En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 1 heure 31 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 2 heures 6 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 2 heures 35 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 5 heures 44 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 7 heures 43 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 9 heures 22 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 10 heures 8 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 10 heures 34 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 1 heure 48 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 2 heures 16 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 3 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 5 heures 34 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 7 heures 25 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 8 heures 20 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 9 heures 34 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 10 heures 16 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 10 heures 55 min
© Reuters
Jeffrey Frankel suggère à l'Europe de sortir de la crise en rachetant de la dette américaine.
© Reuters
Jeffrey Frankel suggère à l'Europe de sortir de la crise en rachetant de la dette américaine.
Huggy les bons tuyaux

Quand un économiste de Harvard conseille à l'Europe de racheter de la dette américaine pour sauver l'euro. Explications

Publié le 25 mars 2014
Jeffrey Frankel, professeur d'économie de l'université de Harvard, suggère à l'Europe de sortir de la crise en rachetant de la dette américaine. Loin d'être une provocation, l'analyse de cette proposition permet d'évacuer les discours les plus populistes.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jeffrey Frankel, professeur d'économie de l'université de Harvard, suggère à l'Europe de sortir de la crise en rachetant de la dette américaine. Loin d'être une provocation, l'analyse de cette proposition permet d'évacuer les discours les plus populistes.

Dans un article publié le 24 mars, Le très influent Jeffrey Frankel, professeur d’économie de l’Université de Harvard, propose une solution pour sortir la zone euro de la crise : la Banque centrale européenne doit acheter de la dette américaine. Alors que bon nombre de responsables politiques font leurs choux gras de la proposition de "monétiser" la dette européenne, dans l’objectif de sortir les états des griffes de la supposée toute puissance financière, cette proposition pourrait sembler provocatrice. En réalité, elle ne l’est pas. Elle permet simplement de mettre un peu plus en évidence le vide sur lequel repose la proposition de rachat de dette européenne, définie en tant qu’objectif.

Lorsqu’un responsable politique déroule ce type de discours, son intention est de persuader le public que le rachat de dettes en question va permettre d’effacer cette même dette, ou, du moins, d’effacer le paiement de ses intérêts. Ce type de proposition est régulièrement associé à l’argument récurrent "les américaines font la même chose". La différence est que ce qui n’est qu’une méthode pour les Etats-Unis est ici transformée en un objectif.

En effet, les "américains" ne monétisent pas leur dette pour tenter de la faire glisser sous le tapis ou pour échapper au paiement des intérêts, ils achètent de la dette car il s’agit du seul marché qui puisse supporter une intervention d’une telle ampleur. Parce que l’objectif réel de la Fed est d’accroître l’offre de monnaie disponible pour le marché. Pour cela, il va "créer de la monnaie", puis, afin de l’injecter dans l’économie, il va acheter de la dette d’état. La dette en question va se retrouver au bilan de la banque centrale et la monnaie toute fraîche va se retrouver entre les mains du vendeur, une banque en général. Mais pour l’état en question, cela ne change rien, il va falloir payer ses dettes, aussi bien les intérêts que le principal. A la fin de le journée, rien n’ a changé en dehors de la mise en circulation d’une quantité de monnaie supplémentaire.

Mais alors, pourquoi de la dette ? Parce qu’il s’agit du plus grand marché du monde et qu’il est le moins à même de subir une distorsion du fait des achats effectués. La Fed a en effet procédé à une injection proche de 1000 milliards de dollars au cours de l’année 2013, ce qui aurait perturbé n’importe quel marché. Mais pas le marché obligataire puisqu’un tel montant ne correspond en fait qu’à une journée d’échanges sur ce qui est de fait "le plus grand marché du monde", très loin devant le marché actions.

Fondamentalement, que la Fed achète des obligations d’état, des actions, des raviolis ou des cotons tiges, n’a pas d’importance. L’objectif n’est pas d’acheter de la dette, l’objectif est de permettre une augmentation de l’offre de monnaie. Reste que la distorsion du marché du ravioli paraît probable si 1000 milliards sont en jeu. Alors que pour la dette, ce n’est pas le cas. Il est à noter que la Banque du Japon procède de la même façon mais opère également sur d’autres marchés ; actions, immobilier etc…

De telles interventions ont d’ailleurs des effets totalement contrintuitifs. Il est généralement admis que le rachat de dette mis en place aux Etats-Unis aurait pour objectif de faire baisser les taux d’intérêts. Si cela était réellement le but, l’échec serait flagrant :

 

Evolution des taux d’intérêts US à 10 ans pendant les périodes d’assouplissement quantitatif

Source / David Beckworth. MacroMarketMusing

Les trois programmes de Quantitative Easing ont bien eu un effet sur les taux, mais contrairement à une idée reçue, ceux-ci ont progressé. Bien que la FED ait racheté 1000 milliards de dollars en titres en 2013, cela n’a pas suffi à contrer les anticipations du marché : celui-ci comprend que l’injection de monnaie a vocation à stimuler la demande intérieure, ce qui vient modifier les anticipations de croissance et d’inflation à la hausse. Le résultat est la hausse des taux d’intérêts. Il est à noter qu’à l’issue de chaque programme, les taux rechutent, signe que l’inquiétude du marché grandit dans l’expectative d’un arrêt du dit programme.

Mais cette réalité semble largement passer au-dessus de la tête des partisans de la "monétisation" en Europe. Encore une fois, la monétisation n’est qu’un moyen, elle n’est en rien l’objectif. Voilà pourquoi La proposition de Jeffrey Frankel est une solution intéressante, et n’est en rien une provocation. Elle permet à la BCE d’accroître l’offre d’"euros" en circulation, et ce, sans perturber le marché de la dette européenne qui reste fragmenté, au contraire des Etats-Unis. A une dette fédérale unique, les états européens répondent par 18 dettes nationales. Pour régler le problème de savoir quelle dette acheter, autant l’éviter et prendre celle des Etats-Unis.

Une telle solution viendrait également apaiser les fans de la "politique de change" car l’achat de dette américaine suppose d’acheter des dollars et de…vendre des euros. Ici encore, ce n’est pas cette action qui permettra la baisse effective de la monnaie européenne, mais les "politiquedechangistes" y croiront dur comme fer. Car c’est la création de monnaie qui donnera le signal au marché que l’euro n’est plus le refuge ultime anti-inflation qu’il est aujourd’hui, ce qui viendra peser sur la monnaie européenne à la baisse. Soutien à la demande intérieure européenne, baisse de l’euro, les objectifs sont remplis.

Pour lire le Hors-Série Atlantico, c'est ici : "France, encéphalogramme plat : Chronique d'une débâcle économique et politique"

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jean-Francois Morf
- 26/03/2014 - 19:52
La BCE doit créer 100 millions de jobs & imprimer les salaires
Par exemple: 50 millions de bateaux dragues logeant une famille de travailleurs découragés se mettent tous à creuser en V le milieu des long fleuves tranquilles, afin, à long terme, d'empêcher tout débordement. Remettre les 100 millions de chômeurs découragés au travail est la priorité des priorités, car on ne peut pas continuer à emprunter toujours plus pour les maintenir en vie, sans avenir. C'est comme quand on vous empêche de respirer: tous vos autres besoins n'ont plus aucune priorité! Eh bien, quand on empêche 100 millions de personnes de travailler, tous les autres besoins de l'économie passent au second plan! Googlez: 101 million jobless.
Acheter de la dette américaine? Allez au diable, chers américains! C'est vous qui l'avez créée, cette crise, alors, allez vous faire voir!
bp50lecture
- 26/03/2014 - 10:08
UN "ECONOMISTE" ou un "FUMISTE"
Quelle rigolade: Si nous achetons de la dette U.S. qui ne vaut rien car sans contrepartie en valeur tangible, nous participons à la dévalorisation de l'épargne voire même la confiscation de celle-ci des particuliers au profit des banksters qui veulent reculer à tout prix le moment de vérité à savoir le dépôt de bilan. De toute façon seul un moratoire avec confiscation des bénéfices de la spéculation est la solution mais il faudra passer par la révolution car les politiques sont liés au système.
titine
- 25/03/2014 - 23:29
Il y a encore mieux !
Que la Russie et la Chine (le plus gros créancier des USA) s'associent et revendent la dette américaine... Wall Street cesse d'exister du jour au lendemain ! Et l'hégémonisme US avec ... ce sera sans doute et enfin, un début réel de paix dans le monde...