Sorry

Lady Gaga : elle s'excuse auprès de ses fans

Publié le 06 janvier 2014
La chanteuse se sent trahie par sa maison de disques et ses producteurs. Elle affirme ne pas avoir le temps de laisser s'exprimer pleinement sa créativité.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La chanteuse se sent trahie par sa maison de disques et ses producteurs. Elle affirme ne pas avoir le temps de laisser s'exprimer pleinement sa créativité.

Lady Gaga n'est pas satisfaite de son travail et le fait savoir. Dans une lettre ouverte destinée à ses fans et postée sur son réseau social, la chanteuse reconnait que son album Artpop n'est pas à la hauteur de ses espérances. Alors que les "little monsters" espèrent le clip de Do what U want, Lady Gaga leur a adressé ce message : "Malheureusement, tout comme pour la vidéo du single Applause, on m'a donné une semaine pour planifier et exécuter. C'est totalement dévastateur pour quelqu'un comme moi, qui consacre chaque instant de sa vie à créer des choses pour vous. Toutes mes vidéos les plus réussies ont été pensées sur une période où j'étais reposée et où ma créativité a pu être honorée".

La jeune Américaine affirme même avoir été "trahie" alors qu'elle se remettait de l'opération l'ayant guérie d'une inflammation des articulations, l'hiver dernier. "Des millions de dollars ne sont pas suffisants pour certaines personnes. Ils veulent des milliards. Je n'en faisais pas assez pour eux. Ils voulaient plus", critique-t-elle, précisant que la sortie d'Artpop avait été précipitée suite à ses ennuis de santé". Mais tout semble aller mieux, maintenant. "Ceux qui ne se soucient pas de la réussite de "ARTPOP" ont maintenant disparu, et les rêves que j'ai imaginés peuvent maintenant se concrétiser", déclare la chanteuse, prête à se remettre au travail.

Artpop s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires à travers le monde mais affiche des résultats inférieurs à ceux de son dernier album, Born this way.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Lady Gaga, Artpop
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires