En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

07.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

01.

Le transmédia : quand la fiction s’invite dans votre lit

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 6 heures 11 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 7 heures 45 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 10 heures 30 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 10 heures 53 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 12 heures 15 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 12 heures 53 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 13 heures 9 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 13 heures 26 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 13 heures 46 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 7 heures 6 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 8 heures 29 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 8 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 10 heures 34 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 11 heures 10 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 12 heures 45 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 13 heures 53 sec
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 13 heures 33 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 13 heures 55 min
IN/OFF

Le Festival d'Avignon est-il de gauche ?

Publié le 18 juillet 2011
Le Festival d'Avignon a vu défiler ce week-end de nombreux hommes politiques. Surtout socialistes. Mais pour l'écrivain Antoine Buéno, présent sur place, cette manifestation n'est pas uniformément de gauche. Explications...
Antoine Bueno est écrivain et chargé de mission au Sénat. Il se produit aussi dans son seul en scène, "Antoine Bueno, l'Espoir".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Bueno
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Bueno est écrivain et chargé de mission au Sénat. Il se produit aussi dans son seul en scène, "Antoine Bueno, l'Espoir".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Festival d'Avignon a vu défiler ce week-end de nombreux hommes politiques. Surtout socialistes. Mais pour l'écrivain Antoine Buéno, présent sur place, cette manifestation n'est pas uniformément de gauche. Explications...

Une augmentation de 30 à 50% du budget de la culture ! C’est l’annonce faite par Martine Aubry lors de son passage en Avignon. Les candidats se sont succédé ce week-end au festival. La Première secrétaire du PS, François Hollande, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg et Manuel Valls : la visite de Jean-Louis Borloo et Valérie Pécresse n’ont pu contrebalancer la prédominance des candidats de gauche, attestation de leur plus grande sensibilité aux questions culturelles et d’une prévalence de leurs idées au sein du monde de la culture.

Pour autant, l’esprit du festival d’Avignon est-il de gauche ? Pas si évident…

Voyons… Il y a deux festivals d’Avignon : le IN et le OFF. La réponse pourrait donc ne pas être univoque…

Le IN est un festival d’art officiel. Il est donc très largement subventionné : 55% de ses ressources proviennent de subsides publics. Le détail de ces subsides est aussi instructif. La subvention de l’Etat (30% du budget du IN) est, de très loin, la plus importante (ville = 13%, département = 5%, région = 4%). Le IN d’Avignon est donc un instrument de la politique culturelle de l’Etat. En dépit des apparences, il n’est pas une action culturelle décentralisée. Il dépend organiquement de Paris, concrétisant une conception jacobine de la culture. Par ailleurs, sa programmation ne s’adresse pas au grand public, elle est très élitiste. Pour en profiter, il faut avoir du temps (les pièces du IN sont longues), de l’argent (les pièces du IN sont chères) et, si possible, un bagage culturel (lorsqu’il ne s’agit pas de purs produits de masturbation). Le IN fonctionne donc comme une belle machine de redistribution à l’envers : le contribuable finance une manifestation à laquelle il n’aura globalement pas accès au profit d’une caste d’apparatchiks de la culture. Une certaine idée de la gauche…

 

François Hollande assistant (s'ennuyant ?) à Avignon
à "La Levée des conflits" de Boris Charmatz
. (Crédits : Antoine Buéno)

 

Le OFF, c’est tout le contraire. Le OFF est, par nature, libéral. Il ne perçoit presque aucune subvention et s’autofinance intégralement. Le OFF travaille sans filet, il est aiguillonné par la nécessité et l’urgence économiques. Le temps du festival, les rues de la vieille ville d’Avignon se transforment en marché de la culture où se rencontrent une offre pléthorique, fruit de l’initiative privée, et une demande tout aussi abondante. Sur le libre marché culturel avignonnais, une myriade de spectacles vivants se livrent une concurrence aussi joyeuse et festive qu’acharnée. Le résultat ? Une énergie, une vitalité et une créativité prodigieuses. Le OFF est tout public. Ce qui n’implique pas, contrairement aux idées reçues, un nivellement de la qualité par le bas. Bien au contraire, on y retrouve aussi l’exigence intellectuelle et la créativité expérimentale supposées caractériser le IN (et qui sont toujours présentées comme sa raison d’être).

Le OFF est un extraordinaire laboratoire de politique culturelle libérale. Pas très de gauche donc…

La preuve par l’exemple qu’augmenter le budget de la culture ne peut être une fin en soi ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

07.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

01.

Le transmédia : quand la fiction s’invite dans votre lit

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lille2345
- 19/07/2011 - 15:56
la culture n'appartient pas au PS
les médias étant en majorité de gauche , la culture doit être obligatoirement de gauche si ce n'était pas le cas que leur resterait il
ils sont incapables de se remettre en question en pensant qu'il y a
des problèmes beaucoup plus grave dans ce monde....
jonatt
- 19/07/2011 - 12:22
Jean qui rit, Jean qui pleure
La Gauche à Avignon, le Gouvernement aux Invalides. Décidemment quelle bande de joyeux fétards que ces socialos, à choisir, il est vrai que c'est plus rigolo !!!!!!
93DTC
- 19/07/2011 - 11:43
la culture la vraie c'est la mienne
mieux vaut faire comme sarko, allez toute la france chez disneyland