En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Des fonds ont été détournés pendant cinq ans au sein du Parti socialiste.
Editorial
5 ans de détournements de fonds au Parti socialiste, cinglante illustration de son (dys)fonctionnement
Publié le 30 avril 2014
L’ex-comptable Nathalie Bouvet de la fédération socialiste du Gard a été condamnée la semaine dernière pour avoir volé près de 400.000 euros aux militants du PS. Une somme accumulée en plusieurs années durant lesquelles les dirigeants du parti n’ont jamais rien remarqué…
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’ex-comptable Nathalie Bouvet de la fédération socialiste du Gard a été condamnée la semaine dernière pour avoir volé près de 400.000 euros aux militants du PS. Une somme accumulée en plusieurs années durant lesquelles les dirigeants du parti n’ont jamais rien remarqué…

Vendredi dernier, le tribunal correctionnel de Nîmes a condamné Nathalie Bouvet pour détournement de fonds à deux ans d’emprisonnement dont un avec sursis. Le nom de madame Bouvet est probablement inconnu à la plupart des gens et son affaire n’a pas provoqué l’enthousiasme des médias nationaux. Pourtant, son histoire est éloquente quant à l’état de déliquescence du principal parti politique de France. Car c’est aux militants de la fédération socialiste du Gard dont elle était l’employée que cette ancienne comptable a volé près de 400.000 euros en cinq ans.

Madame Bouvet aime l’argent. Elle explique aux magistrats que c’est une sorte d’addiction. Au moment où elle est engagée par le Parti socialiste en 2005, elle vient d’ailleurs d’être déjà prise la main dans le sac pour des faits comparables : bénévole pendant une année au sein de la jeune chambre économique d'Alès, Nathalie Bouvet y a détourné plus de 20.000 euros. Mais au sein du PS gardois qui l’embauche, personne n’a pensé ou n’a réussi à vérifier les antécédents de celle qui va gérer les comptes et disposer de la signature de la fédération. Très rapidement, la comptable va remplir de faux chèques qu’elle encaisse personnellement. Entre 2007 et 2012, elle en rédigera plus de 250. Au début, elle crée de fausses factures pour justifier ces dépenses. Puis très vite, elle ne se donne même plus cette peine. "Je ne voyais pas la nécessité de le faire parce que personne ne vérifiait", a expliqué Madame Bouvet à la cour. Avec un détournement de près de 400.000 euros dans une fédération dont le budget annuel ne dépasse pas 250.000 euros, le président du Tribunal s’étonne qu’en cinq ans personne n’ait jamais rien vu, "ni les membres de la fédération, ni le trésorier, ni les cabinets chargés de contrôler les comptes". De fait, personne ne remarque le trou dans le compte en banque du PS, pas plus que les voyages de la comptable au Brésil, en Grèce, aux Baléares ou à Dakar (ce dernier séjour effectué pendant un congé maladie. Après tout, passées les bornes, y’a plus de limites…), ou même les 150 euros qu’elle dépense quotidiennement en taxi pour venir au travail. Mieux, en récompense de ses services, le Parti socialiste fait de madame Bouvet sa candidate aux élections cantonales à Alès et, aux dernières législatives, la suppléante du député Fabrice Verdier, poste qu’elle occupe toujours aujourd’hui.

A l’audience vendredi dernier, l’avocat mandaté par Stéphane Tortajada, le nouveau patron du PS du Gard qui a levé le lièvre et porté plainte, a dénoncé "la défaillance d’un système". Mais plus qu’une défaillance, ne s’agit-il pas là de l’illustration paroxystique du (dys)fonctionnement du Parti socialiste depuis de nombreuses années ? Dans leur dernier ouvrage "Heureux comme un socialiste en France", publié le mois dernier chez Plon, Philippe Alexandre et Béatrix de l’Aulnoit partaient à l’assaut des citadelles socialistes et du clientélisme qui y règne en principe d’organisation. De la grande truanderie de la fédération socialiste des Bouches du Rhône avec son cortège de faux électeurs et d’appels d’offres truqués aux détournements massifs du "trésor des houillères" par le député-maire de Liévin Jean-Pierre Kucheida, en passant par les gabegies du Conseil régional d’Ile-de-France (mention spéciale à la subvention, rappelée dans le livre, de 200.000 euros versée à un festival de musiques nomades en Mauritanie en échange de la présence à l’évènement "d’ânes avec des couvertures portant le logo de la Région Ile-de-France" ), les deux journalistes y proposaient une enquête, certes rédigée à charge, mais fort bien documentée. Sûr que le procès de madame Bouvet y trouverait tout naturellement sa place.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
07.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (37)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Unhappy taxpayer
- 30/04/2014 - 11:16
Un dicton bien connu ...
Mettre du pognon à gauche
vangog
- 30/04/2014 - 09:47
@Renaud Bouchard "Bon appétit, Messieurs!..."
Oh, Ministres intègres, conseillers vertueux...
La grande braderie française avait commencé avec l'UDI Giscard, qui avait succombé à la pression des syndicalistes et des financiers, unis dans l'adversité française.
Aujourd'hui, avec Flamby et Vallsito, la France est au stade des dernières soldes...
Ils ont empêché, pendant quarante ans, les petites entreprises de devenir des moyennes entreprises, les grandes entreprises d'atteindre une taille critique et internationale.
Pechinay, Siemens, Arcelor, Alstom...tout s'en va!
Les gauchistes (UMP et UDI inclus) ont mis la France à genou.
"Tout doit disparaître"" et eux avec...
Renaud Bouchard
- 30/04/2014 - 09:16
@Vangog
Il y a ceux qui ont tapé dans le pot de confiture en y mettant le doigt ou la cuiller (petits bras) et ceux qui y vont à la louche, en tapant dans le capital industriel et en allant à la pêche au gros pendant que l'équipe politique actuelle regarde ailleurs et arrive sur le quai, en retard, toute surprise de voir les feux rouges du train Alstom GE déjà parti.