En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
L’acquisition de la résidence principale constitue bien souvent le plus important achat effectué dans une vie.
Investissement rentable

Louer ou acheter ? Le test pour trouver la solution qui vous convient sans se casser la tête

Publié le 29 avril 2014
Investir dans une résidence principale, oui... mais prudence quant aux autres investissements immobiliers. Des américains ont trouvé un test simple pour choisir la bonne option.
Patrice de Moncan est économiste et historien de la ville. Il est titulaire d'un Doctorat d’économie et d'une licence d’Histoire.Auteur d’une trentaine d’ouvrages dont Le Paris d’Haussmann, Les passages couverts de Paris, Villes utopiques et villes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice de Moncan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice de Moncan est économiste et historien de la ville. Il est titulaire d'un Doctorat d’économie et d'une licence d’Histoire.Auteur d’une trentaine d’ouvrages dont Le Paris d’Haussmann, Les passages couverts de Paris, Villes utopiques et villes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Investir dans une résidence principale, oui... mais prudence quant aux autres investissements immobiliers. Des américains ont trouvé un test simple pour choisir la bonne option.

Atlantico : Acquérir un bien immobilier est un investissement parfois particulièrement lourd. Dans quelle mesure un rapport entre le prix d’achat et le coût cumulé de douze mois de location peut-il aider à savoir s’il est intéressant d’acheter ? Quelle pourrait être la limite chiffrée ?

Patrice de Moncan : Pour la plupart d’entre nous, l’acquisition de la résidence principale constitue le plus important achat effectué dans sa vie, d’autant qu’il peut se renouveler deux ou trois fois, suivant les déménagements imposés par la vie : agrandissement de la famille, déplacement du lieu de travail, départ des enfants, accidents divers de la vie (divorce, chômage, etc.).

Une étude ancienne de l’ IEIF (Institut de l'Épargne Immobilière et Foncière) montrait que l’avantage d’être propriétaire n’était pas aussi évident que cela puisse paraître en termes financiers. Au bout de 20 ans, les remboursements du crédit contracté seraient à peu près équivalents aux loyers que n’aurait pas à payer un propriétaire primo-accédant. En clair, que la même somme placée sur deux décennies en immobilier ou en valeurs mobilières seraient à peu près du même rapport. Mais cela ne tient pas compte de l’avenir et du sentiment de sécurité que peut apporter le fait d’être propriétaire de son toit. En effet, avec l’apurement des crédits bancaires, vient un double sentiment de liberté et de quiétude. Quoi qu’il puisse arriver par la suite – le chômage ou l’heure de la retraite – la propriété d’un bien immobilier est garantie d’une sécurité minimale.

Difficile d’estimer pour cela une limite chiffrée, sinon celle de la rentabilité nette d’un investissement, c’est-à-dire dans le cas d’une résidence principale, le rapport entre le loyer qu’il y aurait à payer et le crédit payé. Une notion essentielle à introduire dans ce calcul : le fait que la résidence principale est totalement défiscalisée, et que parfois, suivant les politiques des gouvernements, une partie des travaux sont eux-mêmes déductibles des impôts sur le revenu.

Un tel test ne présente-t-il pas des défauts ? N’y a-t-il pas risque de simplifier une situation potentiellement plus complexe ? Quels sont les autres indicateurs ?

Un test basé sur de simples données mathématiques de rentabilité simplifie à l’extrême une situation dans laquelle rentrent de nombreuses notions subjectives et psychologiques. Comment quantifier le plaisir d’être propriétaire de son toit, le sentiment d’élévation sociale que cela peut donner, le sentiment de sécurité que cela procure face à un avenir perçu de façon de plus en plus incertaine si l’on en croit les différentes enquêtes sociologiques effectuées par les instituts de sondages ?

Indépendamment du prix à l’achat, est-il toujours intéressant de devenir propriétaire à tout revenu ?

L’intérêt d’être propriétaire est de premier ordre pour les revenus modestes et moyens… c’est-à-dire pour ceux dont le remboursement mensuel payé de leur résidence principale, ne permettra pas, ou très peu, d’imaginer d’autres types investissements.

Il en va bien sûr autrement pour ceux dont les revenus permettent d’investir bien au-delà de leur résidence principale. Mais ceux-là sont les plus rares, moins de 5% de la population française !

S’il est toujours intéressant de devenir propriétaire de sa résidence principale, quel que soit le niveau de ses revenus, il en va par contre différemment concernant les résidences secondaires (frais d’entretien et de fiscalité très lourds), et les placements immobiliers dits de défiscalisation, – style Méhaignerie, Duflot – pour lesquels l’appréciation objective de la situation géographique et l’évaluation du volume des offres concurrentes sont essentiels avant d’investir. Des catastrophes ont été parfois constatées avec certains systèmes de défiscalisation plus anciens ; des logements par centaines se trouvent aujourd’hui sans locataires dans certaines villes où ces investissements sont surabondants, ayant été perçus tant par leurs promoteurs et par les édiles de ces villes comme une manne utopique qui n’a pas tardé à se retourner contre eux… et plus encore contre les investisseurs privés qui leur avaient fait confiance.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

07.

Nadine Morano raciste en raison de ses propos sur Sibeth NDiaye ? Et si on réfléchissait un peu

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

03.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

04.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires