En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

07.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

05.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

ça vient d'être publié
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 19 min 1 sec
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 heure 50 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 3 heures 44 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 5 heures 27 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 7 heures 47 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 8 heures 36 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 9 heures 2 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 9 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 2 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 3 heures
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 1 heure 21 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 3 heures 19 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 4 heures 8 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 6 heures 3 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 8 heures 48 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 9 heures 15 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 2 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 3 heures
© Pixabay.com
"Peer Gynt" est une pièce sur la quête de soi.
© Pixabay.com
"Peer Gynt" est une pièce sur la quête de soi.
Atlanti-culture

"Peer Gynt" en version courte... et très réussie

Publié le 28 mai 2014
Le théâtre de la Tempête offre, avec l'irrésistible "Protée" et ce "Peer Gynt" , une saison de féerie, de rêve et de littérature théâtrale. On ne se lasse pas des grands textes.
Françoise Hamel pour Culture-tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Françoise Hamel est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le théâtre de la Tempête offre, avec l'irrésistible "Protée" et ce "Peer Gynt" , une saison de féerie, de rêve et de littérature théâtrale. On ne se lasse pas des grands textes.

Thème

"Peer Gynt", la pièce de la quête de soi, ne se résume pas à ses péripéties farfelues et irréelles. Ibsen ( 1828-1906) disait que c’était ce qu’il avait écrit de plus fou. Vivant alors en Italie, il fut comme rattrapé par les fantômes et les contes mythiques de sa Norvège natale, remplis de maléfices et de Trolls, ces créatures monstrueuses, assoiffées de mal et de tromperies.

L’auteur de "Une maison de poupée", "Hedda Gabler" ou "Le canard sauvage" n’en oublie pas pour autant la vive critique de la société et des comportements égoïstes. Son personnage, Peer, ne cherche pas à plaire. Au contraire, il se revendique désagréable, prétentieux, arriviste sans foi ni loi, "chargé comme un chameau du bien et du mal d’autrui".

Au début de la pièce, il vit misérablement avec une mère vociférante qui a l’air d’être sa fiançée, avec ses longs cheveux roux de sorcière ou de jolie poupée. Pour son fils, le Diable est en toutes les femmes. Il faut fuir.

Sa quête initiatique commence. Il quitte Solveig, la jeune fille idéale, qui l’aime, pour aller en enlever une autre le jour de ses noces. En pensée, il convoitera la fille du roi des Trolls et se verra obligé de l’épouser. Un petit Troll naîtra, ou un bouc. Peer fuit encore. A lui l’avenir. Il devient un armateur riche et pourquoi pas un prophète du désert couvert de beautés féminines ondulantes. Mais d’abandons en abandons, quand Peer rentra-t-il enfin au pays pour "entendre mugir le sapin"?

Points forts

1) La pièce qui normalement dure 7 heures est ici réduite à 2h10 sans que l’on soit frustré. Tout y est. Les interrogations sur le "comment vivre", "être soi-même","réussir ou rater"…ne sont pas appauvries.

2) La mise en scène de troupe réalisée par Christine Berg emporte le spectateur. Même si Peer ( Antoine Philippot) et sa mère ( Céline Chéenne) ressortent, tous les acteurs sont parfaits. Ils jouent plusieurs rôles et passent de l’homme à la femme sans qu’on y voie le museau d’un Troll. Le rythme et l’énergie ne les lâchent pas.

3) Le visuel. L’espace scénique et les costumes de Pierre-André Weitz , sur le fond noir d’un rond de cirque assez abstrait, sont d’une vraie beauté. C’est sombre et parfois pailleté . L’atmosphère féérique et effrayante de l’univers des Trolls saisit comme dans un cauchemar enfantin. Les ragondins géants ont des longues queues qui font peur.

La scène où Peer déflore la mariée volée est magnifique avec la tache rouge qui grandit peu à peu sur la robe blanche.

Points faibles

L’orchestre sur la scène, avec clavier et percussions, a beau être très bon, sa présence dérange un peu. Il appartient à un autre univers, contemporain et réaliste. Mais c’est une tendance actuelle au théâtre...

En deux mots ...

Le théâtre de la Tempête offre, avec l'irrésistible "Protée" et ce "Peer Gynt" , une saison de féerie, de rêve, de littérature théâtrale. On ne se lasse pas des grands textes.

Et si l’on ne revient pas de chez les Trolls, "soi-même" est peut-être le pays où l’on n’arrive jamais…..

Recommandation

Excellent Excellent

Information et réservation

Peer Gynt, de Henrik Ibsen. Mise en scène : Christine Berg, Théâtre de la Tempête (Cartoucherie de Vincennes), Route du Champ-de-Manoeuvre (Sortie 6 du métro Château de Vincennes puis navette gratuite) 75012 Paris. Tél. : 01 43 28 36 36 Jusqu’au 8 juin.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires