En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

07.

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Galère
Grève : les perturbations prévues ce lundi
il y a 10 heures 35 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 13 heures 19 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 14 heures 44 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 15 heures 46 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 16 heures 33 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 17 heures 51 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 18 heures 1 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 19 heures 26 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 19 heures 28 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 19 heures 29 min
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 12 heures 21 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 13 heures 40 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 15 heures 15 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 16 heures 10 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 17 heures 45 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 17 heures 57 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 19 heures 27 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 19 heures 30 min
"Cette crise n’est pas seulement économique. C’est principalement une crise de valeurs."
"Cette crise n’est pas seulement économique. C’est principalement une crise de valeurs."
Dans la tête des Grecs

Grèce : pas une crise économique, une crise de valeurs

Publié le 16 juin 2011
Au lendemain d'une nouvelle grève générale en Grèce, l'écrivain Dimitris Stefanakis livre pour Atlantico sa vision très personnelle de la crise qui touche son pays. Selon lui, celle-ci touche surtout "les valeurs morales et les standards esthétiques" de la société grecque.
Dimitris Stefanakis est écrivain et traducteur. Né en Grèce en 1961, il a notamment écrit Jours d’Alexandrie (Viviane Hamy Editions, 2007), prix Méditerranée étranger 2011. Son dernier roman, En épelant l’été (2009), est consacré à Albert Camus.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimitris Stefanakis
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimitris Stefanakis est écrivain et traducteur. Né en Grèce en 1961, il a notamment écrit Jours d’Alexandrie (Viviane Hamy Editions, 2007), prix Méditerranée étranger 2011. Son dernier roman, En épelant l’été (2009), est consacré à Albert Camus.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au lendemain d'une nouvelle grève générale en Grèce, l'écrivain Dimitris Stefanakis livre pour Atlantico sa vision très personnelle de la crise qui touche son pays. Selon lui, celle-ci touche surtout "les valeurs morales et les standards esthétiques" de la société grecque.

A l’occasion de l’attribution du Prix Méditerranée Etranger 2011, j’ai dédié cette distinction particulière à mon pays, la Grèce, et à son peuple qui peine vaillamment  à sortir de la crise actuelle aussi bien économique que culturelle. Et c’est vrai que cette crise n’est pas seulement économique. C’est principalement une crise de valeurs, un déclin esthétique qui s’est installé depuis plusieurs décennies. L’eudémonisme [1] qui a succédé aux années difficiles de misère d’après guerre a totalement métamorphosé la vie quotidienne des Grecs.

Aujourd’hui la jeunesse qui manifeste dans le centre d’Athènes cherche à récupérer la mémoire d’un romantisme presque utopique face à cette modernité brûlante et à la domination totale de la technologie. En plein milieu d’une crise artificielle du capitalisme, cette jeunesse lutte pour son propre droit d’avoir un avenir rempli d’images préfabriquées et des rêves de consommation illimitée. Mais le défi est à chercher ailleurs. Les contemporains épousent volontiers la culture d’anesthésie sociale de la part des dirigeants au pouvoir à condition qu’eux-mêmes participent un peu au miracle économique des parvenus. En même temps on se demande de temps en temps : peut-on continuer à être justement un peuple de mentalité, voire une mauvaise mentalité ? Est-ce possible que nous retrouvions notre discipline nationale, notre morale nationale, notre propre inspiration tout en poursuivant  la paranoïa d’un barbarisme spirituel ? J’en doute. Cette maudite crise qui menace notre mode de vie peut s’avérer juste éphémère mais la crise la plus profonde qui concerne les valeurs morales et les standards esthétiques continuera à mettre en péril l’existence même du pays.

Les Grecs d’aujourd’hui ont choisi l’isolement  à la place de la participation, séduits par les obsessions d’un élitisme national qui ne mène qu’au désastre. En revanche, les dirigeants essaient de profiter de la crise économique pour changer radicalement les paramètres de notre vie. Nos propres politiciens, irrésolus et incapables, ne sont que le dominateur commun de cette mentalité néohellenique malsaine. L’élite sociale grecque aspire à dominer dans une ambiance d’injustice et de pauvreté. Les manifestations actuelles, en opposition à un pareil avenir, envoient un message clair et solide. De l’autre coté, si on continue à embrasser la même mentalité, la même culture de déchéance, la crise deviendra plus forte que jamais. Les Grecs font souvent preuve de courage et d’inventivité incroyable. On reste, alors, raisonnablement optimistes.  

 

[1] L'eudémonisme pose le bonheur comme la finalité de l'être humain.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

07.

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
quesako
- 20/06/2011 - 00:47
L'Europe ne serait elle pas gagnante d'un retrait grec ?
D'accord on risquerait d'y perdre des plumes (c'est déjà fait car elle ne pourra rembourser), mais cyniquement le retrait de la Grèce ne serait ce que de l'euro coûterait tellement cher aux grecs du fait des formidables dévaluations que ça ferait réfléchir les populistes, notamment français, pour embarquer le pays dans un retour aux ex monnaies et au protectionnisme du XIXème siècle.
brennec
- 17/06/2011 - 08:48
troika du malheur.
"En plein milieu d’une crise artificielle du capitalisme" malheureusement ce genre de phrase fait partie de l'anésthésie sociale. Derriere le capitaliste (qui n'en est plus tellement un, plutot un oligarque) on trouve le banquier central et le gouvernement. Faire semblant de l'ignorer n'est en aucun cas rendre service aux populations que l'on fourvoie.
12Emma3
- 16/06/2011 - 23:41
Pas tres convaincant
en tout cas, pas tres clairement exprime.