En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

04.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

05.

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse !

06.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott !

07.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

01.

Le transmédia : quand la fiction s’invite dans votre lit

01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > France
Nouveau drame
Le Mans : un policier a été tué par un chauffard lors d’une intervention
il y a 5 min 10 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Darmanin défend la police (et lui-même); Marianne étrille EELV; Le Havre, port tué par la CGT; Guerre culturelle : Zemmour dénonce la bêtise de la droite qui croit avoir gagné alors que la gauche domine; Les secrets du nouveau modèle CNews
il y a 2 heures 15 min
décryptage > Société
Ils ont osé ça

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse !

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Société
Réorganisation des entreprises

Open space : la Covid m’a tué

il y a 5 heures 18 min
décryptage > France
Risques à domicile

De Lubrizol à Beyrouth en passant par le pont de Gênes, les leçons des catastrophes sont-elles bien tirées en France ?

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Le dernier des yakuzas" de Jake Adelstein, plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 17 heures 5 min
pépites > Justice
Calendrier judiciaire
Assassinat de Rafic Hariri : le verdict du procès finalement reporté suite aux explosions au port de Beyrouth
il y a 18 heures 46 min
pépites > Science
Ecosystème
Antarctique : de nouvelles colonies de manchots empereurs ont été découvertes grâce à des clichés pris depuis des satellites
il y a 20 heures 15 min
pépites > International
Solidarité avec le peuple libanais
Explosions à Beyrouth : Emmanuel Macron se rendra jeudi au Liban
il y a 23 heures 15 min
pépite vidéo > International
"Le Liban n’est pas seul"
Emmanuel Macron est arrivé au Liban pour coordonner et participer à l’aide internationale
il y a 43 min 28 sec
décryptage > France
A la guerre comme à la guerre

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott !

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Terrorisme
Nouvelle attaque

Afghanistan : Daech à l’offensive

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Europe, relance, dettes... L'Allemagne change de politique, plus pour renforcer son rôle de locomotive que pour plaire aux Européens

il y a 5 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "L’offrande grecque, une aventure de Bernie Gunther" de Philip Kerr, du rififi chez les Grecs !

il y a 16 heures 44 min
pépites > Europe
Revers de la médaille ?
Brexit : les départs des Britanniques vers l’Union européenne auraient augmenté de 30% depuis le référendum
il y a 17 heures 28 min
pépites > International
Port de Beyrouth
Le nitrate d’ammonium, à l’origine des explosions à Beyrouth, était également au cœur de la catastrophe d'AZF à Toulouse
il y a 19 heures 25 min
light > Science
Impact de l'homme sur les écosystèmes
La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment
il y a 21 heures 4 min
pépites > France
Polémique 2.0
L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive
il y a 23 heures 49 min
© Bloc.com
© Bloc.com
Manque à gagner

Le vrai coût de l’allergie française aux petits boulots

Publié le 14 avril 2014
Il existe 287 000 postes libres en France en 2014 : c'est ce que montre une récente enquête de Pôle Emploi. L'importance de ce chiffre se justifierait notamment par le manque d'attractivité de 40% de ces emplois...
Gilbert Cette
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilbert Cette est professeur d'économie associé a l'Université d'Aix-Marseille.  Co-auteur avec Jacques Barthelemy de « Travailler au XXIème siècle », Editions Odile Jacob, 2017.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il existe 287 000 postes libres en France en 2014 : c'est ce que montre une récente enquête de Pôle Emploi. L'importance de ce chiffre se justifierait notamment par le manque d'attractivité de 40% de ces emplois...

Atlantico : Une récente enquête de Pôle Emploi a démontré qu'il existait 287 000 postes libres en France en 2014. Pour l'institut, l'importance de ce chiffre se justifie notamment par le manque d'attractivité de 40% de ces emplois (agroalimentaire, construction). Voit-on encore trop le "petit boulot" comme une trappe à pauvreté ?

Gilbert Cette : Les raisons pour lesquelles de nombreux postes de travail sont vacants alors même que le chômage est massif sont multiples. Bien sûr, il y a la raison que vous suggérez, celle de postes peu attractifs du fait de conditions de travail parfois difficiles et de rémunérations faibles. Cela signifie que certains de ces postes doivent trouver une meilleure rémunération et que des formations doivent être adaptées pour y correspondre. Et les entreprises doivent aussi y adapter les conditions de travail pour rendre ces postes plus attractifs. Mais d'autres raisons expliquent aussi ces vacances, comme les freins à la mobilité des travailleurs et plus largement des actifs. Et ces freins sont nombreux, ce qui appelle de multiples politiques pour les réduire...

En cherchant à trop encadrer ce type d'emploi, n'en finit-on pas par générer des effets pervers ?

Cette explication souvent évoquée est trop facile. Elle est erronée. De quel encadrement sur ce type d'emploi parlons-nous ? Ces encadrements ne sont pas exorbitants, et en tous les cas pas plus élevés que dans de nombreux autres pays. Par contre, vous avez raison à mon avis sur l'autre aspect que vous évoquez. Il faut que le passage de l'inactivité à l'activité soit suffisamment rémunérateur. Compte tenu de la complexité de nos prestations sociales, nombreuses et qui obéissent a des conditionnalités différentes, les gains de revenus associés à l'activité sont parfois trop faibles, en comparaison des pertes de certains prestations sociales. Il faut donc reformer l'articulation de ces nombreuses prestations, pour réduire leurs effets désincitatifs à l'activité. C'est l'une des réflexions engagées par le groupe de travail sur la fiscalité des ménages constitué par le Premier Ministre et qui doit bientôt rendre son rapport.

L'automatisation des petits boulots progresse dans le même temps en France, notamment avec l'implantation de bornes électroniques dans les services. Cela peut-il aussi s'expliquer par une réticence française à l'égard d'emplois mal considérés ?

Oui, sans doute en partie. Mais ce n'est pas seulement à l’État d'agir en ce domaine. Il revient aussi aux branches d'activité concernées de transformer l'image de leurs professions, par un enrichissement des postes de travail, par des perspectives de carrière associées à des efforts de formation, par des encouragements à la mobilité, par une réflexion sur les conditions de travail mais aussi par des politiques de formation. Il n'est pas cohérent de critiquer l'Etat pour ses interventions réglementaires souvent fortes dans le monde du travail et, en même temps, d'attendre que ce soit lui seul qui apporte des réponses aux problèmes que vous évoquez. Il revient aussi aux branches d'activité concernées de se mobiliser...

Quelles améliorations permettraient de pallier ces problèmes ?

Celles qui résulteraient de la mobilisation évoquée plus haut. L'Etat a un rôle important à jouer, par exemple en réduisant tous les freins réglementaires à la mobilité, mais aussi en adaptant les politiques sociales (prestations, logement social...) afin qu'elles ne réduisent pas trop les gains de revenus associés à l'activité. Mais il revient aussi aux branches de se mobiliser, dans toutes les directions mentionnées précédemment.

La réponse n'est-elle pas aussi d'une certaine manière éducative ? A-t-on trop tendance à privilégier les "filières d'honneur" (S, ES…) au détriment des filières professionnelles ?

Bien sur, vous avez raison. Mais, simultanément, il faut favoriser les mobilités sociales et éviter que des individus soient enfermés dans certaines orientations. L'organisation actuelle de la formation professionnelle n'est, à cet égard comme à de nombreux autres, pas du tout satisfaisante. Elle doit devenir plus offensive, et plus particulièrement ciblée sur certains publics, en particulier les moins qualifiés.

Quel est le coût de cette conception de l'emploi sur notre économie ?

Cette situation a effectivement un coût, en termes de croissance et de chômage. Les évaluations auxquelles je me suis livré, avec quelques collègues, indiquent que les rigidités structurelles sur les marchés des biens et du travail coûtent à la France plusieurs points de PIB. Pour les rigidités sur le marche du travail, le coût pourrait dépasser les 2% du PIB...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ignace
- 15/04/2014 - 00:13
@fentreti -je partage
...
fentreti
- 14/04/2014 - 14:43
Encore un professeur qui donne des leçons de courage
En résumé , ces emplois sont des boulots de mer.. , avec un salaire de mer... , proposé par des patrons de mer ... , voilà la vraie raison pour laquelle ces emplois ne sont pas pourvus . Le reste c'est du bla bla .
ignace
- 14/04/2014 - 14:10
@francoise - je comprends votre etonnement...
surtout que le nombre de chomeurs est plus prés de 6 que de 4 millions