 heures 48 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 19 heures 58 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 21 heures 32 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 23 heures 8 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 23 heures 23 min
© Reuters
© Reuters
37° à Strasbourg

De l’exception à la règle : faut-il se résoudre à connaître chaque été des épisodes caniculaires ?

Publié le 10 juin 2014
Le gouvernement a récemment déclenché le dispositif info-canicule face au retour des grandes chaleurs. Un acte qui ancre encore un peu plus dans les esprits le possible retour de la grande canicule de 2003.
Frédéric Decker
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Météorologue - Climatologue à MeteoNews et Lameteo.org
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement a récemment déclenché le dispositif info-canicule face au retour des grandes chaleurs. Un acte qui ancre encore un peu plus dans les esprits le possible retour de la grande canicule de 2003.

Atlantico : 11 ans après la canicule de 2003, les Français s’inquiètent pratiquement chaque année de voir un nouvel épisode de ce type ressurgir avec les chaleurs d'été. Qu'avons-nous appris sur ce phénomène depuis les évènements de 2003 ?

Frédéric Decker : La canicule d'août 2003, qui avait duré 2 semaines avec plus de 35 degrés tous les jours sur pratiquement tout le pays et des pointes à 44 degrés dans le sud (Gard notamment), était et est encore un fait météorologique inédit. Les relevés météo les plus anciens et les archives indiquent qu'il n'y a pas d'équivalent sur les 500 dernières années, voire depuis près de 1.000 ans (à prendre avec précautions toutefois étant donné le manque de données et d'informations fiables à l'époque).

La canicule de 1976 (de fin juin à début juillet) avait duré aussi longtemps voire un peu plus (une quinzaine de jours), mais un cran en-dessous de 2003 en terme de pics de chaleur.

Les grandes canicules (2003, 1976, 1947...) ont une durée-retour de 20 à 25 ans environ. Le réchauffement actuel peut faire craindre une recrudescence de ce type d’évènements météo, mais ce n'est pas certain.

La canicule de 2003 a permis de mieux prendre en compte ce phénomène en terme de vigilance (la vigilance canicule n'existait pas avant cette date). Il faut malheureusement parfois des phénomènes extrêmes pour déclencher de nouvelles procédures. La bonne nouvelle, c'est que météorologues et pouvoirs publics sont désormais près pour appréhender les futures canicules, notamment pour la prévention et l'organisation des secours.

Ou faut-il se trouver en France pour se protéger aux mieux de la canicule ? Quels seront les régions les moins touchées par ce phénomène ?

Comme souvent quand il fait très chaud et comme en 2003 d'ailleurs, les franges littorales sont moins exposées, y compris la frange littorale de la Méditerranée. L'effet marin et les brises marines modèrent les écarts de températures, qui grimpent moins haut les après-midis notamment. L'idéal sera de se situer près des côtes de la Manche où le mercure s'envolera moins qu'ailleurs, ou bien en montagne, assez haut, pour profiter des nuits fraîches. L'ouest en général retrouvera des températures beaucoup plus respirables dès mercredi, après une vague orageuse.

Qui sont les plus fragiles ? Où risque-t-on d’en souffrir le plus ?

On l'a vu en 2003, les personnes âgées sont la catégorie de la population la plus fragile face à la canicule. Les nourrissons, les personnes très malades et les cardiaques notamment sont également exposés à des complications face aux fortes températures (essoufflement, déshydratation importante etc...).

Nous serons souvent un peu à la limite des seuils de canicule, mais quelques personnes risquent déjà d'en souffrir. Les conditions seront plus difficiles dans les grandes villes (Paris, Toulouse, Bordeaux...) où l'air circule moins bien, où les surface bétonnées et goudronnées conservent la chaleur, même la nuit. Si on le peut, il vaut mieux fuir quelques jours vers les campagnes, forcément plus fraîches.

Comment y échapper lorsqu’on habite en ville dans un immeuble ?

En passant par exemple du temps dans un parc bien ombragé, ou dans des espaces climatisés (grandes surfaces, cinémas...). Si on ne peut pas sortir aux heures les plus fraîches (matin et soir), il faut fermer volets et fenêtres le jour et les ouvrir la nuit. Sans climatisation, on peut disposer une serviette mouillée devant un ventilateur : l'évaporation occasionnera un rafraîchissement de l'air de la pièce.

Le dispositif d’alerte canicule a «largement progressé» depuis dix ans et est aujourd’hui «éprouvé», a estimé vendredi Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées.  Dix ans après la canicule qui avait causé en août 2003 la mort de 15 000 personnes en France, sommes-nous vraiment mieux préparés à affronter la canicule ?

La canicule de 2003 nous a appris que ce phénomène silencieux pouvait être terriblement meurtrier. Il s'agit même du bilan le plus lourd en termes de phénomène météorologique en France. Nous, météorologues, avons dû apprendre à mieux prévenir le phénomène. Car si la canicule 2003 avait été parfaitement prévue, les systèmes de vigilances ne la prenaient pas encore en compte et l'information est mal passée, en plein cœur de l'été, pendant les vacances de nombreux français.

Les vigilances météo liées aux services gouvernementaux, aux services de secours, médicaux etc... permettent de mieux anticiper les retombées des phénomènes sur la population. Et donc de mieux s'organiser à présent en renforçant les effectifs médicaux en prévision d'une canicule.

Quels conseils donneriez-vous pour se protéger de ce phénomène ?

Il existe plusieurs gestes simples : il est recommandé de boire de l'eau fréquemment et abondamment, même si vous ne ressentez pas la sensation de soif. Evitez de sortir durant les heures les plus chaudes (entre 12 et 18 heures) et maintenez votre logement au frais (volets et fenêtres fermés la journée, ouverts la nuit). Rafraîchissez-vous régulièrement (vaporisateurs, douches fraîches, piscine...). Si vous le pouvez, passez 2 à 3 heures par jour dans un endroit frais. Enfin, venez en aide aux personnes les plus fragiles (personnes âgées, nourrissons, malades) et demandez de l'aide auprès des services médicaux si besoin.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires