En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 12 heures 10 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 12 heures 37 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 14 heures 5 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 15 heures 16 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 17 heures 7 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 18 heures 31 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 19 heures 45 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 20 heures 42 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 21 heures 43 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 29 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 12 heures 24 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 13 heures 34 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 14 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 16 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 17 heures 47 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 20 heures 28 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 21 heures 21 sec
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 21 heures 59 min
Choc des devises

La Chine à l'origine de la crise des dettes occidentales ?

Publié le 29 juillet 2011
La crise conjointe des finances publiques des pays occidentaux est dûe, selon Antoine Brunet, à la stratégie de déstabilisation de la Chine à travers sa politique de change non coopérative depuis 1989 comme à travers son appartenance à l’OMC obtenue en 2001. La solution à la crise actuelle des finances publiques occidentales imposerait une levée de boucliers mondiale contre la politique du yuan manipulé et sous-évalué.
Antoine Brunet est économiste et président d’AB Marchés.Il est l'auteur de La visée hégémonique de la Chine (avec Jean-Paul Guichard, L’Harmattan, 2011). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Brunet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Brunet est économiste et président d’AB Marchés.Il est l'auteur de La visée hégémonique de la Chine (avec Jean-Paul Guichard, L’Harmattan, 2011). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La crise conjointe des finances publiques des pays occidentaux est dûe, selon Antoine Brunet, à la stratégie de déstabilisation de la Chine à travers sa politique de change non coopérative depuis 1989 comme à travers son appartenance à l’OMC obtenue en 2001. La solution à la crise actuelle des finances publiques occidentales imposerait une levée de boucliers mondiale contre la politique du yuan manipulé et sous-évalué.

Cet article s’inscrit en faux contre des affirmations trop lénifiantes : la Grèce n’est pas le seul pays occidental dont les finances publiques se sont fortement détériorées, c’est aussi le cas de la plupart des pays occidentaux. Il y a en réalité crise conjointe des finances publiques des pays occidentaux. Et cette crise conjointe renvoie principalement à un facteur commun : la stratégie de déstabilisation des pays occidentaux que mène la Chine à travers la politique de change anti-coopérative qu’elle maintient depuis 1989 et à travers l’appartenance à l’OMC qu’elle a obtenue en 2001. La solution à la crise actuelle des finances publiques occidentales rend plus que jamais indispensable une levée de boucliers mondiale contre la politique du yuan manipulé et sous-évalué.

Mi-2009, les optimistes professionnels répétaient que la crise des pays occidentaux qui avait éclaté mi-2007 était achevée. En réalité, si mi-2009, les pays occidentaux sont bien sortis de la récession, ils ne sont alors pas pour autant sortis de la crise. Dès octobre 2009, la crise rebondissait à travers une crise de la dette publique. Celle-ci s’est manifestée en Grèce d’abord puis en Irlande et au Portugal, et menace maintenant l’Italie et l’Espagne et par ailleurs aussi les Etats-Unis… Les pays occidentaux entament donc en réalité leur cinquième année consécutive de crise…

Santé insolente de la Chine, impuissance de l'Occident


Et cela contraste cruellement avec la santé insolente de la Chine : 33 années consécutives sans la moindre récession, une croissance du PIB à 10% l’an depuis 20 ans, un taux de chômage qui ne cesse de reculer, des réserves de change qui atteignent 4.500 Mds $....

A la base de ce contraste, il y a l’énorme sous-évaluation du yuan. Grâce à un contrôle des changes draconien qui n’est accessible qu’aux Etats totalitaires, le yuan est maintenu par la Chine à 0,15$ et à 0,11€ quand, selon le FMI et l’ONU, il devrait valoir 0,25$ et 0,21€ ! Or, depuis que la Chine est entrée à l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) en 2001, les pays occidentaux, en demeurant membres de l’OMC, se voient privés de toute capacité de rétorsion douanière contre la Chine et sa politique de change.

Une récession inéluctable... dès 2001 !

Il en a résulté deux mouvements symétriques : la désindustrialisation des pays occidentaux et une industrialisation de la Chine à très grande vitesse. Au détriment des pays occidentaux, les entreprises basées en Chine s’emparent de parts croissantes du marché mondial dans tous les secteurs. Quant aux investissements productifs des multinationales occidentales, ils viennent se concentrer fortement sur le territoire chinois parce que la main d’œuvre y est de très loin la moins chère au monde. Ce qui, ultérieurement, renforcera encore les parts du marché mondial qui seront captées par les entreprises basées en Chine…

Dans ce contexte, le processus de croissance des pays occidentaux s’est enrayé significativement depuis 2001. Pour avoir renoncé à « casser » la politique de change de la Chine, les dirigeants occidentaux, à partir de fin 2001, ont vu leur commerce extérieur global devenir fortement déficitaire et le montant de l’investissement des entreprises ralentir fortement sur leur territoire.

Au total, les économies occidentales avaient donc vocation à tomber en récession prolongée dès 2002/2003. Mais, à deux reprises, les mêmes dirigeants occidentaux qui prêchaient à tort une patience renouvelée à l’égard de la Chine et du yuan, ont prétendu avoir découvert une parade qui permettait selon eux d’assurer une croissance honorable et durable des économies occidentales en dépit des dégâts colossaux que leur infligeait la politique du yuan. Tout d'abord la dynamisation de leurs économies par l'immobilier et l'envolée de ses prix, ensuite par une dynamisation par la relance. Sans que le résultat change : la politique de change chinoise entretient la crise occidentale.

 

(Demain : comment les parades organisées par les Occidentaux face à la politique chinoise se sont révélées inefficaces.)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
CASH2011
- 31/07/2011 - 09:04
Lorsque la Chine se réveillera !!
Lorsque les Chinois de base se rendront compte que leur pays est très riche que les magasins généraux sont pleins à craquer et qu'ils n'ont pas les moyens d'acheter quoi que ce soit ....alors
La Chine ne s'éveillera pas elle se réveillera !!

Philippe David
- 30/07/2011 - 18:14
PORTUGAL
J'ai écrit un article sur Atlantico pour expliquer la situation du Portugal qui est pour partie due au cours du yuan...
luxyluxy
- 30/07/2011 - 16:15
en mathemathique 2 et 2 font
en mathemathique 2 et 2 font 4 ,en economie 2 et 2 feront 4,c'est juste une question de temps,qui arrivera le jour ou la chine considerera qu'il est possible et souhaitable pour elle de reclamer son du .ce jour viendra ,mais quand? de quelle maniere? avec quelle vitesse? avec quelles moyens ,avec quelle politique?
les choses peuvent aller plus vite que prevues et dependre d'un avenir tres proche