En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

06.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pas d'hommes, pas de problèmes
La saleté à Paris ? "Un problème d'éducation" pour Anne Hidalgo
il y a 6 heures 47 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 7 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 7 heures 53 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 10 heures 34 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 12 heures 24 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 12 heures 36 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 13 heures 17 sec
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 13 heures 35 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 1 jour 1 heure
pépites > International
Rapatriement
10 000 Français bloqués à l'étranger après la faillite de Thomas Cook
il y a 6 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 7 heures 42 min
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 9 heures 32 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 12 heures 32 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 12 heures 49 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 13 heures 6 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 13 heures 29 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 13 heures 49 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
La DGCCRF a rappelé que le covoiturage n’était pas une activité libre.
© Reuters
La DGCCRF a rappelé que le covoiturage n’était pas une activité libre.
Le buzz du biz

Co-voiturage, AMAP : l'économie de partage peut-elle survivre à la machine administrative française ?

Publié le 13 mars 2014
Les autorités publiques ne voient pas d’un bon œil les activités de consommation collaborative telles que le co-voiturage ou les AMAP qui se développent en dehors de toute réglementation et surtout en dehors de toute contrainte fiscale. Décryptage comme chaque semaine dans la chronique du "Buzz du biz".
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les autorités publiques ne voient pas d’un bon œil les activités de consommation collaborative telles que le co-voiturage ou les AMAP qui se développent en dehors de toute réglementation et surtout en dehors de toute contrainte fiscale. Décryptage comme chaque semaine dans la chronique du "Buzz du biz".

La mode est au « collaboratif » : pour être tendance, il faut partager, en teintant ce geste altruiste d’un zeste de « responsabilité environnementale » et d’une dose de conscience sociale. Il est donc de bon ton de favoriser le « co-voiturage », de valoriser les structures partagées (le top étant l’AMAP qui bénéficie du label « retour au vrai ») et d’aimer emprunter les outils inutilisés d’un voisin. Le succès de cette dynamique est tel qu’il porte tout un secteur économique : la « sharing economy ».

Cette tendance est passionnante car elle est révélatrice, à bien des égards, des transformations de la société contemporaine.

La « sharing economy » et en particulier la « consommation collaborative » marquent un renouveau des formes de solidarités et de proximité, grâce aux nouvelles technologies. Alors que les discours pessimistes prédisaient une société d’individus décérébrés scotchés à leurs écrans, Internet se révèle être en pratique une occasion de multiplier les rencontres virtuelles et réelles, centrées sur des intérêts communs et des passions partagées.

Le numérique offre aujourd’hui à la société la possibilité de renouveler les liens sociaux. L’Etat-Providence en crise s’affaiblissant après avoir anéanti les liens traditionnels de solidarité, la société produit elle-même de nouvelles solidarités. Les anglo-saxons, plus habitués au bouillonnement des communautés locales, ont pris une longueur d’avance : David Cameron avait fait de la « Big Society » son projet électoral, inspiré par le « conservatisme compassionnel » ; la « sharing economy » prospère outre-Atlantique et ses domaines semblent ne pas avoir de limite (voir cette intéressante typologie de Fast Company).

Dans le même temps, la « sharing economy » est révélatrice d’une autre tendance : celle qui fait entrer dans le marché ce qui ne l’était pas auparavant.

Grâce au développement des sites de « partage », c’est en réalité la location et le marché de l’occasion qui se développent grâce au numérique : la place de voiture qui était auparavant vide est désormais louée, tout comme la chambre inoccupée à la maison ; et les outils sont revendus sur une plateforme de consommateurs-vendeurs au lieu de moisir dans le garage…

Loin de la pure générosité altruiste, c’est bien le souci d’augmenter ses revenus qui porte la « sharing economy », qui recouvre en réalité un commerce « C to C » (consumer to consumer). Rien de plus sain là dedans : les individus optimisent l’utilisation de leurs biens et, au passage, accroissent leurs revenus !

Ce que montrent ces tendances, c’est que les nouvelles technologies permettent de rentabiliser des activités qui, auparavant, n’existaient pas. Elles créent également de nouveaux services qui permettent, bien souvent, de répondre à une demande qui n’était pas satisfaite (les offres existantes étant trop chères).

Il reste à savoir jusqu’où la tendance ira. Verra-t-on émerger une « sharing society », faisant des travailleurs « free lance » le mode normal de la relation de travail (voir les réflexions de Denis Pennel sur ce sujet) ? Rien n’est moins sûr, d’autant plus que les autorités publiques ne voient pas exactement d’un bon œil ces activités qui se développent en dehors de toute réglementation et surtout en dehors de toute contrainte fiscale ! Citoyens entrepreneurs du quotidien, prenez garde : l’Etat veille sur vous !

La machine administrative n’a pas l’intention de laisser prospérer ce qu’elle ne contrôle pas. Ainsi, récemment, la DGCCRF a rappelé que le covoiturage n’était pas une activité libre ! La réglementation prévoit qu’il doit être soit gratuit soit soumis à facturation mais à la seule condition que celle-ci corresponde seulement et exactement au partage des frais. En clair : interdit de faire du bénéfice, car l’Etat ne pourrait pas le taxer !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

06.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
cpamoi
- 14/03/2014 - 04:32
Rébellion sourde contre le poids de l'Etat.
L'État est de moins en moins vu comme une solution et de plus en plus comme un problème. Par exemple, vous ne voyez plus très bien à quoi sert l'argent de vos impôts. Hôpitaux, Education nationale, justice, police, armée, n'utilisent qu'une fraction des contributions directes et indirectes. Où va le reste ? Dans les 50 milliards qu'il faut rembourser parce que Nicolas Sarkozy a emprunté 600 milliards pour sauver les banques d'une faillite que leur cupidité avait provoquée ?

Les impôts nous ont été vendus comme la panacée du lien social. Et bien, ce lien social peut être gratuit et même rapporter de l'argent nous apprend cette nouvelle économie de partage - sharing economy.

Elle en dit long également sur ce souhait lancinant de nos compatriotes : que l'État nous fiche la paix ! Qu'il cesse de nous piller, de nous surveiller, de nous monter les uns contre les autres, de troubler l'ordre public par des désordres politiques.
Diver
- 14/03/2014 - 01:57
La France tombe hélas de plus en plus bas !
Alors qu'il soit devenu pratiquement illégal dans la république socialiste d'utiliser le terme "Français de souche" et que les gens n'auront bientôt pas le droit de penser librement dans leurs têtes, l'Etat continue de broyer toute initiative citoyenne qui lui échapperait en tout ou en partie, afin de décider seul de ce qui est bon ou pas pour les Français, même en ce qui concerne le co-voiturage !

Alors ce pays où il faisait si bon vivre il y a encore 25 ou 30 années est devenu au fil des années une contrée dépassée par la crise et la concurrence globale, incapable de faire face à la concurrence,
recroquevillée sur elle même et laissant ses jeunes partir massivement à l'étranger pour chercher une vie meilleure et donner libre cours à leur créativité !

Pour le constater il suffit de traverser la frontière franco-belge et avancer vers Paris par l'autouroute... au moins 5 types différents de radars flashent dans tous les sens pour veiller aux recettes de Bercy, l'essence dans les stations parmi les plus chers en Europe,... cet Etat n'est plus au service de ses citoyens ! ...ce sont les citoyens qui sont contraints de plus en plus de demeurer au service de l'Etat tout puissant !
siegfred71
- 13/03/2014 - 23:06
une societe correct
est une vie en communaute,regit par des chefs qui s'assurent une
"certaine"equitee.
en france plus je regarde autour de moi et moins il y en a...
alors a partir du moment qu'il sagit de nourrir sa famille,je dis vive le
systeme D et au diable le gouvernement et si demain ca doit peter,contrairement a cette elite ..."les votants PS"qui rassemble la
crapule et autre...MOI je serai pres!!