En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Ce que la redoutable efficacité vietnamienne face au Coronavirus pourrait nous apprendre pour faire face à une potentielle 2eme vague (et ce dont nous ne voulons surtout pas...)

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Add Oil
Hong Kong : les manifestations reprennent, cette fois contre un projet de loi sur la sécurité imposé par la Chine
il y a 8 heures 31 min
pépites > Economie
Puits sans fond
La dette française dépassera "très certainement" 115% du PIB en fin d'année
il y a 9 heures 34 min
light > Culture
On ira tous au paradis
Le romancier et parolier Jean-Loup Dabadie est décédé
il y a 10 heures 23 min
pépites > Politique
Duo
Popularité : Macron en baisse, Philippe en hausse
il y a 13 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Soifs d’amitié

il y a 15 heures 9 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Cette grande bouffée d’air marin que vous respirez est probablement pleine de particules de microplastique
il y a 15 heures 27 min
décryptage > International
Animal social

Les années 2020, nouvelles années folles ?

il y a 15 heures 45 min
décryptage > International
Confrontation

Face à la Chine : l’Occident oublie les éléments qui nous avaient permis de gagner la guerre froide

il y a 16 heures 6 min
décryptage > Economie
Proposition

500 milliards pour relancer l'Europe... Mais de nombreuses questions en suspens

il y a 16 heures 33 min
décryptage > International
White only?

"Un Noir n'est pas un Noir s'il pense voter Trump" : les nouvelles théories racialistes de Joe Biden

il y a 16 heures 33 min
light > Culture
Visites
Déconfinement : quels sont les musées français qui ont rouvert ?
il y a 9 heures 3 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"
il y a 10 heures 12 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Les premiers stades de la formation d'une planète observés en direct ; Le Pentagone rend public huit rapports de rencontres avec des « phénomènes aériens inexpliqués »
il y a 13 heures 7 min
pépites > International
Confrontation
Le ministre chinois des Affaires étrangères estime que son pays est "au bord d'une nouvelle Guerre froide" avec les États-Unis
il y a 14 heures 2 min
décryptage > International
Accalmie

Téhéran-Washington : Le calme d’après ou d’avant la tempête ?

il y a 15 heures 18 min
décryptage > High-tech
Volontariat

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

il y a 15 heures 39 min
décryptage > Société
Tentation liberticide

Covid-19 : une nouvelle servitude volontaire

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Economie
Problème culturel

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

il y a 16 heures 33 min
décryptage > France
Agriculture

Les abeilles, atout des céréaliers dans leur volonté de reconquête de l'opinion publique

il y a 16 heures 33 min
décryptage > High-tech
Big Brother

Facebook se lance dans la vente en ligne pour vraiment TOUT savoir de vous

il y a 16 heures 33 min
© Reuters
Le Code du travail et ses 12 000 articles sont un souci de poids pour les employeurs.
© Reuters
Le Code du travail et ses 12 000 articles sont un souci de poids pour les employeurs.
Labyrinthe

Code du travail : le feuilleton de la complexité

Publié le 31 mars 2014
Avec
Accusé d'être irréformable et de décourager l'embauche, le Code du travail et ses 12 000 articles semblent en effet être un souci de poids pour les employeurs. Le point sur les principaux problèmes et les solutions possibles (1/5).
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)Elle est aussi l'une des personnalités qualifiées membres du Conseil Economique, Social et Environnemental...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)Elle est aussi l'une des personnalités qualifiées membres du Conseil Economique, Social et Environnemental...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Accusé d'être irréformable et de décourager l'embauche, le Code du travail et ses 12 000 articles semblent en effet être un souci de poids pour les employeurs. Le point sur les principaux problèmes et les solutions possibles (1/5).
Avec

Le feuilleton du Code/du droit du travail

Présenté par Sophie de Menthon, Présidente du mouvement patronal Ethic et rédigé par Julien Boutiron, Avocat à la Cour et auteur du droit du travail pour les nuls (2e édition)

La complexité du droit du travail étant incontestable, cette question est devenue l’un des principaux sujets de débat en France.

1 - Impossible à simplifier

2 - Ne croyez pas que vous êtes en règle ou que vous aurez raison devant la justice

3 - De vrais pièges et aberrations patentes

4 - Protégez-vous

5 - Comment simplifier

 

1°Impossible à simplifier

Le Code du travail, qui compte plus de 12 000 articles auxquels s’ajoutent les règles des conventions collectives, ne cesse d’épaissir d’année en année.

Or, en dépit de sa complexité, il ne prévoit pas tout et, d’ailleurs, il ne peut pas tout prévoir. Par exemple, il est dit que le licenciement doit reposer sur une cause réelle et sérieuse, sans que cette dernière ne soit définie dans le code.

De nombreuses notions sont donc laissées à la libre appréciation des juges non professionnels du Conseil de prud’hommes ou à ceux professionnels de la Cour d’appel qui rendent des dizaines de milliers de décisions de justice en décidant au cas par cas.

Mettez toutes ces règles dans un shaker et servez frais pour obtenir un système complexe, aléatoire et créateur d’une grande insécurité juridique. Les entreprises appliquent plus ou moins ces règles très contraignantes en fonction notamment des revendications des salariés et de leur virulence.

Toutefois, en dépit de sa complexité, le Code du travail a une certaine cohérence. Il est, de fait, difficile de le simplifier en se contentant de réduire, par exemple d’un quart ou de moitié, le nombre des textes en vigueur.

Par l’effet du contrat de travail, le salarié est placé sous le pouvoir de direction et de contrôle de l’employeur. Le droit du travail a pour fonction de protéger le salarié et éviter que la menace de la rupture contractuelle ne permette à l’employeur de lui imposer unilatéralement une modification de son contrat.

À l’époque de Zola dont nous sommes loin aujourd’hui, il n’existait pas de droit du travail. De nos jours, il est unanimement admis qu’une protection des salariés est nécessaire mais celle-ci ne doit pas avoir pour effet de se retourner contre ceux-ci en décourageant l’embauche. Comme dit la chanson, c’est une question d’équilibre.

La question de la simplification du droit du travail est à la fois technique, politique et peut-être aussi morale. Mais elle est avant tout pratique et implique d’être pragmatique tant son enjeu est économique.

La suite demain 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Satan
- 31/03/2014 - 17:36
@oliv3: merci de ne pas insulter. Troll vous même.
Vous parlez à Satan donc un peu de respect svp.

Ceci dit je réitère mon propos et affirme que je suis personnellement pour le retour à l'esclavage, cela permettrait aux entreprises d'être parfaitement compétitives.

Non au code du travail! Oui au retour rapide de l'esclavage!
oliv3
- 31/03/2014 - 17:20
Mise au point
@satan

retournes troller chez tes copains a l'humanité dans les colonnes de pif gadget

Satan
- 31/03/2014 - 15:28
@srdmerac: je vous rejoins!
Ceci dit je suis personnellement pour le retour l'esclavage, cela permettrait aux entreprises d'être parfaitement compétitives.
Ne croyez vous pas?
Et vous Sophie de Menthon? Toujours membre du Conseil bidon Economique, Social et Environnemental? Il paraît que ça paye bien (grâce à l'argent du contribuable) et pour pas foutre grand chose?
a+
Sat.