En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 1 heure 1 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 2 heures 28 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 3 heures 32 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 5 heures 37 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 6 heures 24 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 9 heures 15 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 1 heure 14 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 2 heures 44 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 3 heures 37 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 5 heures 54 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 6 heures 50 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 8 heures 13 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 9 heures 1 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 9 heures 14 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 9 heures 15 min
Fausse route

Au mieux inoffensive, au pire contre-productive, les véritables effets de la pensée positive

Publié le 13 mars 2014
De la pensée positive à la psychologie positive, ils sont nombreux à défendre les vertus qu'on peut trouver dans le fait de dédramatiser et de voir la vie sereinement. Des études américaines démontrent cependant que ceux qui adoptent cette attitude connaissent plus de difficultés que les autres...
Philippe Vernier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Vernier est Directeur de Recherche au Centre national de la recherche scientifique, et est le directeur de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay (CNRS Université Paris Sud).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De la pensée positive à la psychologie positive, ils sont nombreux à défendre les vertus qu'on peut trouver dans le fait de dédramatiser et de voir la vie sereinement. Des études américaines démontrent cependant que ceux qui adoptent cette attitude connaissent plus de difficultés que les autres...

Comment définiriez-vous la pensée positive ?

La pensée positive (traduction littérale de « positive thinking ») ressemble beaucoup à ce que nos anciens appelaient « la méthode Coué », ou tout simplement à une forme d’optimisme. Il s’agit avant tout d’une formule « marketing », inventée aux USA, pour vendre ce que le sens commun - et les religions - connaissent et utilisent depuis la nuit des temps. Il s’agit de « pendre le bon côté de la vie », utiliser événements ou situations agréables pour se convaincre que tout va bien, et de ne laisser envahir ses pensées par les  problèmes, les difficultés ou les peines. Il y a des dizaines de livres et des centaines d’articles de journaux et de pages internet sur le sujet, des milliers de personnes en vivent… Un vrai business.

Parmi les critiques que peuvent faire certains experts de la pensée positive, on trouve notamment celle-ci : "la pensée positive pousse à fantasmer sa vie plus qu'à la vivre". Quels sont les arguments qui vont dans leur sens ?

Bien sûr, l’optimisme exagéré, qui peut aller jusqu’au déni de réalité, n’est pas efficace non plus, au contraire. Il conduit à minimiser les problèmes, ou à ne pas les voir. Il conduit à retarder  les décisions nécessaires, les choix, parfois difficiles qui s’imposent dans un grand nombre de situations pénibles ou conflictuelles. Mais là encore, il s’agit de psychologie élémentaire, du simple bon sens en fait.

Au fond, la pensée positive a-t-elle un réel effet sur le cerveau ? Ou ne s'agit-il que d'un effet placebo ? Est-elle profitable ?

En premier lieu - et c’est aussi une évidence - les pensées, positives ou non, sont une activité cérébrale. Penser et agir avec optimisme a bien sûr des conséquences sur les prises de décisions, sur la perception que nous avons du monde qui nous entoure, sur la connaissance de notre environnement et les apprentissages des différentes situations vécues et qui forgent notre histoire personnelle, ce que l’on appelle la personnalité. De ce point de vue, les pensées positives dépendent en partie de l’activité des systèmes de neurones, qui dans notre cerveau, sous-tendent les émotions positives, la motivation positive (l’envie de faire les choses si l’on veut).

La comparaison avec l’effet placebo est intéressante. L’effet placebo peut effectivement être considéré comme une forme de « pensée positive ». Mais l’effet placebo est un véritable effet bénéfique. Ce n’est pas de la magie. Quand le fait de prendre quelque chose que l’on croit être un médicament actif conduit à une guérison, la guérison, comme l’effet du produit, sont bien réels. Dans le cas des médicaments antalgiques (anti-douleur) par exemple, les personnes chez lesquelles les placebos « marchent » présentent les mêmes modifications d’activité cérébrales dans zones activées par la douleur que les personnes chez lesquelles le vrai médicament est actif, quand on étudie leur effet en imagerie fonctionnelle. La pensée dite positive, si elle est vraiment positive a effectivement un effet sur le cerveau et sur l’ensemble de nos comportements. Tout activité mentale dépend de l’activité cérébrale…

Finalement, conseilleriez-vous la pensée positive à un patient, dans le cadre d'un traitement ?

C’est aux médecins qui connaissent et soignent le patient de leur conseiller ce qui est approprié à sa maladie ou à ses troubles. Néanmoins, le fait d’être optimiste et motivé pour guérir peut être un facteur de la guérison, même si les arguments objectifs, les études bien contrôlées et statistiquement valides, sont encore assez peu nombreuses et restent controversées. Le cerveau influence l’activité du système immunitaire et de tous les systèmes de défense de l’organisme, et en ce sens, la pensée positive peut être bénéfique.

Néanmoins, il y a aussi des réflexions très intéressantes dans le livre célèbre de Barbara Ehrenreich  Smile or Die: How Positive Thinking Fooled America and the World et qui montrent que la dictature de la “pensée positive” est parfois très dure à vivre pour les patients atteints de cancer comme ce fut son cas. Un autre problème à propos ce genre de questions telles que la « pensée positive » est que dans la mesure où les gens « y croient », ils n’ont pas besoin de preuve pour y croire… Et même surtout pas ! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Bobby
- 14/03/2014 - 17:04
Non, hein. Incroyable comme
Non, hein. Incroyable comme je m'en doutais pas 1 seul instant ^^
Bobby
- 13/03/2014 - 20:07
Bonjour, je n'ai pas trouvé
Bonjour, je n'ai pas trouvé les sources des études américaines évoquées dans le sous-titre, pourriez-vous SVP m'indiquer où les trouver ? (ou à défaut m'expliquer en gros leurs protocoles et leurs résultats) ? Merci par avance :)