En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 5 heures 33 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 7 heures 13 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 8 heures 19 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 57 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 11 heures 17 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 58 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 13 heures 8 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 41 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 5 heures 16 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 6 heures 23 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 47 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 10 heures 21 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 11 heures 10 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 11 heures 31 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 12 heures 23 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 13 heures 22 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 14 heures 5 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 42 min
Amorti ?

Pourquoi Nadal ne devrait pas gagner à Roland-Garros

Publié le 01 juin 2011
Après sa victoire convaincante face à Ivan Ljubicic ce lundi, Rafael Nadal affrontera le Suédois Robin Söderling en quart de finale de Roland-Garros. Pourtant quintuple vainqueur du tournoi, l'Espagnol est un champion qui doute.
Philippe Verneaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Verneaux est journaliste sportif et auteur de L'argent dans le sport (2005, Flammarion). Il anime le blog sportmood.fr. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après sa victoire convaincante face à Ivan Ljubicic ce lundi, Rafael Nadal affrontera le Suédois Robin Söderling en quart de finale de Roland-Garros. Pourtant quintuple vainqueur du tournoi, l'Espagnol est un champion qui doute.

Il est reparti avec la Coupe des Mousquetaires dans les mains les cinq dernières fois qu’il a foulé, en forme, les courts de la Porte d’Auteuil. Avant d’avoir pu rejoindre Björn Borg, « l’extra-terrestre », et ses six titres à Paris, il est déjà et malgré tout considéré par les spécialistes, même les plus chicaneurs, comme au minimum l’égal sur terre battue du Suédois. Bref, à 25 ans, le gaucher de Manacor est de son vivant une légende de la poussière ocre.

Cette année, Nadal est comme prévu présent en quarts de finale, à trois marches d’un nouveau sacre, autrement dit pour lui, rien, absolument rien. Oui, mais voilà, en ce printemps 2011, quelques maléfiques pollens semblent polluer l’atmosphère du Majorquin.

Nadal présente en effet semaine après semaine depuis le début de la saison quelques signes d’allergie. Pour la première fois depuis des lustres, pour la première fois tout court, un virus d’origine serbe l’a fait tousser sur un court en terre. Le germe provocateur, Novak Djokovic, se l’est non seulement permis une fois – après l’avoir fait deux fois sur surface dure – mais une deuxième. La planète tennis en tremble encore…

Un champion qui doute

Le mal paraitrait bénin si d’autres indices n’orientaient pas les détectives vers une autre thèse que celle de l’accident. En seulement quelques mois, l’attitude générale de Nadal a progressivement laissé naître un doute sur ce que l’on croyait gravé dans ses gênes, la motivation. Le numéro 1 mondial, au soir de son premier tour remporté à l’arrachée sur le géant américain John Isner, a prononcé les mots que l’on pensait bannis de son vocabulaire :  « Ce n’est pas la première fois cette saison que je me mets tout seul en difficulté. Ça ne m’arrivait pas dans le passé. Je dois l’avouer. Je dois accepter ça. Ça fait des années que je dois maintenir un très haut niveau, chaque jour. Ça fait beaucoup de stress ». Freud aurait-il atteint les neurones d’un cerveau auquel nul n’avait détecté la moindre porosité ?

Mais c’est le pan sportif qui inquiète les fans les plus idolâtres du phénomène. A Madrid et à Rome, Djokovic l’a certes battu mais, suprême humiliation, en lui faisant mal. En neutralisant notamment, événement inimaginable, son coup droit dont la puissance et la précision n’avaient jamais trouvé le plus petit contradicteur. Et Djokovic est là, et bien là, tapi comme un fauve dans l’autre moitié du tableau, et qui l’attend, le guette encore en finale dimanche…

Enfin, c’est la gestuelle de l’invincible qui interpelle. On n’a pas observé Nadal, par exemple, pendant les huit premiers jours du Grand Chelem parisien, effectuer ses habituels bonds de cabri après un point gagné, ni ses coutumières démonstrations d’extase, pas plus que ses grimaces de jouissance… On n’a en résumé pas vu pour le moment à Paris un Nadal « ordinaire ». Rafaël, le monde attend le chef-d'œuvre de ta Renaissance…

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
panteraverde
- 31/05/2011 - 15:12
l'ovni (suite)
souvenons nous d'Agassi... quel bel exemple... apres uune periode de "doutes" il est revenu plus fort et a fini au diapason sa carriere...
alors? si ce devait etre le cas de Nadal... cela voudra dire qu'il est humain et non ovni ou extra terrestre comme beaucoup le "definissaient"
jusqu'à aujourd'hui... Forza Nadal...
panteraverde
- 31/05/2011 - 15:12
l'ovni (suite)
souvenons nous d'Agassi... quel bel exemple... apres uune periode de "doutes" il est revenu plus fort et a fini au diapason sa carriere...
alors? si ce devait etre le cas de Nadal... cela voudra dire qu'il est humain et non ovni ou extra terrestre comme beaucoup le "definissaient"
jusqu'à aujourd'hui... Forza Nadal...
panteraverde
- 31/05/2011 - 15:11
l'ovni (suite)
souvenons nous d'Agassi... quel bel exemple... apres uune periode de "doutes" il est revenu plus fort et a fini au diapason sa carriere...
alors? si ce devait etre le cas de Nadal... cela voudra dire qu'il est humain et non ovni ou extra terrestre comme beaucoup le "definissaient"
jusqu'à aujourd'hui... Forza Nadal...