En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

04.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

05.

Les diplômes pour tous et sans examens ! C’est ce que réclame l’UNEF, syndicat résolument révolutionnaire

06.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

07.

Ces 5 maux français qui nous entravent face à la crise du Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

ça vient d'être publié
light > Culture
Emotion des fans
Le chanteur Christophe serait en réanimation à Brest
il y a 25 min 38 sec
pépite vidéo > International
Rêve de nombreux pays
Thaïlande : des distributeurs automatiques de masques ont été installés à Bangkok
il y a 1 heure 40 min
décryptage > Europe
Epicentre de l'épidémie

Une crise migratoire que cette crise sanitaire ne saurait nous faire oublier

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Politique
Principales leçons

En France, le virus tue. Et les Amateurs apprennent la communication…

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Santé
Contrefaçon

La crise du Coronavirus fait flamber la circulation de faux médicaments

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Economie
Or noir

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

il y a 5 heures 25 min
décryptage > France
Obstacles

Ces 5 maux français qui nous entravent face à la crise du Coronavirus

il y a 6 heures 28 min
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 7 heures 17 min
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 17 heures 21 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 18 heures 38 min
pépites > Défense
Alerte générale
Coronavirus : cinquante cas positifs ont été recensés à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle
il y a 1 heure 9 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Mademoiselle lève le doigt et quand la tortue se prépare à voyager : c’est l’actualité pascalement confinée des montres
il y a 2 heures 44 min
décryptage > Europe
Même sans corona-bonds

Réponse économique au Coronavirus : l’Europe avance plus qu’il n’y paraît

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Défense
Silence des armes après le déluge de feu ?

Le Coronavirus, candidat au prix Nobel de la Paix ?

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Education
Peut mieux faire

Les diplômes pour tous et sans examens ! C’est ce que réclame l’UNEF, syndicat résolument révolutionnaire

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Economie
Nouvelle étape dans la guerre commerciale ?

Dé-mondialisation passagère ou profonde ? Les entreprises américaines ont commencé à se désengager de Chine

il y a 6 heures 1 min
décryptage > Politique
Entretien

David Lisnard : "A Cannes, nous nous sommes très vite inspirés des exemples étrangers pour pallier les défaillances de la bureaucratie d’Etat"

il y a 6 heures 54 min
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 16 heures 45 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 17 heures 42 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 19 heures 13 min
© Flickr
© Flickr
L'impôt qui rapporte

La proposition big bang pour la justice sociale : avantages et inconvénients du LIBER, l’impôt négatif

Publié le 28 mai 2014
La France consacre 33% de son PIB au financement de son modèle social. Malgré cela, 38% des Français pensent que les dépenses sociales pourraient être mieux gérées et plus efficaces. Le think tank "Génération libre" propose de mettre en place un impôt négatif.
Gaspard Koenig a fondé en 2013 le think-tank libéral GenerationLibre. Il enseigne la philosophie à Sciences Po Paris. Il a travaillé précédemment au cabinet de Christine Lagarde à Bercy, et à la BERD à Londres. Il est l’auteur de romans et d’essais, et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaspard Koenig
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaspard Koenig a fondé en 2013 le think-tank libéral GenerationLibre. Il enseigne la philosophie à Sciences Po Paris. Il a travaillé précédemment au cabinet de Christine Lagarde à Bercy, et à la BERD à Londres. Il est l’auteur de romans et d’essais, et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France consacre 33% de son PIB au financement de son modèle social. Malgré cela, 38% des Français pensent que les dépenses sociales pourraient être mieux gérées et plus efficaces. Le think tank "Génération libre" propose de mettre en place un impôt négatif.

Atlantico : L'Etat consacre 33% du PIB au financement des dépenses sociales. Dans le même temps, près de 39% des Français se déclarent insatisfaits de son efficacité, et 38% souhaitent que notre modèle soit réformé, selon un sondage Opinion Way. D'après un autre sondage Ipsos pour d'Atlantico, les Français suggèrent que le traitement actuel de la justice sociale n'est pas efficace (voir ici). 13% d'entre-eux pensent que les socialistes, parti au pouvoir, échouent à la rétablir. Quels diagnostics faîtes-vous de ce modèle ?

Gaspard Koenig : Le paradoxe français est que, d’un côté, les dépenses sociales sont les plus élevées de tous les pays de l’OCDE (la moyenne étant à 22% du PIB) et que, de l’autre, chacun peut constater leur terrifiante inefficacité (par exemple, deux tiers de ceux éligibles au RSA ne le reçoivent pas). Pourquoi ? Côté aides, on a accumulé sans rime ni raison, au petit bonheur des calculs politiques, des centaines d’allocations qui forment un maquis illisible, créent des effets de seuil (en particulier autour du SMIC), infantilisent les citoyens transformés en mendiants permanents des Caisses diverses et variées, et génèrent des injustices criantes (ainsi, une famille aisée avec quatre enfants va toucher jusqu’à un SMIC mensuel d’aides à la famille, en combinant allocs et quotient familial). Côté taxes, qui peut lire une feuille de paie? Nous évaluons à 32% du salaire brut les impôts déguisés en cotisations sociales (l’exemple le plus frappant étant la CSG). Comment s’étonner qu’en France, selon un récent sondage, plus on est riche, plus on aime l’Etat ? Les grands gagnants de notre soi-disant “modèle social” sont les inactifs et les rentiers. Les grands perdants sont les actifs, les jeunes et les plus fragiles. 

>>> A lire également : Le sondage qui montre l'ampleur de la défaite de la gauche sur le terrain de la justice sociale

Vous avancez sur votre site Internet ainsi que dans le communiqué relatif à la conférence de ce mercredi 28 mai, qu'une nouvelle taxe indexée sur le revenu, et redistribuée aux plus pauvres, pourrait révolutionner la justice sociale en France. En quoi cette approche est-elle novatrice ?

L’essentiel n’est pas la taxe, mais le revenu universel distribué sous forme d'un crédit d’impôt fixe (ce que nous avons appelé : le LIBER), et financé par une flat tax au premier euro (la LIBERTAXE). Pour aller vite : on assure un vrai filet de sécurité (concept que je préfère à celui de “justice sociale”) et on supprime tout le reste. C’est une idée qui date des années 60 : mise au point par un libéral pur et dur, Milton Friedman, sous le nom d’ “impôt négatif” (negative income tax), et relayée en France par des économistes tels que Lionel Stoléru ou même des intellectuels comme Michel Foucault. Voici le fonctionnement : Le LIBER est calculé pour qu'un individu puisse subvenir à ses besoins fondamentaux dans une société donnée. Pour chacun d’entre nous, la simple soustraction du montant du LIBER (fixe et universel) à celui de la LIBERTAXE (proportionnelle aux revenus) aboutit automatiquement soit (pour les plus faibles revenus) à un "impôt négatif", somme versée en cash par la collectivité, soit (pour les plus hauts revenus) à un "impôt positif", contribution nette à la collectivité. Vous obtenez ainsi un système de redistribution parfaitement lisse et transparent, conçu non pas pour réduire les inégalités, mais pour lutter contre la pauvreté. 

Il s'agirait donc de remplacer à la fois la CSG, le RSA, la prime pour l'emploi, ainsi que de nombreuses allocations en une seule et même contribution/aide sociale. Outre la simplification administrative qu'elle procurerait, ainsi que les dérives issues des effets de seuil des mesures déjà en place, quels seraient ses avantages ? En quoi serait-elle plus efficace ?

Oui, et du côté des impôts, vous pouvez aisément enlever l’impôt sur le revenu, l’impôt sur la société, la CSG, etc. L’efficacité repose sur la responsabilisation : chacun est libre de dépenser comme il l’entend son LIBER (versé en cash) et d’effectuer ses propres arbitrages, sans aucun paternalisme ; le fait que sa survie soit assurée rend l’individu libre par rapport à son employeur… ou à sa famille ; ce serait la fin de tous ces formulaires humiliants qui vous rangent dans telle ou telle catégorie, puisque le LIBER est assuré à tous et payé uniquement en fonction des revenus ; enfin, suivant que l’on reçoit de l’impôt négatif ou que l’on paye de l’impôt positif, on comprend immédiatement si l’on est “débiteur” ou “créancier” de sa propre société, ce qui devrait avoir un certain impact moral et politique. Aujourd’hui, tout est flou, et chacun a l’impression que le voisin paye pour lui. Avec le LIBER, on est mis en face de ses responsabilités.

N'est-on pas en droit de craindre les dérives d'une telle mesure, qui ne semble pas encourager le travail au premier abord ?

C’est inexact. Par la combinaison LIBER / LIBERTAXE, mécaniquement, chaque euro gagné par le travail vous assure davantage de revenus au final ; autrement dit, les sommes touchées sous forme d’impôt négatif décroissent de manière parfaitement linéaire avec l’augmentation des revenus : finis les effets de seuil et autres trappes (à inactivité, à smicards…). C’est d’ailleurs une des qualités reconnues à l’impôt négatif par l’ensemble des économistes : inciter au travail! Par ailleurs, la somme minimum (le LIBER) n’est pas conçue comme permettant de vivre bien, mais tout juste de survivre. Du coup, la marginalité devient un choix. Finis, les SDF qui vous demandent “de l’argent pour manger” : on pourra leur répondre, “qu’avez-vous fait de votre LIBER?” Enfin, le LIBER permettrait précisément d’éviter les dérives des politiques qui promettent telle aide, en suppriment telle autre, en modulent une troisième, et rajoutent de temps en temps un impôt au gré des campagnes. Notre système pourrait être géré par une machine...

Selon un sondage Ifop exclusif pour Atlantico (voir ici), seuls 22% des français seraient aujourd'hui favorables à ce que l'Etat maintienne les taxes et les impôts pour financer la protection sociale. Comment votre proposition pourrait-elle trouver un écho auprès des français ?

Si c’est pour financer la protection sociale que l’on a actuellement, je me range parmi les 78% ! Le système que nous proposons a l’avantage d’être automatiquement à l’équilibre : le niveau de la LIBERTAXE s’ajuste mécaniquement pour permettre au LIBER de fonctionner. Selon nos calculs, cela reviendrait moins cher que l’empilage des mécanismes actuels! Sans compter la simplification administrative et l’élimination quasi totale des frais de gestion. Et cela correspond à un choix de société clair et précis : je paye pour que tout le monde (y compris moi-même) dispose d’un filet de sécurité qui lui permette, à tout moment, de reprendre son autonomie individuelle. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

04.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

05.

Les diplômes pour tous et sans examens ! C’est ce que réclame l’UNEF, syndicat résolument révolutionnaire

06.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

07.

Ces 5 maux français qui nous entravent face à la crise du Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 28/05/2014 - 15:49
Impot négatif
Corollaire du LIBER. G. Koenig semble raisonner juste. Mais à ma connaissance, aucun pays au monde ne le pratique sous une forme aussi simple à mettre en oeuvre, pourquoi?